Auteur Sujet: Dimensionnement assainissement en phytoépuration  (Lu 4486 fois)

Misso

  • Néophyte
  • Messages: 8
    • Voir le profil
    • E-mail
Dimensionnement assainissement en phytoépuration
« le: 29 avril 2016 à 11:37:28 »
Bonjour,

Nous sommes intéressés par les retours d'experiences de vos installations en phytoépuration (si possible les systèmes obligatoires (= validés par les SPANC) en 2015/2016)

Nous nous interrogeons plus particulièrement sur le dimensionnement.

En effet, nous ne serons certainement pas plus de 4/5 habitants (une petite famille quoi :) ), mais, législation oblige nous devons prévoir la taille en fonction du nombre de pièces de notre future maison en réno. C'est là où l'equation se corse. Nous pouvons, si nos moyens nous le permettent à l'avenir, augmenter sensiblement le nombre de pièces entrant dans le calcul "équivalent habitant".

Du coup, par plus de sécurité nous souhaiterions surdimensionner notre futur jardin d'assainissement, histoire de ne pas avoir à le refaire dans les années à venir.

La question étant : de combien peut-on le surdimensionner sans que cela n'affecte son fonctionnement ? (par exemple pour une famille de 4/5 personnes, peut-on partir sur un 8 équivalent habitant ou un petit plus encore ?)

Merci par avance pour vos témoignages.

Fabrice

  • Néophyte
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Dimensionnement assainissement en phytoépuration
« Réponse #1 le: 29 avril 2016 à 15:36:16 »
Bonjour,

Si tu veux passer par un système homologué (il n'y en a qu'un seul au jour d'aujourd'hui à ma connaissance) tu devras de toute façon passer par une étude, c'est eux qui te diront. Tout dépend de si tu mets les eaux vannes dedans ou pas.

De notre côté on a opté pour un système non homologué et ne pas mettre les eaux vannes (toilettes sèches) et on s'est donc basé pour 9 personnes (2 familles) :
6 bassins de 1m3 + 1 mare (environ 5m3). On a laissé aussi un emplacement possible pour ajouter un 7e bassin si l'eau n'était pas assez bonne. On ne le saura que dans 1 ou 2 ans, le temps que les plantes s'installent (on vient à peine de finir le terrassement). On s'est basé sur les expériences d'une asso de Belle-Ile (un livret), tu devrais trouver les infos facilement.

Si tu tiens à mettre les eaux-vannes (on est pourtant pas des poissons) je pense qu'il serait préférable de passer par une fosse, et envoyer le trop plein dans la phyto.

Donc le Spanc, on l'a pas encore vu mais évidemment qu'ils vont nous embêter, mais si tu fais des analyses de ton eau 2X par an par exemple, et que la seule obligation est celle du résultat, bin on verra bien.

En bref mon commentaire est donc assez inutile finalement ;)

Voilà voilà

HDLM

  • Membre Senior
  • Messages: 324
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Dimensionnement assainissement en phytoépuration
« Réponse #2 le: 29 avril 2016 à 19:33:20 »
Si tu tiens à mettre les eaux-vannes (on est pourtant pas des poissons) je pense qu'il serait préférable de passer par une fosse, et envoyer le trop plein dans la phyto.

Pas d'accord, les phyto-épurations s’accommodent très bien des eaux vannes, d'ailleurs beaucoup de systèmes d'assainissement collectif (tout à l'égout) récents sont en fait des phyto-épurations.
Le seul inconvénient peut être, la vue des excréments à la surface si ça ne passe pas par une pompe avant...

Pour un système homologué étude plus réalisation par un pro ou suivi de chantier par le bureau d'étude ou le "spanc" si autoconstruction.
L'étude c'est 480 € .... !!!! l chez moi a visite de "eau et assainissement 100 € .... (il n'y en aura pas d'autres)
-Hervé-

Fabrice

  • Néophyte
  • Messages: 12
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Dimensionnement assainissement en phytoépuration
« Réponse #3 le: 29 avril 2016 à 21:16:47 »
Je ne dis pas que c'est pas possible, ni qu'une phyto ne s'en accommode pas, et tu as raison, dans mon village une partie de celle-ci sera raccordée à un système de phyto.

Nous avons opté pour la plus simple des phytos, en autoconstruction, pour une question de cout et politique aussi, ne pas rejeter les déjections dans l'eau. C'est un choix comme un autre. Le dimensionnement s'est fait en discutant avec une personne de cette association.

L'idée qu'il faille dimensionner sur un potentiel équivalent-habitant strict a été écartée rapidement car de toute façon entre les enfants qui grandissent et sont là moins souvent, les amis qui viennent, un potentiel gite, etc, on reste toujours sur une moyenne de 8/9. Et au pire nous avons toujours cet espace réservé à 1 bassin ou 2 supplémentaires (ça c'est bien de le prévoir quand même).

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 751
    • Voir le profil
Re : Dimensionnement assainissement en phytoépuration
« Réponse #4 le: 02 mai 2016 à 07:11:26 »
Pour en revenir à la question sur le surdimensionnent, je ne pense pas que cela soit dommageable vu que c'est un système extensif.

Misso

  • Néophyte
  • Messages: 8
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Dimensionnement assainissement en phytoépuration
« Réponse #5 le: 31 mai 2016 à 15:47:33 »
Bonjour,

Je découvre vos messages aujourd'hui - le temps file toujours aussi vite avec un petit loup et des préparatifs de travaux dont la liste s'allonge de jour en jour :)
Merci pour vos réponses.

Je comprends la démarche sans eaux de vannes et le choix un peu "politique" aussi. Nous étions sur une démarche entre 2 (toilette sèche mais possibilité d'installer 1 toilette tradi) mais plusieurs éléments nous font partir sur le système toutes eaux.
Nous avons eu écho du côté très "carré" du SPANC qui intervient sur notre commune. Nous avons aussi une charmante petite voisine qui s'ennuit et passe son temps dans les maisons des uns et des autres vérifier que tout travaux est déclaré, en bonne et dûe forme, avec dénonci... pardon vérification multiple auprès de la mairie.

Le chantier sur la maison est énorme et nous pensons ne pas avoir l'énergie pour défendre l'installation d'un assainissement non homologué. Partant sur celui qui passera sans soucis, la question des eaux de vannes ne se pose plus. Il est complètement fait pour ça. Il vaut même mieux apporter un peu de matière pour nourrir un peu les plantes du 1er bassin - même si le système est quasi-autosuffisant et très résilient (retour d'experience du chef du service du SPANC ;) ).

Pour l'étude de sol et de filière. Comment dire ....
Elle a été réalisée.
La personne que j'avais eu au téléphone semblait très bien.
Et puis, une fois sur place, nous avons eu l'impression qu'elle ne prenait pas trop en compte le projet global ou des pentes du terrain.
Elle était partie pour l'installer tout en haut du terrain à 5 mètre de l'habitation sur un terrain de 4000m2 (on ne dit pas non plus qu'on veut le mettre à l'autre bout du terrain ;) ). Nous avons peu de dénivelé mais dans l'idée, toutes les eaux devaient alors remonter vers le jardin d'assainissement.

Après en avoir échangé avec elle, fait le tour du terrain, posé la question d'une installation près du fossé au fond du jardin, elle nous a dit que cela serait effectivement bien ici.
En terme d'expertise, on va dire qu'on ne se sent pas très épaulé :)
Et je confirme, l'expertise était à 480€ :)

Pour l'instant les témoignages reccueillis confirment qu'il n'y a pas de risque de surdimentionnment (bon, à l'échelle de notre projet, pour une maison d'habitation principale)