Auteur Sujet: Laine de bois sur murs en pierre / rez-de-chaussée  (Lu 563 fois)

Trolimonnais

  • Néophyte
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Laine de bois sur murs en pierre / rez-de-chaussée
« Réponse #15 le: 08 novembre 2018 à 00:05:33 »
Merci.

je reviens un peu en arrière, au sujet de l'option laine de bois :

Je me pose la question de la ventilation du vide d'air entre murs en pierres et isolant (dans le cas de pose d'une laine de bois+ placo) : comment-est elle généralement mise en place? Si tant est qu'elle soit nécessaire?
Est-ce réalisé via la vmc ? sachant que dans mon cas, je prévois de ne pas en mettre... (ni vmi, ni double flux).


Et concernant une ITI en béton cellulaire, j'ai trouvé ce témoignage:
https://forums.futura-sciences.com/bricolage-decoration/475664-besoin-de-conseils-un-doublage-beton-cellulaire.html

Cela semble donc nécessiter tout de même un petit (ou grand) travail d'ossature.
Mais surtout, ceux qui ont testé semblent associer à la cloison en béton cellulaire l'ajout d'un autre isolant (liège en vrac, dans l'exemple ci-dessus), ce qui me questionnaire sur le budget d'une telle solution... Mais à moi d'avancer sur ce sujet..

Nicolas





matt

  • Membre Senior
  • Messages: 372
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Laine de bois sur murs en pierre / rez-de-chaussée
« Réponse #16 le: 08 novembre 2018 à 09:30:24 »
Bonjour,
intéressant sur le béton cellulaire...

Citer
Je me pose la question de la ventilation du vide d'air entre murs en pierres et isolant (dans le cas de pose d'une laine de bois+ placo) : comment-est elle généralement mise en place? Si tant est qu'elle soit nécessaire?
Est-ce réalisé via la vmc ? sachant que dans mon cas, je prévois de ne pas en mettre... (ni vmi, ni double flux).

j'ai rencontré ce type : http://www.aeraulec.fr/presentation/aeraulec je ne suis pas hyper convaincu. Mais ça existe.

cordialement

Trolimonnais

  • Néophyte
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Laine de bois sur murs en pierre / rez-de-chaussée
« Réponse #17 le: 14 novembre 2018 à 22:03:33 »
Bonjour,

restant très indécis sur l'option adéquate,

je me suis dit qu'il me fallait avant tout avoir le bon diagnostic , et donc savoir le degré d'humidité de mes murs...
Depuis des mois, nombre de personnes, artisans ou non, m'ont indiqué après observation à l'oeil nu (seulement) que les murs semblent sains. C'est à dire humide comme tout mur en pierre, mais sans excès.

Pour vérifier cela, j'ai fait appel à Murprotec.
Leur représentant local (quimper) m'a indiqué après diagnostic (sonde appliquée quelques secondes contre chacun des murs) qu'ils sont humides de bas en haut, avec un taux d'humidité maximal (sa sonde indiquait 20%, soit -selon lui -le taux maximal d'humidité pour un mur- si j'ai bien compris).
Ma joie est totale.

Il m'a ensuite présenté leur fameuse option d'injection de silicone. Peut-être efficace...
Mais je reste très perplexe quand à la différence entre son constat et ceux d'artisans bossant depuis des lustres dans la rénovation.

ET je ne trouve pas sur le net (ni sur le forum de Tiez Breiz, mais je cherche peut-être mal :-) de 'protocole' clair d'analyse de la présence d'humidité dans un mur.

D'OÙ ma question :
Existe-t-il un consensus à ce sujet ? quels seraient les indices ou outils d'analyse les plus probants d'un excès d'humidité?
Car après tout, c'est une problématique omniprésente dans la rénovation..

Arpèges, dans le fil de cette conversation, m' a conseillé l'utilisation de sonde hygro.
En cas d'utilisation de telle sonde, quel serait un taux critique pour un mur en pierre (lorsque la sonde est posée contre lui) ?

Pardon de revenir à des considérations de base..
mais je cherche avant tout à savoir si l'option laine d'isolation+placo est à proscrire définitivement dans mon cas.

Merci à vous.
Nicolas










matt

  • Membre Senior
  • Messages: 372
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Laine de bois sur murs en pierre / rez-de-chaussée
« Réponse #18 le: Aujourd'hui à 10:12:10 »
Ah oui, vous posez les vraies questions. Pour ma part, depuis 3 petites années que je me penche sur le sujet et que je réhabilite en même temps la totalité d'une maison de 1700', je n'ai pas trouvé de réponse catégorique, définitive, précise et fiable. Ce sont des bribes parciparla, des avis, des REX, des paroles de "pro", des paroles de "vieux voisins" etc.
Et je ne suis toujours pas sur d'avoir fait les bons choix. Mais peut être qu'il n'y en a pas. Il faut juste faire le meilleur...

Bref, avec tout ça, je vous conseille de faire venir un auditeur professionnel. Mais pas une entreprise qui vend un produit, car leur diagnostic confirmera qu'il faut utiliser leur produit ! évidemment !

Mais pas dit que l'auditeur ai une réponse valable.

J'ai suivi récemment une formation avec un auditeur humidité spécialiste du bâti ancien. Il présentait plein de choses intéressantes, mais quand j'ai voulu avoir une réponse claire et précise sur :
- le type d'isolant et l'épaisseur à appliquer
- le revêtement à utiliser en pourtour extérieur de maison,
- l'utilisation d'un hydrofuge en façade
etc

...Il était moins sur de lui, indiquant :
- qu'il n'y a pas de réponse universelle (c'est facile!)
- à demi mot, qu'il faudrait mieux de manière générale, ne pas isoler le bâti ancien ni même y toucher.

Bref, même un pro est bon pour faire un diag de ce qui a été mal fait (ciment, placo, non perspirance etc), mais pas toujours bon pour conseiller ce qu'il faut faire.

Il faudra croiser les avis indépendants et désintéressés. Et faire un choix, le moins pire !
bon courage.