Auteur Sujet: Charpente  (Lu 2969 fois)

spot

  • Néophyte
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Charpente
« le: 09 octobre 2009 à 13:17:43 »
Bonjour,

J'ai un bâtiment en pierre à couvrir. Au passage, je recherche un charpentier sur Saint Pol de léon (si vous avez des noms, je suis preneur!).
Un maçon ma conseillé de sceller la sablière sur le mur, de maçonner le haut des pignons (un peu écroulé), et de rampaner avec du ciment.

Qu'en pensez-vous? Un béton de chaux ne serait-il pas mieux et aussi costaud? Si oui quel dosage me conseillez-vous?

Merci pour vos réponses!

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Charpente
« Réponse #1 le: 09 octobre 2009 à 14:13:29 »
Bonjour !

Quand j'ai démarré la réhabilitation de maison, au siècle dernier !... j'ai ai été confronté à presque la même question...

Sceller la sablière est un peu illusoire, c'est bien mal connaître les murs anciens... En effet, les hauts des murs sont toujours plus secs et nettement moins soumis à la pression que les bas des murs, pour preuve, on peut les démonter avec une déconcertante facilité. Une charpente est fixée sur les 2 sablières, laquelle repose sur les hauts des murs, en étant coincée entre 2 pignons, point barre. Votre charpentier a peur que la charpente s'envole ?...

Maçonner un pignon en mauvais état, là rien à redire, sauf qu'avec votre gars, ça va manifestement être fait au ciment. Comme manifestement, il ne connaît pas bien le bâti ancien, ça va se voir, comme le nez au milieu de la figure, alors qu'un vrai travail de limousinerie doit passer inaperçu... Cela doit être fait dans les règles de l'art, avec un mortier très proche de celui existant, c'est à dire avec de l'argile (éventuellement un chouia de chaux, mais bon...)

Quant à rampanner avec du ciment, là encore c'est illusoire. Là c'est plus par rapport aux rongeurs et oiseaux, que pour une question mécanique. Donc un enduit sable et chaux fait parfaitement l'affaire !

L'UCQPAB tient à jour une liste d'artisans, hommes de l'art !...

Gérard.