Auteur Sujet: Nappe phréatique très proche du sol  (Lu 28498 fois)

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Nappe phréatique très proche du sol
« le: 13 février 2015 à 12:44:54 »
Bonjour à toutes et à tous,

Je rénove une grange en Creuse, et pour l'instant j'en suis à l'étape de création d'un sol sur une grange en terre battue. J'avais dans l'idée de mettre la grange à niveau, hérisson, isolation périphérique, dalle et chappe en chaux, et enfin pose de carreau de terre cuite (solution préconisée sur le forum). L'isolation périphérique me paraissait une bonnée idée pour garder de l'inertie, mais cela imposait d'avoir un hérisson non ventilé, pour éviter de refroidir la dalle. Mais j'ai vu sur le forum qu'un hérisson ventilé n'était pas nécessaire, sauf en cas de présence d'eau très proche de la surface !

Or j'ai remarqué ces temps-ci (novembre environ), que le niveau de mon puits est extrêmement proche de la surface. En fait il est à 50cm du niveau du sol. Pour confirmer mes inquiétudes, et aussi pour évaluer la profondeur des fondations, j'ai creusé un trou au niveau du mur de ma grange. Arrivé à 50cm j'ai l'impression d'être arrivé au bout des fondations, et le trou a commencé à se remplir très vite d'eau, ce qui, j'ai l'impression, veut dire qu'il s'agit de la profondeur de la nappe phréatique.

Les environs sont très humides, avec une source en contrebas de mon champ (probablement issue de la nappe), et un ruisseau au fond. En effet l'eau des hameaux environnants ruisselle dans ma direction.

Ma question est donc la suivante: comment procéder dans ce genre de situation, pour éviter une humidité trop prononcée en hivers ? Je comptais déjà détruire la cours en bitume pour libérer les murs, puis ensuite poser des drains dans la cours pour "assécher" la nappe à environ 1m du niveau du sol (l'eau ce n'est pas ce qui manque ici en hiver). Mais je ne sais pas vraiment si c'est possible/raisonnable. J'ai notamment peur de poser des problèmes au niveau de la maison, en drainant trop. Par exemple, si mes fondations sont à 50cm du sol, j'ai cru comprendre que je ne pouvais pas drainer en dessous de cette profondeur, et donc comment procéder pour diminuer le niveau de la nappe ? Sachant que (chose à confirmer cet été), la nappe descent à 1-2m en période plus sêche.

Sinon je suis preneur de méthodes pour 'vivre avec la nappe', tout en évitant les remontées d'humidité. Est-ce que un hérisson ventilé est vraiment efficace, et dans ce cas quel genre d'isolation me permettrais me m'isoler de lui ? Le liège me fait peur à cause de son manque de perméabilité, et les dalles chaux/isolant ne sont pas si isolante, et privent par ailleurs la maison de l'inertie de la dalle.

Bien cordialement,

Flo

Schéma de la maison et de ses environs:


Vue satellite de la maison


Coupe de la maison et de ses environs
« Modifié: 14 février 2015 à 15:57:33 par fbolgar »

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #1 le: 13 février 2015 à 12:51:27 »
Je précise (je ne peux pas l'ajouter dans l'autre message, car je dépasse les 3000 signes), que comme je l'ai dessiné sur le dernier schéma, l'autre coté de la grange est beaucoup plus bas, ce qui fait que le niveau actuel de la grange est à 1m du sol d'un coté, et au niveau du sol de l'autre (là où je crains le problème d'humidité).


Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #2 le: 13 février 2015 à 19:29:50 »
Bonsoir Florian et bienvenue !

merci pour cette présentation claire ! (et illustrée !)

Apprendre à vivre sur une nappe ?... je ne suis pas sûr que ce soit un bon plan... Si on veut drainer plus bas que le niveau zéro du mur, il faut s'en écarter, d'un angle d'autant plus grand que le sol est meuble. Voir la fiche technique sur le site Tiez Breiz qui évoque le drainage.

Sinon, puisque vous évoquez la solution d'ôter le bitume, je pensais au creusement d'une tranchée drainante d'un bon m de profondeur, sur toute la longueur de la cour, avec un déversoir vers le nord, dans la pente. Le niveau du puits en serait affecté, c'est certainement dommage ! Ou alors, créer un petit bassin vers l'ouest, qui attirerait/récolterait les eaux venant du sud, et le contenu du drain ? ce pourrait être une solution certes coûteuse, mais intéressante pour valoriser ce terrain, irriguer le jardin ? Un sourcier serait intéressant à écouter...

Gérard.

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #3 le: 14 février 2015 à 15:56:25 »
Bonjour,

Merci de votre réponse, effectivement en recherchant plus efficacement dans le forum et sur internet, je me suis rendu compte que j'avais mal compris, et qu'en fait il vallait mieux drainer en dessous des fondations, mais qu'il ne fallait surtout pas le faire proche du mur dans ce cas. Donc vous pensez que le fait de drainer à cette profondeur permettra de faire descendre efficacement le niveau de la nappe ? Et dans ce cas, je ne devrais plus avoir de soucis particulier d'humidité ?

C'est amusant que vous parliez de bassin, car ayant de grosses ressources en eau j'avais justement envie de l'exploiter au maximum en créant des bassins. En effet, en plus des eaux de drainage et de goutières, le drain de la cave de mes voisins arrive directement dans mon champ (il faut être fou pour creuser une cave avec autant d'eau dans le sous-sol...), et de mémoire d'habitant ça coule assez gros. On voit d'ailleurs une grande zone humide avec des joncs à ce niveau là. En plus de ça il y a mon épuration à refaire, et je comptais faire une phyto-épuration, ce qui m'apporte une source d'eau supplémentaire.

Du coup en tenant compte de vos conseils j'ai tracé une idée de ce que ça pourrait donner, pour essayer de perdre le moins d'eau possible sur mon terrain (ne pas lessiver toute la nappe dans le ruisseau, ça ne me paraît pas très respectueux). Le fond des bassins ne sera pas imperméabilisé plus que ça (terre battue) afin de laisser l'eau réinfiltrer le sol un minimum. Par ailleurs au niveau de la source, il devrait y avoir un apport constant d'eau. Ça sort un peu du sujet mais je pense que c'est intéressant.

D'abord la maison telle qu'elle est aujourd'hui, avec en bleu les "zones humides" où on peut voir pousser des joncs notamment, et où les bottes sont fortement recommandées. J'ai tracé en rouge le potentiel drain.


Et ensuite une idée de maison après "quelques" coups de pelle et pioche...


Flo

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #4 le: 14 février 2015 à 19:58:22 »
Bonsoir,

en voilà un beau projet !

Pour la réponse à votre question du 1er §, je ne suis pas du tout spécialiste et de toutes façons, il faut voir sur place, le mieux est donc d'inviter un sourcier. Ce qui serait d'autant plus pertinent pour un tel projet ! Et je ne sais pas si noyer une source au fond d'un étang est une bonne idée...

Gérard.

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #5 le: 15 février 2015 à 20:26:06 »
Bonsoir,

Merci en tout cas pour les réponses, ça me donne beaucoup de pistes et m'aide à réfléchir. Je pense effectivement que ça n'est pas très intelligent de noyer la source, mais plus pertinent de mettre l'étang quelques mètres plus loin, et de faire tomber le trop plein de la source dans l'étang. J'essayerais bientôt de capter proprement la source, dont je ne connais ni le débit ni la qualité. Par ailleurs, puisque la source en bas de mon terrain correspond probablement au simple affleurement de la nappe phréatique qui est en dessous de ma maison, la canaliser et l'évacuer va probablement contribuer à lacher la pression en haut je suppose...

Je pense que le plus simple, puisque rien ne m'oblige à commencer le sol dès cette année (j'ai beaucoup de chantier, le toît, l'étage, perçage de portes/fenêtres...), est de poser le drain et déboucher la source cet été, et voir ce que ça donne cet hiver: est-ce que le drain arrive à faire descendre le niveau de la nappe ou pas ?

De toute façon, j'ai l'impression que le drain n'a pas de raison de ne pas fonctionner: mon sol est très sablonneux, à tel point que dans le trou que j'ai fait on voyait l'eau 'jaillir' (c'est à dire ça faisait remuer la terre à mesure que le trou se remplissait). Donc à mon avis ça doit être, contrairement aux sols argileux, relativement facile à drainer (car le jeu des vases communicant doit mieux marcher). Une remarque d'ailleurs là dessus, c'est que mon compteur d'eau depuis novembre est constamment 50-60cm sous l'eau...

Mais je pense que l'avis d'un expert serait bienvenu. Cependant j'hésite à faire venir un sourcier, car je ne sais pas si dans ce cas précis il m'aidera plus que par exemple des personnes qui construisent des caves ou autres, et qui sont confrontées à ce genre de problématiques. Qu'en pensez-vous ?

Bien cordialement,

Florian Bolgar

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.478
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #6 le: 16 février 2015 à 00:40:25 »
Bonsoir,
Je ne peux pas (ne veux pas) tout lire en détails (et ce bien malgré leur exhaustivité).
Votre plan en coupe de l'implantation du bâti ressemble à s'y méprendre à la maison où j'ai habité plus jeune ;  une pente, une nappe perchée au-dessus des bâtiments (couche imperméable en-dessous), résurgences jusqu'au niveau du rez-de-chaussée, et même une ancienne fontaine à un mètre du mur, une cave pleine d'eau 100 % du temps, un ruisseau en contre-bas etc.
Des travaux d'assainissements, étanchéité, drainage, réalisés par mon paternel pendant plus de 15 ans, sourcier et autre spécialiste en matériaux composites y compris (l'épisode du sourcier fut drôle, l'épisode de l'injecteur de plastique encore plus...) n'y ont rien fait.

La bonne solution était celle de départ, à la construction (circa 1910) ; surélever le rez-de chaussée, vivre très aéré, dormir à l'étage. Maintenant je peux comprendre que dans la Creuse la vie aérée n'étant possible que de mai à octobre alors vous allez devoir innover.
Mais comment ? Bonne question, trouvez la réponse, tenez-nous au courant, vivez à l'étage (déjà dit ? mince...)

Et juste là où il est utile d'être clair : Sauf travaux pharaoniques vous n’assécherez pas votre nappe phréatique (et d'ailleurs c'est mieux ainsi, la mer d'Aral vous en sait gré).
Creuser un drain dans une nappe c'est bien, mais écrire son prénom dans l'eau du bain du bout de son doigt c'est mieux, ne te fache pas Gérard ;-)

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #7 le: 16 février 2015 à 09:31:41 »
Bonjour,

Merci de votre réponse, ça fait du bien de se prendre 'une claque'.

Heureusement, mon cas a l'air beaucoup moins désespéré, même s'il est comparable, car mon sol est déjà surélevé, et ma maison est dans la pente (donc une partie du RDC est à 1m du sol). Par ailleurs la source se trouve plutôt à 20m que à 1m. La partie de la maison dans laquelle on habite ne semble pas démesurément humide, mis à part des moisissures au bas des murs, et un pan de mur très humide: mais cela correspond exactement aux endroits où il y a des joints ciment. Le sol fini est déjà surélevé du sol d'une 10aine de cm d'ailleurs.

Mais je prends note de ces remarques, je pense que c'est de toute façon une bonne idée de drainer à cet endroit, ne serait-ce que pour les eau de ruissellement, et dans le cas où ça ne fonctionne pas, mon drain fera office de belle source en hivers... ;) Une bonne raison d'attendre un an de plus pour définir précisément le RDC. Je vais me renseigner chez les voisins si ils ont des idées: par exemple la personne qui habite à 50m de chez moi et a une cave drainée... Cependant je ne suis pas aussi péssimiste que vous (on en reparle l'année prochaine!), car en faisant mes recherches je suis tombé sur cette remarque (dans un traité d'agriculture sur le drainage)

"Le drainage souterrain est une technique d’assainissement qui a pour but d’évacuer l’eau
gravitaire du le sol et d’abaisser la nappe phréatique à un niveau optimal pour la croissance
des plantes."

Tout en précisant:

"Les sols peu profonds reposants sur un horizon imperméable (changement textural, roc,
etc.) ou les sols peu perméables (< 0,1 m/jour) ne peuvent être drainés efficacement par
des drains agricoles. De plus, en raison du nombre de lignes de drains à installer, il est
difficile de justifier économiquement ces investissements."

Normalement mon sol est très perméable, donc pour ça ça va. Pour la couche imperméable, je ne saurais dire, car s'il existe il se trouve sous l'eau pour l'instant...

Pour la vie aérée, si il s'agit d'aérer la maison, alors je comptais de toute façon investir dans une VMC.

Cordialement,

Flo

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.041
    • Voir le profil
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #8 le: 16 février 2015 à 13:23:36 »
Bonjour Flo et bravo pour la présentation (c'est un peu long à lire quand même...)

Je vis moi même sur une nappe à 50 cm, j'ai décaissé, drainer, fait hérisson/dalle chaux terre cuite. L'eau à 50cm ce n'est pas un problème insoluble.
Il y a 2 choses :
- Contrôler le ruissellement de surface : Il faut faire ce qu'il faut pour que les eaux de pluie soient bien gérées, qu'elles ne s'accumule pas à l'extérieur le long des murs
- Contrôler la hauteur de la nappe (rabattre la nappe).

A priori, chez toi il y a de la pente et un sol meuble donc ça devrait aller. Il faut effectivement que tu draines au sud des bâtiments pour abaisser la nappe.
Ta dernière figures me semble bien dans l'idée. On ne se rend pas trop compte du relief et des dimensions, mais tu pourrais peut-être doubler le drain en ceinturant le hangar pour drainer encore plus en amont et protéger le bâtiment par la même occasion.




Les images de mon salon :
http://berloweb.free.fr/batiment/decaissement.jpg
http://berloweb.free.fr/batiment/dalle_drain.png

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #9 le: 17 février 2015 à 13:57:09 »
Bonjour,

Merci de la réponse, effectivement la prochaine fois je ferais plus concis... Il y avait plein de choses superflues.

Pour clarifier un peu la chose voici deux schémas (encore):

D'abord une coupe grossière de ma grange à l'heure actuelle (c'est un peu plus compliqué que ça, car ma grange est séparée en deux, mais je ne rentre pas dans les détails):


Du coup le niveau fini de mon sol ne sera pas sous le niveau du sol dehors, et même, mon hérisson ne devrait même pas avoir les pieds dans l'eau, avec ou sans drain. Je n'ai pas encore sondé la profondeur des fondations coté nord, ni la profondeur de la nappe sous la grange et derrière la maison, je ferais ça ce weekend si le temps le permet. Mais dans ton cas, est-ce que tu as refait un sondage dans le sol pour voir si le niveau de la nappe avait baissé ?

Par rapport au drain, j'ai essayé tant bien que mal de dessiner les lignes de niveau sur la carte:


Ton idée est intéressante, le problème c'est que tu draines carrément mon potager, et tu passes sous des arbres fruitiers... ça ne me paraît pas idéal (drainer un potager pour l'arroser ensuite...), même si par l'effet des vases communiquants (d'autant plus efficace en terrain sableux), drainer vers la maison drainera forcément un peu le potager. Mais effectivement ça pourrait aider le hangar derrière, mais je ne sais pas si il en a besoin (il a d'autres problèmes dans sa vie, qu'il vous soumettra à l'occasion...).

Pour gérer le ruissellement, je ne sais pas vraiment ce qui est le plus judicieux. Comme je disais je comptais retirer le bitume pour éviter que l'eau se concentre au pied des murs, et il y aura probablement à terme une véranda devant la maison, donc ça devrait pas mal éloigner l'eau quand même. Tu pensais à un aménagement en particulier ?

Sinon quid de drainer directement sous le hérisson (un peu comme tu fais, mais avec le drain sous le hérisson) ? J'ai peur que ça ait comme effet secondaire de refroidir mon sol (c'est psychologique ?), donc si ce n'est pas nécessaire je préférerais m'en passer.

Bien cordialement,

Florian

Bien cordialement,

Flo

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.478
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #10 le: 18 février 2015 à 01:29:42 »
Bonsoir,
J'ai des réponses d'agronome, vu que... bon bref.
- le drainage agricole n'a que quelques objectifs ; (au moins deux) empêcher l’asphyxie hivernal des sols et plus important favoriser leur ressuyage au printemps. Ceci n'a rien à voir avec un quelconque projet d'habitation. Et comme vous l'avez vite remarqué ces projets ne sont pas, chez nous et maintenant, économiquement justifiés (cher et inutile).
- vous habitez dans la Creuse qui est un pays structurellement humide (le plateau des mille vaches voisin ne parle pas de mille bovins mais de mille vasques, sources, eau, water, wasser, aqua, etc.) et pourtant il n'est pas plus malsain qu'un autre (la température plus que souvent basse aidant beaucoup)
- vous ne pourrez pas modifier à main d'homme (même avec une pelle mécanique) la hauteur de votre "nappe phréatique", en année humide (c'est le moment) elle va monter, en année sèche elle va descendre (à moins d'infrastructures très importantes pas le cas dans la Creuse)
- pour habiter une grange vous allez pouvoir repérer le point de marnage sur les murs et établir votre plancher juste au-dessus - avec ou sans hérisson, plancher porteur surélevé etc. Il n'est pas normal d'avoir des moisissures au pied des murs - je n'ai connu que des remontées de sels.
- Un air humide en permanence est très coûteux à chauffer.



fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #11 le: 18 février 2015 à 14:59:57 »
Bonjour,

Je suis étonné de l'opposition totale entre votre point de vue et celui de Gérard et Berlo. J'en arrive à vous demander à votre avis: à quoi sert de drainer ? J'ai souvent croiser l'expression 'rabattre une nappe', et si on l'utilise j'ai l'impression qu'il doit y avoir une raison non ?

Si j'ai bien compris, vous me dites que en Creuse, ça ne sert à rien de drainer ? Ou plutôt que si je draine, les années humides, je vais avoir une source continue en bas de mon drain, mais que je ne parviendrais pas à faire descendre le niveau de la nappe, j'ai bien compris ?

Pourtant mon sol étant assez sablonneux en dessous de la maison, et si j'en crois la remarque que j'avais cité:

"Les sols peu profonds reposants sur un horizon imperméable (changement textural, roc,
etc.) ou les sols peu perméables (< 0,1 m/jour) ne peuvent être drainés efficacement par
des drains agricoles. De plus, en raison du nombre de lignes de drains à installer, il est
difficile de justifier économiquement ces investissements."

Sachant que, à ma connaissance, le puits peut descendre à plus de 1m de profondeur (quand j'ai emménagé, début novembre), et donc il n'y a pas de couche imperméable juste en dessous de ma maison, et donc, toujours selon ce document, mon terrain rentre dans les conditions dans lesquelles je peux "abaisser la nappe phréatique" de façon économiquement justifiable.

Pouvez-vous me détailler un peu plus votre vision des choses afin que je comprenne mieux votre point de vue ?

Quant aux moisissures, je me suis mal exprimé, les moisissures sont sur le revêtement de mon mur, à l'intérieur, mais pas sur le mur en pierre lui-même (qui semble relativement sain). Si j'ai bien compris, pour repérer le point de marnage, je regarde à partir de quel moment mon mur cesse d'être humide. Cela se voit à l'oeil nu ?

Bien cordialement,

Flo

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #12 le: 18 février 2015 à 19:46:22 »
Bonsoir,

"opposition totale" ?... bigre ! pas si sûr !

De toutes façons, je suis un novice en la matière, je lis donc avec intérêt tout ce qui se dit sur ce fil !

Gérard.

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.478
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #13 le: 19 février 2015 à 00:45:25 »
Si j'ai bien compris, pour repérer le point de marnage, je regarde à partir de quel moment mon mur cesse d'être humide. Cela se voit à l'oeil nu ?
Bien cordialement,
Flo

Bonsoir,
Je vous avais fait tout un cours sur les "nappes phréatiques" et le forum m'a très justement rappelé que je dépassais les 3000 caractères alors oublions et recentrons nous sur l'essentiel - le bâti.
Le point de marnage est une aussi une notion théorique, une vue de l'esprit, qui en réalité est assez floue sur un vrai mur, mais que vous pouvez évaluer assez précisément avec un petit appareil qui mesure la conductivité électrique des parois, censée représenter son taux d'humidité, (c'est un truc avec deux pointes que l'on enfonce dans le mur).

Et rabattre une nappe, oui c'est possible, l'Italie des années 30 l'avait fait en asséchant la plaine du Pô. Mais tout seul comme ça, même avec un très gros tracteur non.
Méfiez-vous des arguments commerciaux du genre "j'ai des drains à vous vendre alors je vais vous expliquer comment les utiliser".
Je ne suis pas opposé à l'idée de transformer une grange en habitation, car je fais pareil, mais je cherche des solutions adaptées au projet. Je peux essayer de laisser filer l'eau, je n'ai pas de nappe.
Je ne réponds pas à votre question d'ailleurs, je m'en rends bien compte.
Ouais mais ça c'est la faute à internet aussi ;-)

fbolgar

  • Néophyte
  • Messages: 29
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nappe phréatique très proche du sol
« Réponse #14 le: 19 février 2015 à 08:50:00 »
Bonjour,

C'est dommage, j'aurais été bigrement intéressé par un cours sur les nappes, même (surtout) en format plus de 3000 ... ;)

C'est frustrant !

Du coup à quoi sert un drain selon vous ? Si vous continuez dans votre mutisme, je me verrais obligé de me venger et de poser des drains partout autour de ma maison...

Cordialement,

Florian