Auteur Sujet: Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !  (Lu 2334 fois)

Stef_Vav

  • Néophyte
  • Messages: 16
    • Voir le profil
    • E-mail
Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« le: 03 février 2022 à 22:29:11 »
Bonjour à tous !

Premier message sur ce forum que nous écumons assidûment depuis l'acquisition de notre maison ancienne en pierre. Nous souhaitons la réhabiliter de la manière la plus écologique possible en respectant le patrimoine du bâtiment. Nous avons donc suivi vos bons conseils et piqués les enduits ciments. Prochain chantier : correction thermique au chaux-chanvre. Mais avant, nous souhaitons isoler des combles non habités.

Les caractéristiques de notre toiture : tuiles mécaniques plates posées sur des voliges en pin (sans liteau / contre liteau ni film HPV ou autre), donc pas de lame d’air sous toiture. Les voliges sont assez espacées entre elles, bref l’air passe pas mal. Une photo pour vous monter un peu.



Nous souhaitons isoler avec de la laine de bois (ou laine de chanvre) sans déposer les tuiles ni les voliges qui sont encore en bon état, mais la question de la pose de cet isolant se révèle plus complexe que prévu.

Solution 1 : Vide d’air sous voliges.

En effet, beaucoup de préconisation vont dans le sens de la fameuse « lame d’air » ventilée de 2 cm (voire de la hauteur du chevron) entre l'isolant et la volige, mais j’ai trouvé quelques réserves ici et là, notamment sur le fait d’amener de l’air (froid et humide en hiver) qui ne va pas permettre d’évacuer l’humidité, au contraire, avec un risque de condensation élevé sur les voliges / tuiles.
Ce phénomène de sur-refroidissement de toiture est assez documenté visiblement chez nos voisins belges : https://energieplus-lesite.be/concevoir/isolation2/concevoir-isolation-toiture-inclinee/faut-il-ventiler-la-toiture/

De même, on se retrouve ainsi en configuration « toiture froide », décriée depuis tant d’années avec des pertes énergétiques. Sans compter que cette solution nous obligerait à ventiler cette toiture en ouvrant des espaces entre les chevrons (avec grillage pour empêcher les bébêtes de rentrer) et des chatières en haut de toiture.
Il y aurait éventuellement la solution de la lame d’air non ventilée, mais dans ce cas je n’en vois pas trop la différence par rapport à la solution 2.


Stef_Vav

  • Néophyte
  • Messages: 16
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #1 le: 03 février 2022 à 22:29:39 »
Et hop la suite à cause de la limitation des caractères :-)

Solution 2 : Pas de vide d’air sous volige

Et si on collait directement la fibre de bois sur la volige ? Après tout, la volige discontinue un peu épaisse se comporte un peu comme un film HPV + lame d’air (perspirant). Le peu de vapeur d’eau qui passera dans l’isolant puis dans la volige sera évacuée par les tuiles. Sans compter que nous avons prévu de mettre une membrane pare-vapeur (bien posé) après notre fermacell pour limiter l’apport d’humidité et que la chambre disposera d’une VMC.
Mais dans ce cas, est-ce qu’on ne fait pas pire que notre toiture froide précédente ? Avec un risque d’accumulation de vapeur d’eau sous les tuiles (pas de liteau / contre-liteau) et un risque de condensation énorme ?

Au secours Obi Wan Kenobi, vous êtes notre seul espoir :-)

Arpèges

  • Invité
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #2 le: 04 février 2022 à 11:22:25 »
Bonjour, ce serait utile de plancher sur le sujet, car ;
- intervenant sur mes toits et ceux de mes voisins les cas de pourritures de charpentes (plus souvent delà volige) combinent systématiquement deux éléments ; un défaut d'étanchéité des lauzes-ardoises et un isolant sans lame d'air (faisant office d'éponge ?)
- les éléments présentés sur le site sont intéressants mais "sous-conditions" draconiennes.
- le "sarking" existe (depuis longtemps) et rempli les conditions évoquées .

Stef_Vav

  • Néophyte
  • Messages: 16
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #3 le: 04 février 2022 à 15:06:05 »
Bonjour Arpèges !
Merci beaucoup pour ton retour.
Si je comprends bien ta réponse, tu préconises plutôt la solution 1, à savoir lame d'air sous-volige. Car la solution 2 pourrait impliquer une trop grande condensation et un pourrissement de la charpente ?
Et quand tu parles de "sous-conditions" draconiennes, c'est par rapport au sur-refroidissement ? En fait, tu penses que le "risque" identifié ne vaut pas la peine de coller l'isoler et de se retrouver avec une charpente pourrie au bout de quelques années ?

HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #4 le: 04 février 2022 à 19:28:52 »
Bonjour,

Citer
notamment sur le fait d’amener de l’air (froid et humide en hiver)
  oui mais en fait l'air est d'autant plus sec qu'il est froid

L'article ici https://energieplus-lesite.be/theories/enveloppe9/proprietes-materiaux/grandeurs-hygrometriques/

Oui il faut ventiler pour évacuer la condensation (de l'air chaud qui arrive sur une surface froide). Et en plus la membrane HPV empêchera le vent de pénétrer dans l'isolant et de le refroidir en profondeur ; donc l'isolant est plus efficace.
Sans dépose des tuiles et voliges poser cette membrane en sous face des chevrons est le plus simple. Il a un défaut c'est la coupure au niveau de chaque panne.
Vous pouvez aussi laisser 2 cm de ventilation en agrafant la membrane sur les cotés ders chevrons  en laissant au moins 2cm de lame d'air, insérer un pare pluie rigide 16 mm à base de fibre de bois entre chevrons mais la découpe va pas être évidente.

Autrement évitez d'isoler jusqu'au faitage et laisser un plenum en faitage afin de maximiser la circulation de l'air qui devient brulant en été.
Hervé

Stef_Vav

  • Néophyte
  • Messages: 16
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #5 le: 04 février 2022 à 23:09:15 »
Bonjour HDLM !

Merci pour ce retour très complet !
Effectivement, en poursuivant nos recherches et en ayant bien compilé le DTU (même si ce n'est pas trop adapté à notre cas), j'en arrive à la conclusion qu'il faut ventiler, et si possible en ajoutant un film HPV afin "d'isoler" l'isolant. Ce phénomène de "sur-refroidissement" manque de documentation et de référence concrète.
Merci également pour l'article envoyé, très complet également. La solution du plenum est également bien envisageable chez nous, car nous avons de la hauteur sous la toiture.

Et donc si on part sur une solution de ce type est-ce que cela vous semble OK ?
> On met à jour les joints bétons collés entre les chevrons sur les murs pour laisser passer l'air (avec des grilles pour éviter les petites bêtes)
> On construit une "sous-structure" support pour permettre : la lame d'air sou volige puis, l'isolant, puis notre film HPV.
> On place des chatières en haut de notre toit pour permettre la circulation de l'air de l'égoût au faîtage (ou en ouverture de pignon avec le plenum).

Merci !

Stéphane

HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #6 le: 05 février 2022 à 21:00:34 »
Bonjour Stéphane,

Je ne connais pas du tout le degré de perméabilité au "vent" de vos tuiles mécaniques. je vous dirai de simplement mettre des chatières en haut ...

Hervé

Taone

  • Membre Complet
  • Messages: 195
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #7 le: 06 février 2022 à 09:48:10 »
Bonjour

la lame d'air sou volige puis, l'isolant, puis notre film HPV.

Dans ce sens d'empilement, le film joue le rôle de pare vapeur, non ?
Pour remplir le rôle d’écran sous toiture et limiter le refroidissement de l'isolant (même si a mon sens dans votre configuration la volige remplit ce rôle), ne devrait il pas être placé sur la face extérieure de l'isolant c'est à dire :
structure/lame d'air/ecran/isolant/finitions...

?

T.

HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #8 le: 06 février 2022 à 10:38:27 »
Attention
dans l'ordre de l'extérieur vers l'intérieur.

Tuiles
volige
lame d'air
écran HPV
isolant
pare vapeur
Hervé

Stef_Vav

  • Néophyte
  • Messages: 16
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #9 le: 07 février 2022 à 10:51:18 »
Taone et HDLM :
Merci pour votre retour ! Oui, vous avez l'oeil, je me suis trompé dans l'ordre dans mon message précédent, je voulais bien dire :
> On construit une "sous-structure" support pour permettre : la lame d'air sous volige, puis notre film HPV, puis notre isolant (et puis notre pare-vapeur et notre fermacell / placo)

HDML, quand tu dis
Citer
Je ne connais pas du tout le degré de perméabilité au "vent" de vos tuiles mécaniques. je vous dirai de simplement mettre des chatières en haut ...
tu veux dire que je n'ai pas besoin de mettre à jour les joints bétons collés entre les chevrons sur les murs pour laisser passer l'air (avec des grilles pour éviter les petites bêtes) ?

HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Lame d’air sous voliges… mais pas si simple !
« Réponse #10 le: 07 février 2022 à 19:26:28 »
Oui, il faut bien comprendre le rôle du pare vapeur.
L'air chaud intérieur chargé en humidité même s'il parait sec, si il migre dans l'isolant avec sa vapeur d'eau et se refroidit au fur et à mesure qu'il y pénètre ne va plus pouvoir contenir cette vapeur du fait de la baisse de température, elle va condenser et donc mouiller l'isolant et les bois de construction.

Citer
On construit une "sous-structure" support pour permettre : la lame d'air sous volige, puis notre film HPV
comment envisagez vous cette sous structure ; un croquis ?

Citer
tu veux dire que je n'ai pas besoin de mettre à jour les joints bétons collés entre les chevrons sur les murs pour laisser passer l'air (avec des grilles pour éviter les petites bêtes) ?
Bah de façon pratique j'en sais rien, en suivant les recommandations c'est bien marqué lame d'air ventilée de l'égout au faitage mais si les tuiles laissent passer beaucoup d'air peut être pouvez vous vous passer d'ouvrir entre les chevrons .... mais j'y connais rien en tuiles
Hervé