Auteur Sujet: Mur extérieur en pierres  (Lu 13019 fois)

sybi73

  • Néophyte
  • Messages: 4
    • Voir le profil
    • E-mail
Mur extérieur en pierres
« le: 22 août 2009 à 13:35:11 »
Bonjour,

Je suis un nouveau sur le site.
J'aurais besoin de quelques conseils pour la réalisation d'un mur de soutien en pierre.Le but recherché est esthétique pour sa partie avant et fonctionnelle pour la partie arrière (doit assurer son rôle de soutien).Après une bonne lecture sur le forum et le site (un grand merci aux créateurs pour la qualité du site...), je remets en cause ma façon de travailler.Je réalise, par "héritage" et par habitude mon liant avec de la chaux grise de contruction (NHL5)et du sable calcaire non lavé dans les proportions 1 volume de chaux pour 4 volumes de sable.
Comment feriez vous?
Fondation?
Quel liant?
La pierre est calcaire plate (2 à 10 cm d'épaisseur-teinte crème jaunâtre)

Merci pour votre aide...

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #1 le: 22 août 2009 à 13:47:57 »
Bonjour et bienvenue !

(et merci pour le compliment !)

Un tel mur de soutien est en fait un talus, ou talus-mur. Les principes qui régissent sa construction diffèrent sensiblement de ceux d'un mur en limousinerie.

Pour ce faire, point besoin de chaux. C'est la disposition des pierres les unes par rapport aux autres (l'appareillage) qui assure la solidité de l'ouvrage, et non pas la résistance mécanique de la "colle"...

Je fais aussi partie d'une petite asso fort sympathique "à l'école des talus" ("Skol ar C'hleurioù" en breton) dans laquelle on apprend et pratique la construction de talus-mur : www.talus-bretagne.org
et plus particulièrement cette page :
http://www.talus-bretagne.org/entretien_talus.htm
à mettre en rapport avec celle-ci : http://www.tiez-breiz.org/lesmurs.htm

Mais pour résumer :
- les fondations : à même le sol, mais parfaitement damé,
- la terre constitue le mortier (l'eau du terrain doit impérativement pouvoir s'écouler ; avoir une structure rigide n'apporte strictement aucun avantage sur une structure "souple" que constitue un terrain),
- la section du "mur" peut être trapézoïdale,
- il faut privilégier les "boutisses" qui pénètrent loin à l'intérieur,
- la section trapézoïdale autorise d'avoir les parements des pierres qui regardent légèrement vers le ciel (chose interdite en limousinerie !).

Bon chantier !

Gérard.

sybi73

  • Néophyte
  • Messages: 4
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #2 le: 22 août 2009 à 14:50:29 »
merci de cette orientation,
J'habite à la frontière suisse et il est vrai que les murs en pierre sèche sont courant en Suisse et dans le Haut-Doubs(on voit de plus en plus d'ouvrage "neuf" en suisse principalement).
Je m'étais donc renseigné pour l'ouvrage d'un tel mur.La profondeur du mur est proportionnel à sa hauteur.Pour 2m de haut il faudrait 1 m de profondeur. Il faut alors une quantité importante de pierres et de boutisses.Est-ce finalement le cas? D'après les photos des liens, apparement non?
Quelle profondeur de mur me conseilleriez vous?
Dans l'optique de réaliser un mur en pierre "maçonnée"(moins large) avec de beaux joints  pour faire ressortir la pierre.Comment procéderiez-vous?

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #3 le: 22 août 2009 à 18:44:36 »
Bonsoir !

la "pierre sèche" est souvent un abus de langage : on utilise à tort cette appellation dès lors qu'on ne met plus de mortier sable et chaux (ou sable et ciment). La vraie pierre sèche est vraiment "sèche" quand il n'y a pas du tout de mortier (ni de terre !), c'est le cas des cabanes de bergers sur les causses calcaires, constructions qui peuvent être absolument superbes...

Ce que vous avez vu sur le site des talus est un peu fin, mais il était très difficile d'attaquer plus encore le terrain et de stocker des pierres en quantité à l'endroit en question. Mais dans la pratique, c'est suffisant, bien que dépendant de la quantité d'eau à drainer du terrain.

Autant la construction d'un talus-mur est à la portée de tout le monde, y compris des enfants ! en suivant quelques règles simples, autant la construction d'un vrai mur demande un peu de technicité, de savoir-faire, de rigueur et de soin dans la réalisation ; de plus, la taille de la pierre est souvent nécessaire. C'est à la portée de l'amateur, mais un stage est quand même conseillé... Et le faire faire par un professionnel risque de revenir très cher.

La pierre est certes mise en valeur par les joints sable et chaux... mais à l'inverse, un talus-mur sera mis en valeur par des plantes qui pousseront entre les pierres !

Gérard.

PS : en PJ, la photo montre la réalisation d'un petit talus-mur, où les contraintes étaient certes autrement plus basses que les vôtres ! mais ceci peut donner des idées...
« Modifié: 22 août 2009 à 18:46:38 par Gérard »

sybi73

  • Néophyte
  • Messages: 4
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #4 le: 22 août 2009 à 20:56:16 »
merci Gérard pour toutes ces explications et renseignements. Maintenant si j'opte pour cette solution, je ne connais pas la quantité d'eau qui passera à travers le mur.Je ne pense pas qu'il y ait de ruissellement mais des infiltrations.Avec le gel, dégèle qu'est que cela va donner?Est-ce que les pierre ne va pas à la longue éclater? Il faut que je me rassure avant de commencer...
Bonne fin de soirée ou plutôt bonne nuit

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #5 le: 22 août 2009 à 21:56:15 »
Re !

c'est une bonne question !...
A mon avis, à partir du moment où l'eau peut circuler dans la terre de maçonnerie, cela limite sérieusement les risques. C'est la terre qui va faire ses bons offices, se dilater en se gorgeant d'eau, se rétracter en séchant... Ne pas mettre de terre argileuse, mais de la terre végétale, ou alors un mélange des deux. Autre particularité des talus, par rapport à la limousinerie, c'est qu'on peut faire se toucher les pierres, ce qui est interdit autrement. Faute de quoi, l'eau pourrait emporter la terre et déstabiliser l'ouvrage. Ceci est valable sur les talus en bordure de fleuves côtiers.

De toutes façons, un talus cela s'entretient...
En PJ, une photo d'un talus mur que l'asso des talus a monté, pour cacher des équipements électriques sur la place du village.

Bonne réflexion !
Gérard.
« Modifié: 22 août 2009 à 21:59:14 par Gérard »

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #6 le: 22 août 2009 à 22:01:32 »
Et pour les fondations, c'est à même le sol !
Gérard.

PP

  • Modérateur Global
  • Membre Senior
  • Messages: 300
    • Voir le profil
    • Site
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #7 le: 23 août 2009 à 19:54:09 »
Et comme c'est au pied du mur que l'on reconnaît le maçon……

Même pas de fondation ni même de mortier au pied de celui là!!!!

@+
PP

maitre es pri

  • Membre Junior
  • Messages: 68
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #8 le: 24 août 2009 à 19:27:11 »
Salut PP,
sympa la photo, bon pour l'ami suisse, et ses fondations, juste une petite recommandation qui prend effet sous forme d'observation toute simple:
quand les vers de terre ne creuse plus, le sol est assez dur pour poser sa maison...

PP

  • Modérateur Global
  • Membre Senior
  • Messages: 300
    • Voir le profil
    • Site
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #9 le: 25 août 2009 à 20:40:55 »

Salut,

As-tu reconnu le maçon ??

Pour ceux qui n'auraient pas confiance dans ce genre de pratique, ci-joint le haut de l'ouvrage…

@+
PP

sybi73

  • Néophyte
  • Messages: 4
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #10 le: 29 août 2009 à 15:48:19 »
Bonjour,
Après avoir prospecté dans ma région, voici la réalisation d'un ouvrage de 200 m de long en pierre sèche...
j'adore!

maitre es pri

  • Membre Junior
  • Messages: 68
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #11 le: 29 août 2009 à 23:35:05 »
Bonsoir,
C'est un joli mur en effet, j'y mettrai quand même quelques remarques:
1-on plastique ce qui est derrière, on refait la colline, avec un joli bosquet, et le mur s'intègre bien dans le paysage,mais je crois que c'est répréhensible...
2-l'appareillage des pierres ne s'adapte pas à l'environnement:
il n'y a pas de lignes de fuites horizontales créées par les lits de pose des pierres.
l'opus reste incertain( quelqu'un saura-t-il y mettre un adjectif à cet opus?, moi je dirai un opus onduleum).
le mur suit la route en courbe, j'aurai implanté le mur de façon à ce qu'il "suive en parallèle" les bâtiments. Cela donne une impression de désordre de l'ensemble. Désordre amplifié par l'arase du mur qui ondule.(Ce n'est pas l'agencement des pierres d'arase que j'incrimine).
Devant des bâtiments aux lignes bien épurées, tel ce cas-ci, le mur doit suivre le même mouvement, et non adopter une autre posture.
Les pierres présentes le permettaient.
Et la façon d'agencer les pierres en arase, avec une arase bien nette, filant droit, aurait donné une impression de maitrise du matériau brut.
Cela donnerait à l'image de la façon de bâtir "à l'ancienne", quelle peut fort bien s'intégrer dans un environnement bâti hétéroclite et lui donner en plus de la saveur.

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Mur extérieur en pierres
« Réponse #12 le: 31 août 2009 à 11:46:52 »
Bonjour !

On peut comprendre que ce type de construction plaise ! le constraste est saisissant... même si en effet, ça tombe comme un cheveu sur la soupe ! Cette construction n'a pas grand sens, elle n'apporte rien, sinon un effet visuel et qu'en effet, cela aurait pu/dû être mieux géré... De plus, ce type de construction est très souvent fait sur une structure porteuse en agglo de ciment...

La construction en pierres sèches est adaptée pour des petites structures, voire des cabanes de bergers, mais elle requiert le matériau (pierres calcaires bien plates) et le savoir-faire. Je ne suis pas sûr, pour en revenir à la demande initiale qui est de soutenir un talus, que ce type de construction convienne. Pour moi, hourdir les pierres à la terre est indispensable, de façon à ce que les charges soient bien réparties entre les pierres, éviter ainsi la cassure de pierres en appui central sur la pointe d'une autre !...

Gérard.