Auteur Sujet: finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées  (Lu 1649 fois)

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 930
    • Voir le profil
Bonjour tout le monde,

Je crée un nouveau sujet avec les recettes mise en œuvre chez moi. J'ai commencé à bidouillé des mélanges il y a 5 ans, il est temps de fixer les choses car je commence les finitions, mes choix sont quasi arrêtés pour les parois, j'ai effectué pas mal d'essais pour avoir quelque chose de relativement simple et peu polluant.

Bien entendu vous pouvez poster vos propres réalisations. l'idée est de mettre ce qu'on utilise vraiment, pas les essais.

Recettes :
Peinture au fromage blanc - voile blanc sur lambris - berlo
Peinture à la chaux - stuc sur murs - berlo
Peinture au fromage blanc - sur enduits à la terre et les bois - belledecadix
« Modifié: 04 avril 2020 à 10:58:54 par berlo »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 930
    • Voir le profil
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #1 le: 19 janvier 2020 à 19:16:40 »
Donc voilà ma première pièce finie, une mezzanine/pallier.



Sur le lambris peuplier des rampants -> Peinture au fromage blanc :

- 1kg de fromage blanc 0%
- 20 g de chaux en pâte (une grande cuillère)
mélanger et laisser reposer un peu, puis ajouter :
- 1kg de poudre type blanc de Meudon, de la dolomie dans mon cas (un reste d'essai d'enduit).
- 80g de blanc de titane (pigment)
- 600g d'eau + 400g d'eau gélifié à la gomme de xanthane à 1.5% préparé la veille

J'ai ajouté une noisette de savon noir et une petite cuillère d’Alun de potassium, un peu par habitude à vrai dire.

1 seule couche, Je recherchais un voile blanc qui laisse apparaitre les dessins du bois. C'est une peinture très mate.
Avec 1 kilo de fromage blanc j'ai fait environ 20 m²



Inspiré de ceci et celà

Sur le bois : de l'huile dure Biorox 2 en 1 (3 couches)
(Ça commence mal, ce n'est pas une recette maison)

Avant d'appliquer le produit, j'ai bien nettoyé les poutres, il y a eu du sablage pour les parties peintes, de la brosse métallique sur disqueuse, puis soufflette et aspiration en même temps et enfin un lavage à l'acide oxalique pour éclaircir. Pour cette dernière juste un passage à la brosse comme pour de la peinture, mais sans rincer.

L'huile est très liquide et blanche, pourtant la couleur finale est un peu miel/caramel (c'est accentué avec le flash sur la photo)

« Modifié: 27 mai 2020 à 13:52:17 par berlo »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 930
    • Voir le profil
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #2 le: 19 janvier 2020 à 19:19:34 »
Sur les murs -> Peinture à la chaux :

Étalée à la brosse façon chaulage,

Un volume = 750ml

- 4 vol de chaux en pâte
- 4 vol de poudre blanche (charge minérale) *
- 1/2 volume de mica (paillettes)
- 1/2 vol de blanc de titane + 1/2 petite cuillère de bleu outremer (pigment)
- 3 volumes d'eau
- 1 grande cuillère de caséine (fixateur)
- 2 grandes cuillères de methylcellulose (retardateur)
- 1 petite cuillère de savon noir.

* Je ne suis pas bien fixé pour la charge minérale, je ferai peut-être évoluer, mais pour l'instant j'ai mis :
- En base c'est de la poudre de marbre (béatite 30) et de la wollastonite, trop de poudre de marbre rend un peu crayeux, trop de wollastonite et ça se sépare (il faut mélanger plus souvent)
- un peu du talc pour la plasticité
- un peu de kaolin pour la consistance

Je n'avais plus tout à disposition lors de mon essai dans la mezzanine, mais je pense faire :
1.5 vol béatite 30
1.5 vol wollastonite
0.5 vol talc
0.5 vol kaolin

C'est dur de rendre compte en photo,  il y a un effet cordé mais ça reste assez lisse. L'aspect est mat, un peu satiné. Par endroit c'est limite transparent, je n'ai pas assez chargé. J'aime bien l'effet des paillettes de mica, ça fait de petits points transparents, la peinture est ainsi très légèrement mouchetée et sous certains angles avec la lumière ça brille. Il faut un coup d'éponge quand c'est sec pour les faire ressortir.



Pour peindre sur le Fermacell il faut une couche d'accroche, j'ai étalé à la brosse de la colle à carrelage dilué qui me restait. Sur du placo ça serait pareil.

Pour les murs en pierre recouverts de chaux-chanvre, j'avais étalé un mélange chaux/kaolin quand il était encore frais. C'est très rapide, ça coute pas grand-chose et c'est presque blanc. Je ne connaissais pas trop à l'époque, mais je pense qu'à refaire j'ajouterai un peu de poudre de marbre en plus et de la wollastonite car il y a trop de retrait avec le kaolin. Le souci est que c'est blanc mais il y a des remontés de tanins du chanvre, donc il faut laisser sécher tout ça longtemps et peindre quand c'est bien sec. En tout cas je pense que c'est la bonne façon de procéder c'est un gain de temps et d'argent intéressant.
« Modifié: 27 mai 2020 à 14:07:06 par berlo »

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.060
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #3 le: 20 janvier 2020 à 00:20:01 »
Très bonne initiative.
Mon souci c'est que je ne présenterai sans doute aucun travaux fait avant. Notamment parce que je me suis longtemps fourvoyé parmi trente six mille recettes pas vraiment adaptées aux supports à peindre - ni à l'usage des produits.
Le liant Caséine sur le bois ou le placo c'est une mauvaise idée - que j'ai longtemps eue. Son bon usage se limite en liant de la chaux - qui tient très mal en couche fine à sec- sur la chaux.
Pour le fermacel-placo (carton en surface) / bois. J'ai une recette qui ne présente rien de neuf.

Un liant : la colle de peau.
Une charge : des carbonates : Poudre de marbre et/ou Blancs et/ou etc. OU des argiles (pas mélangés) la plus basique celle à Faiences, la plus blanche celle à Porcelaine.
Pigments (couleur) talc (soyeux) micas (pailettes) poudres dorée (fait sale vu de loin... mais très joli de prés) en plus.

Pour une finition très lisse, très blanche.
Une couche colle (50 gr/l) + carbonates très fin (Béatite 12 par exemple), appliquée à chaud, ponçage à l'éponge à poncer (240), dépoussiérage.
Une deuxième couche colle (30 gr/l) + carbonates + Bl de titane + pointe bleue + etc. (moins chargé en colle mais plus en charge). resechage, reponcage.
C'est nettoyable (!), pas lessivable, se refait en cinq minutes.

Comme je me refuse à appliquer un voile d'acrylique en protection (qui serait pourtant le plus simple...) je cherche encore une formulation de couverture mate protectrice (pas trouvée).

Pour la même finition plus mate, finement granuleuse (se sent à la main, pas à la vue), beaucoup plus couvrante :
La même chose mais à l'argile. Qui blanche ne supporte pas l'huile de lin, la gomme Dammar etc. Donc pas blanche si possible.
Les argiles Bentonite, Kaolin, faiences, porcelaine etc floculent en présence de Ca++ et comme la Wollastonite sont des pompes à huiles. Une tache de gras (et pire les produits de beauté) et il faut tout gratter (à l'endroit de la tache).

Pour la finition d'un chaux-chanvre :
Si blanc : Un enduit chaux point. (mille façon de le faire)
Si moiré, avec effets, nuances, nuages, transparences, pas faciles avec l'enduit etc. Un enduit chaux puis peinture à la chaux/caséine.
Si velouté doux, mat, paillettes de lin : Un enduit terre,  il semble que Stuc de Terre ce soit même possible : https://www.youtube.com/watch?v=wTY6arzNs24&t=2s (attention j'ai pas dis que c était résistant). Un enduit terre (fin) est plus accessible au départ.
Je ne mélange plus chaux et argiles à plus de 10-15 %, genre les ocres sont des argiles donc...

« Modifié: 20 janvier 2020 à 00:33:00 par Arpèges »

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.060
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #4 le: 20 janvier 2020 à 00:35:20 »
(suite)
Pour les peintures à la chaux, la mise en oeuvre c'est 75% de la réussite. Si une couche seche en moins d'une/deux heure, elle est morte. Je peins sur support re-humidifié (donc stable sinon on peut faire remonter des pigments) en frais sur frais et je nébulise (pas vaporise), en cas de farinage une solution à 100 gr/l d'alun peut rattraper le coup (un peu). Maximum quatre voiles de peinture. J'ai déjà eu le coup de décollage par éclats sur des 6 - 8 couches. Pour le plaisir 20 couches de plus en plus diluées et vous obtenez un vernis de calcite semi-transparent, qui éclate au moindre choc... ;-)

Ps : Le savon noir c'est un peu de glycérine, souhaitable avec la caséine.
Le methyl cellulose c'est un rétenteur et un liant, recommandé au début.
L'alun c'est aussi un dispersant des pigments.
Les poudres de marbre sont moins couvrantes que les Blancs (Meudon, Troyes, Bougival, Espagne etc.) c'est une question de cristallisation des carbonates
« Modifié: 20 janvier 2020 à 00:42:09 par Arpèges »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 930
    • Voir le profil
Re : Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #5 le: 20 janvier 2020 à 11:02:47 »
Le liant Caséine sur le bois ou le placo c'est une mauvaise idée - que j'ai longtemps eue. Son bon usage se limite en liant de la chaux
tu peux développer ? car d'autre personnes signalent que c'est une bonne peinture pour tous les supports, il doit y avoir un juste milieu.
Je l'ai juste utilisé pour un léger voile sur le peuplier, je ne pense pas que j'utiliserai ailleurs ...

A l'époque j'avais trouvé intéressant de ne pas avoir un enduit chaux-sable épais sur l'enduit chaux-chanvre (pour l'acoustique, l'isolation, la sensation de mur froid, etc..). Et enduire vite fais a fresco ce n'est pas cher, très rapide, à la portée de n'importe qui.

Pour les pièces d'eau, je pense utiliser la même peinture à la chaux, mais je remplacerai la caséine de la peinture à la chaux par du liant acrylique, ça ne me plait pas des masses non plus, mais je n'ai pas vu trop d'autres alternatives aussi simple. Tu as raison, il doit y avoir des choses équivalentes du côté des colles naturelles, mais je n'ai pas exploré cette voie.

Pour la peinture à la chaux, j’essaie d'être léger sur les adjuvants, je dois être à moins de 1% du poids de chaux pour la caséine, ça ne poudre pas, ça me suffit.
Je pense qu'il faut mélanger un peu de différentes poudres pour avoir des choses complémentaires et ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, un peu comme le "bon" sable des enduits à la chaux. J'aime bien la wollastonite c'est une charge bien blanche qui donne du corps et qui semble assez neutre. Il y a une histoire de coût aussi, peu d’adjuvants et poudre pas trop cher, pour rester économique.
« Modifié: 20 janvier 2020 à 11:17:26 par berlo »

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.060
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #6 le: 21 janvier 2020 à 23:23:39 »
Le liant Caséine sur le bois ou le placo c'est une mauvaise idée - que j'ai longtemps eue. Son bon usage se limite en liant de la chaux
tu peux développer ?

Car sans doute car cela se discutait déjà il y a deux cent ans ;-)
https://chauxetdependances.com/chaux/les-adjuvants-de-la-chaux-aerienne/#note_1
La caséine comme liant joue ce rôle à partir de 15 - 25 gr/l il faut qu'il réticule. La chaux forme avec elle des caséinates de Ca++ plus insolubles que ceux de K+ (peut-être).
De ces deux documents ressort aussi assez nettement le fait que le badigeon au lait reste un pis-aller (je sais ... les jeux de mots vaches sont interdits normalement) même en temps de crise. Je ne sais si l'expression "peint à la queue de vache y fait référence" mais...


J'ai compilé un tableau des "recettes" des peintures au lait :

A gauche de la ligne orange les recettes "historiques", toutes XIXe
A droite, les recettes récentes. Les vraiment essayées avec en-tete beige.
Il n'y en a pas beaucoup, car finalement sur le web il n'y en a pas beaucoup.
J'ai écarté les recettes fantaisies. ex. 3l de lait + 3l de chaux étalez c'est fini...
Ce n'est pas un tableau de recettes mais de compositions globales.
« Modifié: 23 janvier 2020 à 14:00:47 par Arpèges »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 930
    • Voir le profil
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #7 le: 22 janvier 2020 à 19:06:55 »
Merci Arpéges, pour l'approfondissement. Impressionnant la variabilité des compositions !!
Dans le tableau, qu'est-ce que ms/L ? Sans vouloir critiquer, il faudrait faire une colonne unité en 2ᵉ position et tout ramener à 20l de mélange final si c'est possible.

Mais alors, ça me fait bizarre, tu appelles ma recette de peinture à la chaux "peinture au lait", alors que je voyais ça comme un badigeon amélioré uniquement. Mais tu as raison il y a de la caséine.
J'en suis venu à mettre un peu de caséine pour éviter le poudrage, car j'avais eu une mauvaise expérience sur mes tout premiers essais dans la buanderie, mais ça se trouve, ce n'est même pas nécessaire. Enfin, maintenant que j'ai acheté un pot j'en mets ...

Crois-tu qu'en l'absence de caséine, on pourrait remplacer par l'équivalent en lait écrémé ? J'ai lu qu'il y avait environ 30g de caséine par litre de lait. Donc remplacer une moitié d'eau par du lait reviendrait en gros à la même chose en théorie.

Les 90 de colle, correspondent à la caséine et le méthylcellulose. C'est vrai que je considère ce dernier comme un retardateur, mais c'est une forme de colle aussi, c'est le composant de certaine colle à papier. Ça serait bien de le remplacer d'ailleurs, ce n'est pas vraiment bio et facile à trouver.

Sinon, hier j'ai passé une éponge sur cette peinture, pas de blanc sur l'éponge.

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.060
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #8 le: 22 janvier 2020 à 21:15:54 »
[edit : j'ai modifié le tableau pour le rendre plus "lisible"]
Et bien ce n'est pas une nouveauté non plus ; je m'exprime extrêmement mal. ;-)
Il y a deux lignes un peu plus importantes dans le tablal (singulier de tableau non ?) :
Celles de ms/l et celle de liant/l.
A savoir matière sèche par litre et colle par litre.
Ce que je vois de suite alors c'est qu'avec tes essais tu es retombé pile dans la gamme des recettes dites "historiques", juste un poil en dessous mais pas plus.
Et le tableau cache une donnée, ce sont les surfaces couvertes (il ne le cache pas, c'est une donnée assez peu détaillée)
Mais là aussi tu es tombé dans les "classiques" à savoir 50 à 100 gr. de mat. sèche par m2. Ce qui correspond à des couches de 30 à 80 microns. A ce niveau là tu es bien sur une peinture. Un graissage commence à 500 microns (un demi-millimètre), un stuc à 800-1000 microns, un enduit fin à 2000, un enduit à 10000 etc. ce n'est pas pour vous abreuver de chiffres c'est juste pour relativiser.

Pour répondre à tes questions.
Non la colle papier peint n'est pas de la méthyle-cellulose (pas si toxique en fait). La colle papier peint standard c'est de l'amidon modifié, de la la fécule stabilisée. De la Maizéna si tu préfères.
Oui la "poudre de lait écrémé" peut remplacer la caséine en poudre. (le lait écrémé tel quel est devenu plus cher que le 1/2 ecremé) et on peut même la faire soi-même (sa caséine acide).

Les colles de "collagène" (peau, poisson, os, rognures de parchemins.... si, si cela a existé) donneraient à tes formulations plus de relief.
Tu travailles des mélanges compliqués, Chaux, Kaolin, Wollastonite, Talc, Micas un peu comme les peintres d'antan et les peintres d'antan travaillaient avec les colles, les oeufs, les huiles, les cires etc.
La caséine a eut son demi-siècle de gloire, mélangée au formol elle donnait la galalithe (la pierre de lait), le formol étant un poil toxique (et la galalithe un poil merdique) la formule a été oubliée.
;-)

Je ne dis pas que du bien des peintures chaux/caséine c'est vrai, mais ce n'est pas faute d'avoir disons exploré le sujet.
J'ai fini par scribouiller une page sur la caséine dont les moyens de la préparer : https://chauxetdependances.com/chaux/les-adjuvants-de-la-chaux-aerienne/peinture-au-lait-fromage-caseine/
fastoche et po cher ;-)
« Modifié: 02 avril 2020 à 22:46:20 par Arpèges »

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.060
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #9 le: 02 avril 2020 à 23:12:45 »
Une fois n'est pas costume une référence commerciale, mais une bonne.(enfin assez bonne)
Une méthode et une peinture presque naturelle pour peindre portes zé fenetres.
La référence c'est Opaca chez Color rare. La fiche technique
Qui vous permet d'en trouver une équivalente, la base c'est l'huile de lin cuite.(ce qui ne trompe pas c'est la durée de séchage, trois jours...)
En sept ans elle n'a pas bougé, sauf une très légère décoloration sur les parties exposées au plein soleil (du sud, on voit la diff. sur l'ouvrant, corrigé voir plus loin.
Une porte :

Et un procédé pour obtenir une bonne application, peu couteuse finalement.
- Bois brut, parfaitement sec (deux ans sans peinture c'est bien, celui là c'était 50), parfaitement dégraissé. Assez propre.
- Pemière couche à l'huile de lin siccativée tiède (40°c), je suis contre la dilution à l'essence de térébenthine (à cause de ma religion le Pastafarisme).
- Deuxième couche à l'identique après 72 h. environ.
OU
- Deuxième couche identique chargée au blanc de Titane (ou Zinc) ou Oxydes de fer (rouges à jaune) de manganèse (noir à brun) ou colorants divers (pas le bleu outremer!). Après 72 h. environ. C'est à voir, économie un peu illusoire sur la finition.
Puis
- Une seule couche de laque Opaca. Teintable (petite correction) avec divers pigments si la couleur ne vous plait pas.
- Travaillez hors gnagnagna (idéalement à la fin de l'été)
Après cinq ans pour corriger un petit défaut de contraste (pas sur cette photo là), j'ai égréné au 240 et repassé une couche d'huile de lin teintée. Et basta.

Plus ludique et plus ridicule aussi, une illustration de la tenue des applications a fresco.
Ce machinouille a passé deux hivers, et donc un été, dehors sans faner.(le toit en lego est neuf)

Sur un treillis acier, une forme chaux/chanvre ... (15% ciment blanc) de 5 cm. enduite à la chaux (CL90 only) et teintée aux pigments a fresco (une heure après).
- Les couleurs ne fanent pas, ne délavent pas (il a sacrement plu).
- Un chaux-chanvre qui seche entre deux averses ne pourri pas.
- Un enduit chaux se fissure instantanément si le support bouge franchement.
- Les salissures entrainées par la pluie, s'accumulent dans les défauts de l'enduit. Plus c'est lisse plus ça se salit moins. Ou l'inverse. Moins c'est propre plus que c'était moins lisse. A la louche.
« Modifié: 03 avril 2020 à 11:17:01 par Arpèges »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 930
    • Voir le profil
Re : finitions : enduits et peintures maison, les recettes utilisées
« Réponse #10 le: 03 avril 2020 à 09:57:00 »
J'ajoute la recette de belledecadix :

belledecadix - Peinture au fromage blanc

Citer
Bonjour,
J'ai une recette qui marche depuis plusieurs années et que je module en fonction de certains paramètres.
Pour 1 kg de fromage blanc 0%
100 g de chaux aérienne, 400 g de blanc de titane
L'huile de lin est tout à fait facultative, ça donne un effet satiné. J'en mets 20-25 cl
Savon noir également facultatif, dépend de votre famille à supporter l'odeur de fromage pendant 2-3 jours. Si insupportable alors je mets 1 CS. Je travaille mon mélange avec un mixeur à soupe dédié à ce travail.

Ensuite je mets des pigments colorants en fonction d'un cahier où je mets toutes mes nuances avec le poids des colorants. Il me faut parfois 20-30 essais avant de trouver la nuance qui me plaît. Le séchage est déterminant pour apprécier la couleur. Alors j'utilise un sèche-cheveux. J'utilise aussi les murs des toilettes comme palette. Je fais les essais de ce que je veux avec les pigments délayés dans du lait, puis je tente de reproduire avec la recette expliquée plus haut.

Le blanc de titane va donner un peu d'onctuosité au mélange, quand on veut un rouge franc ou un bleu, vert…, il va falloir enlever ce blanc et le remplacer pas de la poudre de marbre qui donnera son épaisseur à la peinture. Chacun y verra la dose en fonction de l'onctuosité désirée.

Cette préparation est idéale pour les enduits à la terre et les bois. Je l'ai utilisée pour mes planchers. Elle se lessive avec douceur.

Bon courage.
« Modifié: 03 avril 2020 à 10:08:28 par berlo »

rony80

  • Membre Senior
  • Messages: 353
    • Voir le profil
    • E-mail