Auteur Sujet: jardins et vergers  (Lu 60835 fois)

CHRIS

  • Membre Junior
  • Messages: 91
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #30 le: 16 janvier 2008 à 17:31:09 »
une info supplémentaire

auparavant, on greffait soi disant les poiriers sur ce bezard

bonne recherche

a+

Jean-Mick

  • Néophyte
  • Messages: 42
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : jardins et vergers
« Réponse #31 le: 16 janvier 2008 à 17:54:06 »
Bonjour Chris

J'ai fait du Gallo au lycée mais plutôt initiation... J'ai donc cherché "bézard"
On en parle sur cette page : http://michel-desfayes.org/plantesdefrance.html

Voici la partie qui t'intéresse :
Poirier sauvage Malus pyrus. bezige, bezigier Berry, bézard, bezille I. et V., boisie, poire de bési Anjou, besi, bezi, besier, bésiquier (-),  blesson, blessonnier Fr.C., blesson Doubs: Lomont, blosson Sav., biosson, biossonier Morvan, biosse Charolais «fruit trop mûr», bieusson, biosson (-), blote, blar, blourde Anjou, begnotier, begnote Anjou, père Bourbonnais, pouéron Charolais, proche Centre, prochés fém. plur. Creuse: Fresselines petites poires sauvages, verdeau.

A priori bézard, bezille en Ille et Vilaine.
Si ca peut aider.

Bye
JM

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #32 le: 16 janvier 2008 à 20:43:57 »
Super!Merci pour le lien!
Donc poirier: Ar Wezen-ber en Breton, Bézard en Gallo, Bézille en Gallo de l'Ille et Vilaine, Pyrus en Latin celui que je recherche est le Pyrus pyraster qui peut être confondu avec le Pyrus communi (Bézard commun)
Est-ce que vous avez vu l'arbre, Chris? S'il est possible de le localiser au plus près, nous viendrons le voir quand il aura des fruits car c'est le seul moment ou on peut le différencier du pommier sauvage.
Merci beaucoup ça avance vite!

CHRIS

  • Membre Junior
  • Messages: 91
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #33 le: 21 janvier 2008 à 12:10:01 »
bonjour

je ne vous ai oublié cécile pour le poirier sauvage

je me déplacerais dans les prochaines semaines pour constater sur place (il me manque juste un peu de tps) je vous tiendrais au courant

a+

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #34 le: 22 janvier 2008 à 11:17:29 »
Merci! mais ne vous pressez surtout pas, il n'y a rien d'urgent:-)


cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
festival Natur'Armor 8,9, 10 février à Lannion
« Réponse #35 le: 23 janvier 2008 à 13:20:20 »
Il  y a autour des réserves naturelles un travail très intéressant.
celle que nous connaissons le mieux est celle de la baie de Saint-Brieuc.
Ils organisent Le 8,9 et 10 février avec l'association viv'Armor et Cabri, le festival Natur'armor à Lannion.
Le programme, très intéressant et varié, s'adresse aux petits (entrée gratuite jusqu'a 16 ans) comme aux "zadult" (comme disent nos enfants) 2 euros l'entrée pour ces derniers.
Il va d'expositions sur la flore et la faune en passant par des ateliers ludiques pour tous ou l'on apprend comment fabriquer un refuge à chauves souris, grandes consommatrices de moustiques, et à reconnaitre les champignons,jusqu'aux  conférences sur des thèmes concernant la protection du patrimoine naturel, dont la dernière est animée par Nicolas Hulot.
on peut trouver le détail du programme en suivant ce lien:
http://pagesperso-orange.fr/vivarmor/
« Modifié: 26 janvier 2008 à 21:12:48 par cecile »

Jean-Mick

  • Néophyte
  • Messages: 42
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : jardins et vergers
« Réponse #36 le: 23 janvier 2008 à 13:22:59 »
Bonjour

je suis tombé par hasard sur ce livre : "Petites histoires d’arbre de Bretagne et d’ailleurs"  par Emmanuel Holder.

Très intéressant, on y trouve des petites légendes et croyances autour des arbres.
On y parle aussi du poirier :

"Une poire pour la soif
Difficile de trouver quelque chose à dire sur le poirier hormis l'évidence : ses fruits sont tout ce qu'il y
a de plus délicieux tant par leur goût parfumé que par leur texture ferme et juteuse. De nombreuses
variétés existent et, au même titre que la pomme à cidre, chaque terroir a sa poire. Comme à Botsay,
un village de Glomel, où on trouvait une variété de poire réputée pour la qualité et la finesse de son
goût. Les arbres qui produisaient ces fruits étaient le résultat d'une sélection que chaque paysan
exerçait pour avoir les plus beaux spécimens, les meilleurs rendements ou une qualité gustative
particulière. Le plus souvent, ces fruits étaient valorisés à travers une boisson qu'on ne trouve plus
guère qu'en Normandie, le poiré ou cidre de poires. Cette tradition existait également en Bretagne
mais a disparu avec le temps, victime d'un changement de moeurs. Car si les bocages ne sont plus
entretenus depuis que le fuel a fait son apparition dans nos campagnes, on peut supposer qu'il en est
de même avec l'avènement du Coca-Cola : le cidre fermier n'est plus « à la mode » et le poiré a
disparu. C'est bien dommage car c'est un savoir-faire et un pan de notre patrimoine breton qui est en
train de s'évaporer. Pourtant, investir dans le poirier, c'est une valeur sûre car c'est l'arbre fruitier qui
vit le plus longtemps avec des records autour de 250 ans ! D'ailleurs, les vieilles forêts bretonnes
comme celles de Quénécan, regorgent de poiriers sauvages qui ne sont ni plus ni moins que des
descendants d'arbres autrefois cultivés. Ces poiriers sauvages abondent également dans les forêts à
proximité d'abbayes, là où les moines plantaient ces arbres pour en récolter les fruits et en faire un
alcool très prisé dans les communautés monastiques.
En plus, dans de nombreuses cultures et
notamment chez les chrétiens, la poire et la pomme formaient un couple. La pomme représente
l'homme et la terre éclairée et fécondée par le soleil alors que la poire toute en forme charnue
symbolise la femme et la lune. Le poirier et sa fleur sont associés au deuil comme en Chine où la
blancheur des pétales entourant un bouton floral ponctué de rouge sang est l'expression d'une
existence éphémère. En Suisse, dans le canton d'Argovie, où ils semblent moins portés sur la rose et
le chou, on plantait un pommier à la naissance d'un garçon et un poirier à celle d'une fille. Si l'arbre
dépérissait, attention à la santé de l'enfant !
"

Le livre complet se trouve sur cette page : http://sngea.lautre.net/spip/article.php3?id_article=71
et voici le lien direct pour le fichier pdf : http://sngea.lautre.net/spip/IMG/pdf/Petites_histoires_d_arbres_de_Bretagne_et_d_ailleurs_-Emmanuel_Holder_-.pdf

Bye

JM

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
petites histoires sur les arbres
« Réponse #37 le: 23 janvier 2008 à 13:31:24 »
merci pour ces liens! tout est intéressant! nous allons explorer cette forêt, je sens qu'on va finir par trouver:-)
le livre est vraiment drôle et complet. Les recettes particulièrement réjouissantes.
Je penche vraiment pour les pétoires  et les toupies faites avec les branches de sureau, les enfants vont adorer.
Et pour la pluie, je vais essayer sans faute les pommes passées de mains en mains en récitant des vers:-)
Mais pour les poires?
quelqu'un connait-il les recettes du poiré? où d'autres recettes  bretonnes faite avec les poires, dictées par les grand-parents?

« Modifié: 24 janvier 2008 à 00:49:53 par cecile »

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
le 10 février la foire aux greffons
« Réponse #38 le: 24 janvier 2008 à 22:56:23 »
le 10 février vous allez devoir  vous séparer en deux pour assister aux festival natur'Armor et à la foire aux greffons.
Si vous avez eu la bonne idée il y a 2 ou 3 ans de semer vos pommiers et poiriers  et autres fruitiers, c'est le bon moment pour les greffer, où bien comme nous, apprendre les secrets du greffage, avant de se lancer en tremblant sur leurs premiers sujets vivants;-)
heureusement il y a toujours des gens compréhensifs pour vous enseigner leur savoir-faire, et c'est l'occasion de les rencontrer le 10 février à Quévert.

Voici le détail du programme sur le site: les mordus de la pomme
http://www.fruitsdebretagne.net/


Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.989
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #39 le: 27 janvier 2008 à 21:33:20 »
Super !
on s'y retrouvera, car j'y exposerai des photos avec notre petit club photo Déclic'Armor ! (www.declic-armor.fr)

Gérard.

CHRIS

  • Membre Junior
  • Messages: 91
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #40 le: 28 janvier 2008 à 16:53:28 »
bonjour

qq'un saurait il comment taillé des poiriers communs

c'est le moment de le faire et je ne sais pas comment m'y prendre

merci

a+

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
taille des poiriers communs
« Réponse #41 le: 28 janvier 2008 à 23:02:06 »
Gérard, les photos sont très sympa, ça donne envie d'en voire plus.
Chris je crois qu'ils proposent un stage de taille de fruitiers "aux mordus de la pomme"
Sinon j'ai trouvé 2,3 liens, en attendant l'avis d'un spécialiste, les voici:
http://www.aujardin.info/plantes/poirier.php
http://www.fcpn.org/publications_nature/jardins/frutiers_jardin_bio/show_visual_file?number=

« Modifié: 23 février 2008 à 09:56:02 par cecile »

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
le sourcier
« Réponse #42 le: 12 février 2008 à 11:03:01 »
Je tiens de mon père qui le tenait d'un sourcier, les gestes du trouveur de sources:-)
Il y en a beaucoup en Bretagne, c'est d'ailleurs pour cela que la région est parfois un peu humide (euh...)
Je ne dévoile pas les secrets des sourciers car tout tient non pas à la technique mais au don; le don c'est simple, on l'a ou on l'a pas et rien n'y changera, même pas une technique en mortier de chaux.
On choisit donc une branche de noisetier souple et non cassante en Forme de Y.La baguette du coudrier (quel est le terme en Gallo et en Breton?)
et là attention, on se concentre:
les coudes au corps, on empaume la baguette les paumes de main tournées vers le ciel les  pouces posés sur les bords et tournés vers l'extérieur, on exerce une tension entre les 2 branches du V
je donne un lien sur Wikipédia qui illustre cette façon essentielle de tenir la baguette.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sourcier
Puis après double concentration, on marche lentement jusqu'à ce que....la baguette se tourne vers le sol, presque malgré vous.
Elle tourne lentement puis plus fortement; si vous vous éloignez, elle relâche sa tension, cela signifie que vous vous êtes éloigné de la veine d'eau, ou de la nappe.
Ensuite pour savoir à quelle profondeur elle se trouve, là, c'est fortiche.
Il y a plusieurs techniques:
- on peut prendre dans sa main des petits cailloux et on se place à l'endroit où la baguette a fléchi le plus.On réfléchit(important) ou bien on peut faire des incantations,mais surtout on laisse tomber les cailloux un à un en comptant.
Chaque caillou compte pour un mètre par exemple,et puis on s'arrête quand...? mystère mais en tout cas le nombre de cailloux tombés permet de savoir à quelle profondeur se trouve la source.
- On trouve plus fréquemment la technique du pendule, avec une façon de le tenir: le poignet bien situé dans l'axe de l'avant-bras. Bien droit. Chaque tour du pendule comptera pour une distance à creuser.
Voilà, il n' y a plus qu'à tester.
Si vous creusez 14 mètres sans rien trouver, alors c'est clair, vous n'avez pas le don.
Ou bien révisez, peut-être qu'il viendra avec la concentration.

Mais si vous creusez plusieurs fois de suite et que vous trouvez l'eau exactement là ou vous l'aviez prévu, alors là....
Bon, je ne garanti rien, je précise quand même;-)


« Modifié: 12 février 2008 à 12:29:55 par cecile »

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.989
    • Voir le profil
Re : jardins et vergers
« Réponse #43 le: 12 février 2008 à 19:53:12 »
Bonsoir,

j'ai souvent entendu Hervé Even nous dire que c'était accessible à tout le monde, pourvu qu'on y travaille, c'est comme la lecture, tout le monde est capable d'apprendre...

Gérard.

cecile

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
les noms des plantes en Gallo et Breton
« Réponse #44 le: 17 février 2008 à 20:35:35 »
En fait je suis embêtée parce que le lien que jean mick nous a donné dans un mail précédent ne fonctionne plus , et je ne trouve plus de traduction en gallo et Breton pour les noms des plantes;
Est-ce que quelqu'un saurait où trouver un dictionnaire en Français-gallo Français-Breton pour aider à la traduction?
ce serait vraiment bien:-)
« Modifié: 18 février 2008 à 00:06:55 par cecile »