Auteur Sujet: Miscanthus en remplacement du chanvre  (Lu 2373 fois)

gribouille

  • Néophyte
  • Messages: 13
    • Voir le profil
    • E-mail
Miscanthus en remplacement du chanvre
« le: 01 juillet 2021 à 17:49:08 »
Bonjour,

J' ai réalisé le mois dernier ma dalle chaux pouzzolane dans mon cellier, prochainement je dois faire le doublage des murs en briques de chanvre, n' ayant pas assez de briques, un pignon sera en chaux chanvre banche.
Je pose de la brique de 9cm avec un espace de 8 à 12 cm entre la brique et le mur en pierre que je comble un mélange chaux et chanvre peu dosé en chaux.

Pour le mur avec banchage, je serai à 18- 20cm

Voilà le problème,  comme pour beaucoup de matériaux en ce moment pour s'approvisionner c' est compliqué, mon fournisseur pourra  me fournir qu' en septembre.

J' ai entendu parler du miscanthus qui pouvait remplacer le chanvre.
À une vingtaine de kilomètres de chez moi il y a un agriculteur qui vend du paillage de miscanthus, en ballot de 200 litres c' est aussi cher que le chanvre mais il vend aussi en vrac plus avantageux en tarif.

Je voudrais savoir si vous avez déjà utilisé du miscanthus,
Si il a les mêmes qualités que le chanvre: résistance thermique, mise en œuvre, etc



Arpèges

  • Invité
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #1 le: 02 juillet 2021 à 07:37:20 »
Bonjour,
Pour l'utilisation du Miscanthus attendez plutôt raisonnablement quelques (longues) années.
Vendu comme combustible, paillis, litière rien ne dit que la filière maîtrise sa transformation.
La chènevotte est réputée avoir connu des déboires à ses débuts et ce malgré qu'il ait été affirmé que c'était un matériau issu d'une tradition multiséculaire.
Cordialement.

ManuTaden

  • Membre Senior
  • Messages: 418
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #2 le: 11 juillet 2021 à 14:09:51 »
le miscanthus est utilisé, mélangé avec de la chaux depuis au moins 20 ans.
En 2002/2003 on en parlé sur la liste Batir Sain, avec des chantiers réalisés quelques années auparavant. Chantiers dont les retours étaient très corrects sauf pour l'isolation des dalles de sol, ce qui avait fait s'interroger certains participants sur les dalles isolantes avec des isolants végétaux (il y avait des sondes dans les banchages et dalles d'étages ou sur hérisson).

Le magazine La Maison écologique a déjà témoigné de chantiers et de constructions à base de miscanthus.



Arpèges

  • Invité
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #3 le: 12 juillet 2021 à 07:37:21 »
Bonjour, parlons-nous du même produit ?
La filière dite miscanthus situe son introduction en France vers 2006. Pour une surface actuelle cultivée de 7000 hectares (SAU France : 29 millions d'hectares) et ventile son utilisation en 2/3 chauffage 1/3 paillage.
Des mentions marginales font état de "recherches" pour sa diversification.
Cordialement.

gribouille

  • Néophyte
  • Messages: 13
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #4 le: 12 juillet 2021 à 07:52:21 »
Bonjour,
Merci à Asperges et Manu pour leurs réponses.
Ce qui me rassure avec le chanvre, c' est qu' il y a une qualité "bâtiment" avec une chenevotte calibré et dépoussiérer, garantie que je n' ai pas avec le miscanthus

Finalement mon fournisseur m'informe qu' il devrait recevoir de la chenevotte fin juillet, donc je  je vais pouvoir avancer au mois d' août..

AmelieetGuillaume

  • Néophyte
  • Messages: 7
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #5 le: 09 novembre 2022 à 17:14:56 »
Bonjour, je relance la discussion.

Nous avons démarré un chantier toiture avec isolation prévue en chaux/miscanthus, de l'intérieur de la toiture vers l'extérieur : 25 cm de mélange miscanthus/chaux, 5 cm de laine de bois.

Nous nous demandons si des personnes par ici ont déjà fait ce type d'application, et si oui, comment il sont procédé : proportions dans le mélange, application avec/sans tassage (peu de tassage j'imagine pour conserver l'air et son pouvoir isolant), utilisation d'un malaxeur universel ou d'une/plusieurs bétonnières, etc.

Merci d'avance !

Arpèges

  • Invité
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #6 le: 10 novembre 2022 à 00:19:31 »
Bonsoir,
Le miscanthus, le dernier truc subventionné a la mode ;-).
Le protocole ne change pas. Ne pas tasser, jamais, a malaxer dans une simple bétonnière a l'horizontale avec couvercle.

AmelieetGuillaume

  • Néophyte
  • Messages: 7
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #7 le: 11 novembre 2022 à 12:52:08 »
Merci pour votre retour concernant la mise en oeuvre. Nous avons choisi le miscanthus non pas par effet de mode, mais par cohérence globale du projet : nous avons plusieurs producteurs de miscanthus à proximité de chez nous.

Nous restons preneurs de retours d'expérience/conseil concernant les dosages. Bonne fin de semaine à tous !

Arpèges

  • Invité
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #8 le: 12 novembre 2022 à 19:53:57 »
Bonsoir, Miscanthus proposé a la filière agricole comme culture de rideau visant à, limiter les soucis de dispersion d'épandage,  limiter la part de jachères et produire à faibles coûts d'intrants de la biomasse, se cherche.
Il existe donc des références très sérieuses quant à ses utilisations, c'est une filière portée, ex : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0958946520303346 point de départ pour vos recherches, qui s'orientera essentiellement vers le monde états-uniens d'où nous vient (sauf erreur de ma part) ce principe de culture.
L'effet de mode concerne la filière agricole qui pour des besoins spécifiques ou une chambre agri particulièrement active favorise ou pas la mise en culture du Miscanthus.
Cordialement.



HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : en remplacement du chanvre
« Réponse #9 le: 12 novembre 2022 à 22:40:55 »
On aimerait dans les réponses hormis des affirmations telles que "Le miscanthus, le dernier truc subventionné a la mode", des arguments tels que la densité du béton fini, sa capacité d'isolation en fonction d'un apport de chaux ... si une mesure à été effectuée, ou peut être une argumentation des caractéristiques du Miscanthus, du moins desla portion végétale utilisée en isolation.

Ainsi d'après les documents que l'on peut trouver il semblerait que le pouvoir isolant d'un béton ultra léger de miscanthus se situerait autour d'un lambda de 0.09 pour une densité de béton de 500 kg/m3. Il ne vous a pas échappé qu'une structure adaptée devra être prévue pour encaisser ce surpoids.

Votre complexe d'isolation obtenant un R 2.78 pour 25 cm de béton de miscanthus + 1.35 pour 5 cm de laine de bois soit un total de 4.13 R (m2.K/W) ce qui est vraiment un minimum et qu'un R de 7 devrait être l'objectif souhaitable et facilement atteignable de plus dans la même épaisseur. par exemple avec 30 cm de ouate de cellulose.
« Modifié: 13 novembre 2022 à 13:00:22 par HDLM »
Hervé

AmelieetGuillaume

  • Néophyte
  • Messages: 7
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #10 le: 21 novembre 2022 à 15:48:22 »
Bonjour, merci pour ces retours techniques, qui sont bien ce pour lesquels je suis venue aux informations :)

Pour les panneaux de bois, je me suis mal exprimée : nous aurons recours à des panneaux de fibre de bois rigide, type ce qui est utilisé en méthode "sarking" pour la réalisation de l'isolation sous rampants.

Effectivement, je me rends compte que ça risque d'être probablement un peu "léger" comme R final.

Ceci étant, je suis tombée sur l'article scientifique américain qui a permis d'identifier la conductivité thermique de 0.09 pour le miscanthus. Dans le protocole scientifique, il est précisé que cette performance est atteinte pour un mortier ciment + EGW (expanded wasted glass : des paillettes de verre recyclé) dans lequel 30 % de l'EGW avait été substitué par du miscanthus. Ça fait donc un mortier final avec relativement peu de miscanthus par rapport au béton végétal dont il est question ici, non ? Ou bien je me trompe sur l'origine du lambda à 0.09 ?

ref de l'article : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0958946520303346
pour les anglophones par contre, désolée !

HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #11 le: 21 novembre 2022 à 18:17:01 »
Sur cette fiche de l'ADIL de la DRÔME il donnent https://s120920caae0c6dd2.jimcontent.com/download/version/1622809349/module/11863186826/name/fiche-miscanthus-ecoconstruction.pdf
Valeur R = 3,24 m².K/W pour 20 cm d’épaisseur (projet Novabiom, Saint-Piat) Mur préfabriqué à ossature bois ou métallique avec isolant miscanthus vrac intégré
Hervé

AmelieetGuillaume

  • Néophyte
  • Messages: 7
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #12 le: 22 novembre 2022 à 10:58:14 »
Merci pour la référence ! Je l'avais lu mais ne m'en souvenais plus.

Par contre, je suis toujours un peu confuse sur cette publication : le lambda exposé est de 0.09 ; mais si on le calcule sur la base du R communiqué (3.03) et des caractéristiques de l'UF concernée (20 cm d'épaisseur de miscanthus), le lambda est de 0.06, soit celui d'un béton de chanvre.

Notre couvreur nous annonce un R de 4.9 pour 30 cm de miscanthus, soit un lambda de 0.06.

A quoi se fier du coup ?
Si 0.06 : R total (30 cm miscantrhus+5cm fibre bois) = 5.8
Si 0.09 : R total (30 cm miscantrhus+5cm fibre bois) = 4.23

En sachant que la norme RT 2020 pour les rampants est de R=6 minimum


HDLM

  • Membre Héroïque
  • Messages: 861
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Miscanthus en remplacement du chanvre
« Réponse #13 le: 22 novembre 2022 à 18:23:17 »
Ben en gros c'est de la paille de mauvais roseau .... donc c'est sûr que c'est pas super isolant.
Moi je ferais autre chose quitte à isoler. Mais je ne vous en voudrai pas si vous le faites.
Hervé