Auteur Sujet: besoin de vos expériences en isolation intérieure sur une terre et pierre  (Lu 869 fois)

and1bri2

  • Néophyte
  • Messages: 15
    • Voir le profil
Bonjour à tous,

Je suis sur le point de signer l'achat d'une terre et pierre, les murs sont sains, la charpente aussi...Pour le reste? et bien il y a tout à faire!!!
Je me pose la question de l'isolation intérieure???
Quels conseils pouvez-vous me donner ou des retours sur vos choix?
Je vais sûrement avoir beaucoup de questions avant de démarrer ce projet.

Merci à tous.

and1bri2

  • Néophyte
  • Messages: 15
    • Voir le profil
J'oubliais aussi, quel type de chauffage serait le mieux PAC avec chauffage par le sol? mais j'envisage des dalles de chaux...Compatibilité???...Comment avez-vous équipés vos terre et pierres en chauffage?

Merci à tous.

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 729
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Bonsoir,
A priori vous avez beaucoup plus d'expérience que la majorité des intervenants sur le forum : http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=593.msg4386#msg4386
Il me semble que Berlo et Willich ont travaillés, récemment,  plus que les autres le sujet du chauffage sur le forum. Matt et d'autres le sujet de l'isolation.
Pour les pompes à chaleur, Internet regorge d'expériences assez détaillés.
C'est un sujet qui intéresse les techniciens et les ingénieurs souvent peu avares de leurs conseils.
Cordialement.

and1bri2

  • Néophyte
  • Messages: 15
    • Voir le profil
J'ai rénové ma première terre et pierres en 2000, suite à un divorce, je repars sur une terre et pierre mais avec tout à faire, à l'époque j'ai appris sur le tas,au rez de chaussée, mes doublages étaient en briques platrières et mes dalles en bétons, je sais il y avait mieux à faire...je souhaite que cette nouvelle maison soit isolées correctement, l'ancienne était quand même "fraîche" l'hiver et comme le chauffage était électrique, la note était salée pour avoir une bonne chaleur d'où l'utilisation d'une cheminée et d'un poêle...Pour l'étage c'était du placo...Cette nouvelle maison sera sûrement mon dernier chantier, donc je veux faire les choses correctement...Je ne suis pas du métier, j'apprends avec l'aide de personnes plus expérimentées que moi qui ont rénové et sont capables de me dire ce qui leur parait le mieux...

Pour l'enduit extérieur, j'ai donné sur l'ancienne maison, rebouchage à la terre argileuse et à la paille, enduit à la chaux st astier, j'aurai le même chantier sur la nouvelle mais j'ai moins de "doutes" sur l'extérieur que sur l'intérieur...


Taone

  • Membre Junior
  • Messages: 56
    • Voir le profil
    • E-mail
Bonjour

Dans notre première rénovation, et pour une question de coût, nous avons choisi des orientations "simples".
Contexte : Maison terre avec soubassement pierre (1m) orientée est ouest, mitoyenne au sud par un mur en pierre donc sans apport solaire de ce coté. Les murs ont été recouverts en intérieur d'un enduit terre paille fortement fibré sur 6 à 8cm puis finition enduit terre. Surface totale 110m² avec de grands volume. Rampant isolés en 240mm de métisse (la on commencait a avoir des fonds : )
Mode de chauffage : poele a granulé au rdc, qui chauffe par la trémie de l'escalier l'étage. Appoint possible par convecteur inertie elec dans une des chambres
Consommation : une palette d'une tonne par an, soit environ 250/300€, et appoint très occasionnel en elec (15j/an)
Classement : lors de la vente, le diagnostiqueur a été surpris de la voir se classer en milieu de C, ce qui n'est pas au top par rapport a une maison actuelle mais pas si mal pour une rénovation de ce type.

En conclusion, il y sans doute moyen de faire mieux, plus sobre, économique et écologique. Mais de notre point de vue, ces choix étaient judicieux. Et pour qui a gouté au confort d'une maison en terre...


ManuTaden

  • Membre Complet
  • Messages: 121
    • Voir le profil
    • E-mail

Consommation : une palette d'une tonne par an, soit environ 250/300€, et appoint très occasionnel en elec (15j/an)
Classement : lors de la vente, le diagnostiqueur a été surpris de la voir se classer en milieu de C, ce qui n'est pas au top par rapport a une maison actuelle mais pas si mal pour une rénovation de ce type.
La difficulté étant qu'à un moment le coût (financier et humain) devient trop important par rapport à une économie d'énergie qui elle devient marginale.
Ex : si l'isolation par l'extérieur de la maison permet de diviser par deux le besoin en énergie, est qu'il est intéressant de passer 100 ou 200 h, et dépenser 2000 ou 3000€ afin de réaliser le chantier ? Et ça c'est en autoconstruction avec de la paille. Ce n'est pas une entreprise qui vient poser 20 cm de fibres de bois avec un enduit extérieur.
IL existe un rapport sur la rénovation de maisons en Alsace qui est intéressant à lire.

Cdlt

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 729
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
La difficulté étant qu'à un moment le coût (financier et humain) devient trop important par rapport à une économie d'énergie qui elle devient marginale.

Je suis d'accord avec vous pour dire que le débat est délicat et que le sujet énergie et donc pollution est indissociable de son aspect financier.
Pour me simplifier le choix j'adopte le principe simple :"La tonne Co2 écolo existe, c'est celle que l'on ne produit pas car on en a pas besoin".
Alors isoler; oui, sur-isoler ; si possible, se laisser la possibilité d'isoler plus et plus tard ; aussi.
Cordialement ;-)

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 819
    • Voir le profil
Bonjour,

Ce n'est pas facile de choisir, ça dépend de tellement de paramètres!
Pour les murs, j'ai choisi isolation répartie, un peu dedans (6cm de chaux chanvre) et plus tard un peu dehors, probablement 3-4 cm de chaux chanvre aussi, parce que je dois refaire les enduits. Au sol c'est 20cm de chaux/billes d'argile sous un plancher chauffant. Le toit 25 cm de laine de chanvre et 35mm de pare-pluie en fibre de bois.

La maison avait de sérieux problème d'humidité et ma foi, ça semble bien se passer ainsi, c'est le principal.
Pour le sol ça m'a couté cher pour un pouvoir isolant ridicule, mais bon, c'est perspirant comme il faut à priori.

Pour le chauffage on a fait un sujet ici : http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=2162.0

Je suis parti sur la PAC avec géothermie et chauffage au sol pour le confort, le coût d'utilisation et à cause de contraintes de voisinage. C'est très cher par un pro, je fais moi-même avec de l'occasion, ce qui n'est pas si difficile finalement, c'est beaucoup de tuyauterie et un peu d’électricité. C'est un coût global assez élevé quand même.

La basse température c'est bien, mais il faut quand même avoir de grandes surfaces d'émission. Je me serais bien passé de planchers chauffants à l'étage, mais le bas est trop juste pour chauffer toute la maison. Cela implique aussi d'avoir un complément pour l'eau chaude sanitaire (un petit cumul électrique dans mon cas).

L'option solaire + bois (ou aérothermie) est pas mal aussi.


FanchDu

  • Membre Complet
  • Messages: 141
    • Voir le profil
    • Blog rénovation
    • E-mail
Bravo Berlo j'aime ton approche

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 819
    • Voir le profil
Merci,

D'ailleurs, je cherche toujours un mortier léger diffusant bien la chaleur, pour remplir entre mes lambourdes, si vous avez des idées...

J'ai essayé un mortier type GREB :
- 4 volumes de sciure
- 3 volumes de sable 0-5
- 1,5 volume de chaux hydraulique naturelle pure NHL3,5
- 0,5 volume de ciment (CEM II 32,5)

C'est pas mal mais assez lourd quand même, je pourrais mettre ça au dessus des 2 petites chambres dont le solivage est assez costaud. Mais pour la grande chambre au dessus du salon je préférerai plus léger.

J'ai essayé avec de la vermiculite et de la chaux, j'arrive à faire du très léger, mais du coup c'est isolant...

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 729
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Je cherche toujours un mortier léger diffusant bien la chaleur, pour remplir entre mes lambourdes, si vous avez des idées...
Si le projet est toujours de réaliser un plancher chauffant et que l'enrobage des tuyaux calle les lambourdes, on va être mal.
Tous les granulats légers sont isolants (sauf à les imaginer sphéroide d'alu.)
Le principe du plancher chauffant est justement d'être en contact avec une masse d'inertie assurant le transfert liquide/solide (bon) puis solide/air (mauvais) des calories.
Et laisser les tuyaux à l'air en calant les lambourdes autrement ne garanti pas la diffusion de chaleur et enlève toute inertie au plancher.
Alors ?

ps : je remarque en plus que ta maison n'a pas de blog ;-p
« Modifié: 27 janvier 2018 à 18:08:00 par Arpèges »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 819
    • Voir le profil
Tu as bien compris le problème. Effectivement, je crois que c'est impossible à part avec des matériaux improbables, genre billes creuses métalliques (pas con l'idée !).

Tu me suggères de caler les lambourdes de façon plus traditionnel et laisser les tuyaux dans un vide de construction sous le parquet, c'est ça ?

Je ne sais pas trop pourquoi, mais par principe je n'aime pas les vides de construction. Après, que ça soit peu performant ce n'est pas un gros soucis, ça fait juste tourner un peu plus le circulateur pour dissiper la même énergie. L'essentiel serait d'avoir une surface à peu près tiède équivalent à un radiateur de quelques centaines de watts.

Oui, je n'ai pas de blog, j'aurais du faire un petit truc, pour la prochaine !

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 729
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Je ne sais pas trop pourquoi, mais par principe je n'aime pas les vides de construction.

Moi je sais pourquoi, car j'applique le même principe, c'est qu'un archi m'a dit un jour "Laisse pas de vide on sait jamais ce qui va s'y foutre"... du solide quoi ;-)
Sinon si l'objectif efficacité est balayé, je ferai un béton caverneux très gros diamètre genre pouzzolane 12-20 (MVa ~ 0,9) ou le même avec un "expansé" plus léger encore (mais plus cher).
Et le transfert de chaleur (mauvais) se fera à l'interface PER/air, sans beaucoup d'inertie.
Bien-sûr remplacer le PER par du cuivre résoudrait le problème du transfert, sauf pour le porte monnaie.
Ce qui m’inquiète un poil c'est l'étanchéité de l'ensemble. (Mais, mais, mais c'est qu'il pleut dans le salon ???)
En résumé, je sais pas bien.

Acri

  • Néophyte
  • Messages: 37
    • Voir le profil
J'ai moi aussi une pièce comme berlo que j'ai envisagée de chauffer au sol.

J'ai pensé à mettre des granulats de chape légers puis des plaques métalliques de diffusion.
Genre ce qu'on trouve ici : https://www.yesss-fr.com/c1018/chauffage-et-climatisation/chauffage-domestique-plancher-accessoires.php?c=1348749

Je n'y suis pas encore mais cette idée me semble à creuser.