Auteur Sujet: compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant  (Lu 2785 fois)

Christine B

  • Néophyte
  • Messages: 4
    • Voir le profil
    • E-mail
compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« le: 29 septembre 2016 à 18:22:30 »
Bonsoir,
je rénove une maison et après avoir fait une dalle de chaux sur hérisson, j"ai opté pour un chauffage par le sol que je comptais recouvrir d'une chape de chaux puis des tomettes en terre cuite. L'artisan qui m'a fait un devis en ce sens me dit à un mois de la réalisation que ce n'est pas possible. Son fournisseur lui a indiqué qu'il ne préconisait plus cette technique et qu'il ne serait pas couvert par sa garantie décennale au cas où des tomettes se viendraient à se décoller.
Quelqu'un aurait il poser des tomettes sur un chape de chaux sur un chauffage au sol ? Merci de votre aide.

DVD

  • Membre Complet
  • Messages: 169
    • Voir le profil
Re : compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« Réponse #1 le: 30 septembre 2016 à 08:22:18 »
Bonjour,

oui, mais nous l'avons fait nous même jusqu'au plan du chauffage au sol car les revendeurs de matériaux ne voulait pas non plus faire de plan !

Donc, nous n'avons pas de décennal.

Bonne journée,
David

HDLM

  • Membre Senior
  • Messages: 428
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« Réponse #2 le: 30 septembre 2016 à 10:10:30 »
Bonjour,
Je reviens mettre mon petit grain de poivre....
Vous avez isoler sous votre dalle ou comptiez vous le faire sous votre chape d'enrobage .... soyons sérieux qui dit chauffage au sol dit isolation !
-Hervé-

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 821
    • Voir le profil
Re : compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« Réponse #3 le: 30 septembre 2016 à 10:57:16 »
J'ai fait un plancher chauffant chaux / terre cuite : http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=1904.msg13507#msg13507

J'ai eu du mal avec la planéité et le collage des carreaux, mais plus par inexpérience qu'autre chose.


Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 735
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« Réponse #4 le: 30 septembre 2016 à 11:20:14 »
Il y a trop de sinistres avec les planchers chauffants alors pour un professionnel maintenant c'est DTU ou rien, même si il est tout a fait possible de poser des tomettes sur une chape chaux de plancher chauffant (et surement pas à la colle qui n'est pas formulée pour cela) ils ne le feront pas.

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 821
    • Voir le profil
Re : compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« Réponse #5 le: 30 septembre 2016 à 13:17:18 »
... et vu que les DTU sont inspirées par les fabricants de ciment et compagnie, on est pas prêt de voir une DTU "plancher chauffant chaux/terre-cuite fait à la main sans matériaux modernes"

Un plancher chauffant c'est maxi 28°C en surface, la chaleur n'est pas une contrainte énorme, le plancher est à peine plus chaud que durant l'été. Il est peut-être vrai que la dissipation de chaleur est moins bonne, mais dans ce cas c'est juste l'eau qui revient un peu moins froide comparée a une installation classique, y'a moyen de compenser en circulant plus et/ou avec plus de longueur de tuyau. Le tuyau coute moins de 1€/m, il faudra quelques départ de plus et un plus gros circulateur, mais ce n'est pas la mort non plus.

palou89

  • Néophyte
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : compatibilité chappe chaux et tomettes sur plancher chauffant
« Réponse #6 le: 13 mars 2017 à 18:18:18 »
Bonjour,

J'ai fait qq chose d'équivalent et tout fonctionne bien.
Mon premier plancher, il y a plus de 12 ans a été le suivant (je n'en suis pas très fier car utilisant les techniques des années 2000 et je n'étais pas encore bien engagé dans l autoconstruction écolo): couche de polystyrène filmé à plots, tubes finimétal en Poly éthylène BAO, couche d'enrobage en béton de ciment (eh oui... j'avais prévenu...) sur 4 cm, renforcé avec grillage fin de carreleur, et ensuite tomettes de récup posées sur 4 à 5 cm de mortier maigre (1 vol de NHL3.5 pour 7 vol de sable 0/4), joints faits à la barbotine de chaux. Utilisation depuis cette date avec une PAC basse température, qui lorsqu'il fait bien froid alimente à 42 °C le plancher. Aucun problème de fonctionnement malgré une inertie un peu plus forte, mais pas gênant si on le sait.
En quelques endroits, il y a eu légère fissuration sur des joints le long de certains murs liée certainement aux effets de dilatation, mais sans aucune conséquence. pour autant j'avais bien posé les bandes périphériques en mousse de 8mm.

Le second est encore en cours et je fais de la manière suivante: hérisson et dalle de chaux-pouzzolane, ensuite isolation avec 4cm de liège expansé, agrafage des tubes de type multicouche (Qtec de KME-tréfimétaux constitué d'une couche interne de cuivre et externe en polyéthylène), tubes enrobés ensuite dans un mortier de NHL3.5 (3/4 sac pour 100 litres de sable 0/4 + un peu de teepol pour faciliter l'enrobage, en incorporant un treillis de carreleur en fibre de verre de maille 10x10. on laisse sécher un bon mois et ensuite pose des tomettes (ou des dalles de pierre) sur chape maigre (1 vol de chaux pour 7 vol de sable) d'épaisseur 4 cm.
Je ne suis pas encore en mesure de raccorder une PAC, mais je pense que ça doit fonctionner sans pb.

Bien évidemment il n'y a aucun DTU, mais peu importe. En cas de pb je ne me prendrai qu'à moi mais je reste optimiste. Le DTU sert aux artisans pour la décénale, mais en autoconstruction, on fait ce qu'on veut. Il faut surtout rester pragmatique, logique et réfléchi.

en tout cas un plancher chauffant sur un sol de vieilles tomettes,c'est génial et je n'ai rien vu d'aussi confortable et agréable aussi bien à la vue qu'au confort.
nota pour ceux qui poseraient des questions sur les tubes Qtec: une couche de cuivre interne permet par l'aspect antibactérien du cuivre de n'avoir aucune boue d'origine bactérienne. Donc jamais d'opération de désembouage. En plus ces tubes se cintrent super facilement avec un ressort de cintrage et on arrive à faire des demi-tours de diamètre 10 cm sans croquer ou déformer le tube. En plus aucun effet ressort. On peut aussi faire des murs chauffants sans pb.

Cordialement