Auteur Sujet: Coulis de chaux  (Lu 22371 fois)

nestor

  • Néophyte
  • Messages: 17
    • Voir le profil
    • E-mail
Coulis de chaux
« le: 14 septembre 2008 à 12:33:43 »
Bonjour,

Je suis en train de retirer l'enduit ciment qui recouvre le rez de chausse de ma maison de pierre (intérieur). Sur trois des murs l'enduit a une couche uniforme mais le quatrième, que j'ai commence a décroûter par le bas, a une épaisseur de ciment croissante. Avec environ trois centimètres au pied il y a environ 10 cm a un mètre de hauteur.... Est ce qu'une telle épaisseur a un rôle dans la solidité du mur ?

Cependant mon principal probleme c'est la découverte de vide a l'intérieur du mur. En retirant certain joints il apparaît clairement que l'intérieur du mur a été lavés. c'est par endroit très impressionnant.
Un artisan ma propose de faire des injection de coulis de chaux. Au vus du devis je me demande si je pourrait tenter l'expérience moi même ?
Je m'interroge particulièrement sur les proportions et les matériaux utilisé (Chaux et sable ou chaux uniquement,etc) Quelle méthode pour le malaxage?
J'ai lu la page concernant les murs bouffants et les injection de mortier. Cette page n'encourage pas les injections; mais alors quelle pourrait etre la solution pour un mur presentant des vide ?
Dois-je n'utiliser que les trous que j'ai crée involontairement lors de l'écroûtage ou bien dois-je  percer des trous supplémentaire ?

J'apprécierai tous les conseils concernant ce type de problème.
Merci par avance.   

belledecadix

  • Membre Senior
  • Messages: 431
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Coulis de chaux
« Réponse #1 le: 14 septembre 2008 à 13:04:44 »
Bonjour,

Le ciment ne me semble pas prendre part à la solidité du mur puisqu'il doit s'agir d'un mur ancien donc élever sans ciment mais à la terre.

Concernant les trous à l'intérieur des murs, il s'agit probablement de nids de rats qui sont un fléau pour les murs anciens. Pour ma part je bouche avec des pierres et du mortier de terre. Je n'ai jamais trop ouvert ce type de désordre car on sait où ça commence et jamais où ça 'arrête. Les puristes pourront y trouver à redire. Mais je me souviens des paroles d'un sage (en retraite) qu'à un moment il fallait savoir s'arrêter d'ôter toutes les pierres suspectes.

Bref d'autres auront surement d'autres conseils tout aussi probants.

Bon courage,

Belledecadix

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #2 le: 14 septembre 2008 à 15:54:35 »
Bonjour !

je pense à une chose : BelledeCadix suggère avec raison de tenter de combler l'intérieur avec des pierres et de la terre. Il y a dans tout mur, des trous de boulins qui ont servi au moment de la construction et qui sont en général faciles à repérer et à ouvrir, ce qui pourrait être un bon plan pour intervenir ?
http://tiez-breiz.org/boulins.htm
Disons que c'est une piste facile à explorer ; sera-t-elle suffisante pour tout combler, c'est une autre question...

Autre idée : utiliser un béton presque sec avec des graviers, du sable humide et de la chaux vive agricole, le gros avantage est que le mortier va augmenter de volume doucement et donc combler les vides. Ne surtout pas faire ce mélange avec de l'eau car c'est très dangereux... http://www.maison-tregor.eu/sable.htm#chaux_vive Voir aussi les chantiers en Ariège où nous avons mis en oeuvre de tels mortiers : http://tiez-breiz.org/images/Bayle_04/diaporama/index.htm

Mais en effet démonter un tel mur sans connaissance précise de la limousinerie n'est vraiment pas à recommander... Sans prêcher pour ma paroisse, un tel stage serait fort utile, et permettrait de plus de récolter pas mal de précieuses infos !

Gérard.

Je reviens sur ce que j'ai écrit : je ne suis pas sûr que l'idée du mortier à base de chaux vive soit bonne, car cela pourrait conduire à écarter les parements d'un mur déjà malmené. Ou alors adopter un dosage très faible, surtout pas du style béton avec 3 tiers (un tiers de cailloux, un tiers de sable et un tiers de liant) mais du genre 1 vol de liant pour 10 vol de sable et cailloux.
« Modifié: 15 septembre 2008 à 19:19:51 par Gérard »

nestor

  • Néophyte
  • Messages: 17
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Coulis de chaux
« Réponse #3 le: 20 septembre 2008 à 21:19:30 »
Merci pour ces conseils. J'aurais volontiers suivi un stage limousinerie mais ma maison est situe dans les Hautes-Alpes. Un petit peu loin quand même...  je ne l'ai précisé plus tot car il me semble que les maison de pierres ont toutes les mêmes principe de construction ? De plus je travaille très tes doucement prenant toujours du temps pour peser le pour et le contre avant d'enlever une pierre qui bouge. Une petite question : Connaîtriez vous le plâtres gros et la façons de le mettre en œuvre ?
Merci.

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #4 le: 20 septembre 2008 à 22:01:45 »
Bonsoir !

pour un stage, il faudrait voir avec Maisons Paysannes de France, éventuellement... Bien sûr que toutes les maisons en pierres respectent les mêmes logiques constructives, mais avec une infinité de mises en oeuvres qui fait que c'est partout différent !

Le plâtre gros, je ne connais pas vraiment, mais en Bretagne, le plâtre on l'aime pas trop, car c'est un excellent accumulateur d'humidité ! mais dans le midi, c'est différent on peut rechercher cette fonction pour entretenir une fraîcheur ! donc dans l'épaisseur d'un mur, j'éviterais quand même... C'est un matériau éminemment hydraulique associé à une chaux aérienne, laquelle fait sa prise très lentement, dans l'épaisseur d'un mur cela mettra des années voire plus, ce qui peut constituer un avantage, car cela peut permettre au bâti de se stabiliser en douceur, surtout après une telle intervention... Donc la chaux aérienne oui, un mortier purement hydraulique, non !

Gérard.

aa

  • Néophyte
  • Messages: 14
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #5 le: 21 septembre 2008 à 19:35:48 »
à propos du platre gros
il a ete tres utilisé dans la region ile de france dans le bati ancien soit pour ourdé les murs et faire des enduits, chez Weber-broutin
on peut trouver un produit tout pret , qui est " l' enduit du marais" fait avec de la chaux aerienne,du platre gros et du sable, il permet de faire des rejointoiements ou enduits sur des maconneries ourdées au platre, le resultat est tres agreable et a le meme aspect qu'un enduit a la chaux, par contre sa mise en oeuvre n'est pas facile car il faut proceder par petite gachée.

belledecadix

  • Membre Senior
  • Messages: 431
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Coulis de chaux
« Réponse #6 le: 22 septembre 2008 à 09:00:56 »
Bonjour,

Pourquoi ne pas faire une mise en œuvre à la chaux qui serait plus simple et moins risquée que le plâtre ? Et, pourquoi utiliser des produits tout prêt dont la composition masque parfois des ingrédients indésirables alors que vous pouvez faire les mélanges vous-même à moindre coût ?

Le sablage des poutres risque de faire disparaître la finition lissé des bois anciens, peut-être pourriez-vous juste les brosser ou les poncer ?
Je suis tout aussi septique sur le sablage du mur extérieur mais peut-être ne suis-je pas assez éclairée pour en connaître les intérêts ?

Bon courage

Belledecadix

glenain

  • Membre Complet
  • Messages: 139
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #7 le: 22 septembre 2008 à 20:51:08 »
Bonsoir,
A ma connaissance le plâtre gros comme il était utilisé autrefois par les maçons en modénatures, en corniches, en faîtages et autres ouvrages exposés n'existe plus aujourd'hui, et c'est là que les confusions et terminologies commerciales abusives commencent. Ce que j'ai compris c'est que ce vrai plâtre gros était obtenu par criblage. Les parties d'incuits, je crois, restant du tamisage était broyées et servaient en maçonnerie, mais n'avaient aucunes des caractéristiques des plâtres d'aujourd'hui même gros. Je n'ai pas connu ces matériaux mais en observant certains ouvrages datant de plusieurs siècles me confortent dans cette explication.
Pour la question des remplissages de vides dans les murs, effectivement il faut être très vigilant et bien observer la composition des murs et les appareillages des pierres. Pour les coulis je ne pense pas qu'il y ait à s'inquiéter de voir les parements gonfler car si ils sont fragile il y aura des vides et la chaux coulera à l'extérieur. Moi je serai assez favorable au coulis dans certains cas et pour éviter les risques de la chaux vive, si on n'a pas la maîtrise, c'est la chaux magnésienne batidol qui a aussi une certaine capacité à s'expanser. L'autre solution envisageable en stage c'est le remaillage que je pratique souvent mais c'est mon métier. C'est une opération délicate à faire par petites zones, on ouvre on remaçonne on comble ainsi de suite...c'est passionnant et ça s'apprend, donc peut être à programmer.

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #8 le: 23 septembre 2008 à 12:21:44 »
"c'est passionnant et ça s'apprend, donc peut être à programmer."

Très bonne idée Gérard !

Gérard.

nestor

  • Néophyte
  • Messages: 17
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Coulis de chaux
« Réponse #9 le: 25 septembre 2008 à 10:18:07 »
Merci beaucoup pour toutes ces réponses.

maitre es pri

  • Membre Junior
  • Messages: 68
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #10 le: 28 septembre 2008 à 09:19:52 »
Nestor,
les différences d'épaisseurs de l'enduit ciment n'ont que l'intérêt d'obtenir une surface plane,
et en aucun cas le mortier d'enduit assure la robustesse du mur, si la maçonnerie veut bouger, c'est pas le ciment qui l'en empêchera .
En ce qui concerne les trous dans les murs, il suffit simplement de boucher les trous que l' oeil voit
afin de préparer le support pour de nouveaux joints ou enduit.
Un coulis de chaux!!!!! par où l'injecter et comment, par en haut par en bas, de front? et comment être sur du comblement de tous les trous, une radiographie peut-être? Et dans quel intérêt?
Quand à la chaux qui s' expanse, soyons sérieux, c'est pas du pop-corn !!! 

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #11 le: 28 septembre 2008 à 09:29:53 »
Bonjour,

non la chaux vive s'expanse, c'est vrai... l'intérieur des murs des châteaux forts étaient, paraît-il, remplis avec du tout-venant et de la chaux vive et de l'eau et l'expansion de la chaux vive comblait les vides...

Un coulis peut être injecté par un endroit où on aura ouvert le mur pour le réparer localement. Mais si on ouvre, alors autant combler en dur, ou mieux en semi-dur (terre, cailloux...) Mais ce type d'opération assez délicate demande au minimum l'expérience de savoir construire un mur en limousinerie...

Gérard.

maitre es pri

  • Membre Junior
  • Messages: 68
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #12 le: 28 septembre 2008 à 10:00:56 »
Bien sur elle s'expanse:
1 volume de chaux vive+ 2 volumes d'eau= 3 volumes de chaux grasse (en règle générale)
Quand à l'époque des châteaux forts, la chaux vive se trouve en cailloux,
pour l'éteindre, il faut des aires à battre, pour en faire une chaux grasse
utile à la confection des mortiers.

nestor

  • Néophyte
  • Messages: 17
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Coulis de chaux
« Réponse #13 le: 29 septembre 2008 à 22:42:52 »
Bonjour,

J'ai trouve des information très intéressante sur les coulis de chaux :  http://mpflimousin.free.fr/pdf/fiches/12_Coulis1.pdf
Et ce grâce au lien des MPF en Limousin que j'ai trouve sur la page "tiez breiz" des site utiles. Maintenant cela ne veut pas dire que la réalisation de tels coulis soit a la portée de l'amateur. J'apprécierai les avis de ceux qui iront jetez un œil a cette page.
 
Nestor.

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Coulis de chaux
« Réponse #14 le: 30 septembre 2008 à 11:43:38 »
Bonjour !

merci pour le lien vers ce document !

Couler du ciment dans l'épaisseur d'un mur creux, on est conscients que la transformation est irréversible et nuisible. Couler un mortier de chaux est probablement moins critique...

Si j'avais un tel souci chez moi (heureusement ça n'est pas le cas !) je ferais selon la méthode préconisée ici :
http://www.tiez-breiz.org/injectio.htm (article qui fait aussi le point sur le coulis).

Gérard.