Auteur Sujet: Maison ancienne en pierres, sur hérisson ventilé : dalle en chaux ou en ciment  (Lu 808 fois)

ManuTaden

  • Membre Complet
  • Messages: 139
    • Voir le profil
    • E-mail
Bonjour,
Aucun béton isolant n'a d'avis technique ?
je n'ai pas le temps de chercher pour vous, mais cela m'étonne/me questionne

cordialement.
je n'ai rien trouvé,
la personne de l'Anah a cette demande deux à trois fois par mois, et n'a pas non plus de solution.
J'ai contacté tout ce qui ressemble à un fabricant, à une association de promotion, centre de formation ... des poseurs ... j'ai n'ai aucun retour avec un acermi ou un AT CSTB ou ATE. Un fabricant m"a répondu : les isolants sont mis dans des éprouvettes pour passer les tests de certification, comment voulez vous mettre un mortier isolant dans une éprouvette ?
Deuxième problème, pour toutes ces aides les artisans doivent être RGE, il n'y a pas de maçon RGE autour de chez moi ... forcément puisque leurs matériaux ne sont pas certifiés donc passer plusieurs jours en formation ne leur servira à rien.
Et, en même temps, l'Adème finance des études expliquant que dans le bâti ancien il est préférable d'utiliser des correcteurs d'isolation comme le chaux chanvre plutôt que le doublage avec laine minérale et plaques de plâtre. Mais c'est la seconde solution qui est subventionnée ...
Qui a pensé "bipolaire" ???

Cdlt

matt

  • Membre Senior
  • Messages: 428
    • Voir le profil
    • E-mail
Bonjour,
Je viens de trouver ça : http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS16-Q/AQ060515.PDF Cela ne conviendrait pas comme certification ?
Pareil, il me semblait que le béton léger chaux - liège avait eu un AT... je peux me tromper.

Et oui, l'ADEME, bien qu'agence de l'Etat, est relativement autonome sur le plan scientifique et technique. Leurs préconisations sont loin d'être prises en compte pour produire des politiques publiques. Cf par exemple leur scénario 100% EnR en France et les préconisations qui vont avec...

Citer
les isolants sont mis dans des éprouvettes pour passer les tests de certification, comment voulez vous mettre un mortier isolant dans une éprouvette ?
Mouais... Il n'y a pas que cette méthode de test, et heureusement.

Je me renseigne de mon côté auprès de mes contacts.
cordialement.

HDLM

  • Membre Senior
  • Messages: 481
    • Voir le profil
    • E-mail
Boaaa il veut mettre du carrelage alors du moment qu'il fasse un hérisson ventilé ! mais je sais pas s'il s'en souvient.
-Hervé-

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 859
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Citer
il est préférable d'utiliser des correcteurs d'isolation comme le chaux chanvre plutôt que le doublage avec laine minérale et plaques de plâtre. Mais c'est la seconde solution qui est subventionnée ...
Qui a pensé "bipolaire" ???
Pas moi, mais schizophrène ça me parle.
Tous les produits des industriels ont des avis CSTB, en cours, passés ou en évaluation.
Mais quel type de certification faut il pour passer sous les radars de la subvention ? Mystère.

ManuTaden

  • Membre Complet
  • Messages: 139
    • Voir le profil
    • E-mail
Citer
il est préférable d'utiliser des correcteurs d'isolation comme le chaux chanvre plutôt que le doublage avec laine minérale et plaques de plâtre. Mais c'est la seconde solution qui est subventionnée ...
Qui a pensé "bipolaire" ???
Pas moi, mais schizophrène ça me parle.
Tous les produits des industriels ont des avis CSTB, en cours, passés ou en évaluation.
Mais quel type de certification faut il pour passer sous les radars de la subvention ? Mystère.
bonjour
pour les subventions c'est ; ACERMI, AT du CSTB, et en théorie ATE (Européen)
Mais j'ai  trouvé au moins un distributeur de certificats d'économie d'énergie qui demande un produit certifié en France, avec l'indication qu'une certification européenne ne donnera pas doit au versement des CEE.

Par rapport à la rénovation que je cherche à faire réaliser je suis à un peu plus de 30 000 € de subventions diverses. et sans demander le maximum à l'Anah (+10 000 si l'ANAH mandate un BE pour réaliser une étude, une préconisation, et que les travaux ont lieu l'année prochaine.
Et dans les 30 000€ je ne tiens pas compte du différentiel de TVA (20% si j'autoconstruits, 5% si c'est un artisan RGE), sur environ 70 000€ prévus ça représente 8750€ d'économies supplémentaire.

Pour le sol, j'ai convaincu, avec l'aide d'un maçon, ma femme d'accepter les terres cuites, nous avons même émis l'hypothèse d'un plancher massif :)
ensuite nous avons découverts que la dalle chaux argex / chaux chanvre / chaux pierre ponce ... ne rentrait pas dans les cases des aides, tout comme l'isolation extérieure en ballots de paille enduits. Par contre un doublage extérieur en polymachin rentre dans les cases.

Concernant la vermiculite, il s'agît d'un ATEX, c'est à dire un avis EXpérimental, je ne sais pas si ça serait accepté, mais lambda 0.24, donc 72 cm pour R 3, sauf que l'atex est prévu pour 5 à 30 cm. L'atex prévoit 3 supports possibles : dalle béton, bois et entre solives sur support plâtre, les dosages préconisés sont tous avec du ciment, pas de chaux.
Donc raté pour une dalle isolante.
 
Cdlt

HDLM

  • Membre Senior
  • Messages: 481
    • Voir le profil
    • E-mail
Bon, c'est clair que nos maisons anciennes ne sont pas et ne seront jamais en terme d'isolation des maison "passives" ni même des "BBC" avec les standards de conforts actuels et en respectant le patrimoine architectural. Il faut bien comprendre pourquoi ; rendez vous compte que ces maison étaient habitées à température ambiante et qu'on se serrait au coin du feu pour avoir chaud à l'époque de leur construction. Ces bâtiments sont en liaison directe avec le sol, alors quand je vois le titre d'un sujet voisin du votre "étanchéité fondation" je me dis que la réalité n'a pas fait concept entre quelques milliards de neurones ; il faut oublier ce terme d'étanchéité en ce qui concerne ces bâtiments qui nous occupent. On aura toujours de l'humidité qui remontera du sol dans les dalles et dans les murs, si vous bloquez par une barrière étanche la dalle, ça remontera avec plus de pression dans les murs.
Vouloir isoler aujourd'hui c'est très bien. Tous les efforts en ce sens sont louables à la conditions qu'ils ne remettent pas en cause la pérennité du bâti et par là j'entends tous les désordres liés à l'humidité qui peut se retrouver piégée derrière des isolants (en laine de bois derrière des plaques de plâtre le tout sur ossature bois ...)

=> Dalle étanche =>> implique>>>  hérisson ventilé et sérieusement (par exemple : pas de tuyaux PVC qui ressortent du sol à quelques dizaines de cm du murs qui ne seront pas durables)
Ce que j'ai fait chez moi ....



Le problème des subventions en est un autre, j'ai fait le choix de ne pas m'embêter avec ça !
-Hervé-

ManuTaden

  • Membre Complet
  • Messages: 139
    • Voir le profil
    • E-mail

Le problème des subventions en est un autre, j'ai fait le choix de ne pas m'embêter avec ça !
C'est aussi ce que j'ai fait au départ, mais là je n'ai plus le temps,  ni les compétences de tout faire.
Donc des artisans à trouver, il faut les payer, il existe un système d'aides qui me permettrait de ne payer, au final, que la moitié de la dépense, ce serait quand même dommage de ne pas en profiter.
Mais les critères de ces aides sont incompatibles avec le bâti ancien ... et pourtant il existe ce bâti ancien, et il compte, il n'y a qu'à regarder ce qu'à déclenché l'incendie de Notre Dame.
D'ailleurs pour ceux que ça intéresse une très ancienne bâtisse à brulé à Dinan : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/dinan-violent-incendie-detruit-batiments-plus-anciens-ville-1689360.html
Le maire va essayé de la faire reconstruire à l'identique par le biais de compagnonnage et de chantiers de formation.

Cdlt