Auteur Sujet: Un petit retour sur la peinture à l'ocre.  (Lu 18105 fois)

arnaud2

  • Néophyte
  • Messages: 24
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Un petit retour sur la peinture à l'ocre.
« Réponse #15 le: 20 octobre 2018 à 22:06:55 »
Merci.

Je veux peindre des portes et fenêtres extérieures en chêne, neuves, en gris bleuté, une situation assez similaire donc.

Avez-vous une photo de la teinte obtenue ?

rony80

  • Membre Senior
  • Messages: 398
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Un petit retour sur la peinture à l'ocre.
« Réponse #16 le: 21 octobre 2018 à 06:19:51 »
Bonjour,

Tiez-Breiz un stage "Peinture et cires naturelles" le 9 novembre - 10 novembre il est encore temps de s'inscrire
Citer
Durée : 2 jours
Les  peintures  actuellement  commercialisées 
ont   des   performances   très   diverses.   La   
complexité de leur formulation peut avoir une
incidence  sur  la  santé,  tant  de  l’applicateur 
que  de  l’usager  et  peut  justifi er  leur  coût
élevé.  Ceci  nous  amenène  à  remettre  en 
usage les techniques anciennes qui répondent
encore  de  nos  jours  pleinement  aux  besoins 
de  nos  habitats  anciens  et,  pourquoi  pas 
contemporains. Ainsi, les menuiseries en bois
recevront aisément des peintures à l’huile.
Objectifs :
Mieux   connaître   les   composants   et   les   
encaustiques  des  peintures  naturelles  :  huile 
de  lin  et  peinture  à  la  colle  de  farine.  Les 
appliquer dans les régles de l’art.
Programme :
THÉORIE
- Lecture du support et diagnostics
- Choix des techniques à mettre en oeuvre
- Choix des couleurs
- Les variantes
PRATIQUE

 Préparation des supports
- Confection de la peinture
- Recherche de la teinte
- Application des peintures et des encaustiques


https://www.tiez-breiz.bzh/se-former/calendrier-des-stages

Arpèges

  • Invité
Re : Re : Un petit retour sur la peinture à l'ocre.
« Réponse #17 le: 21 octobre 2018 à 13:49:18 »

J'ai un peu cafouillé dans la recette et j'ai mis trop d'eau, du coup ça ne couvrait pas des masses, et je ne sais pas pourquoi, la deuxième couche, part en écaille là où j'ai chargé le plus. Enfin c'est juste le bas de la fenêtre la plus exposée, pas grand-chose en vrai, j'ai peut-être trop chargé et au mauvais moment. Bref, j'ai un peu merdé.
J'ai mis un peu d'alun et dissous mes pigments avant,  pas sûr que ça soit utile ou non. En revanche l'ajout de liquide vaisselle ce n'est pas une bonne idée du tout, ça mousse à la cuisson

M'demande si le mieux c'est pas d'appliquer la recette telle quelle.
Finalement elle a été (re-)popularisée il n'y a pas si longtemps, les gestes retrouvés, redécouverts, réinventés (?) sont connus.
Il manque peut-être quelques détails comme la température/durée de cuisson, des petits gestes comme le mélange eau-farine ou la qualité de l'huile de lin.
Là ou l'on va tomber sur un os, c'est le bleu-gris. Cette couleur elle est typique de la génération peintures au plomb et il n'y a pas de "terres" bleues.
Or cette quantité de terre colorante a peut être un effet de charge sur la peinture (?).
Depuis que j'ai eu vent de cette technique (peinture suedoise) j'observe avec attention toutes les vielles portes que je croise et ffectiv'ment des traces d'ocres jaunes ou rouge sur les parties protégées (en haut) se trouvent encore.

En images avec F. Carli himself (ok c'est de la télé et ca vaut ce que ca vaut)

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.042
    • Voir le profil
Re : Un petit retour sur la peinture à l'ocre.
« Réponse #18 le: 08 novembre 2018 à 11:39:21 »
Oui, j'aurai du rester sur la recette originelle, je ne peux m’empêcher d'expérimenter c'est plus fort que moi ...
Et je le répète sur le vieux bois ça fonctionne très bien.
En tout cas mettre trop d'eau ce n'est pas bien, ça ne charge pas assez, ça fait une pellicule très mince.
Dissoudre les pigments avant avec un peu d'alun et avec de l'eau pourquoi pas, c'est plus facile à incorporer au mélange farine/eau. Je voudrais voir dans le temps si le bleu résiste mieux.

Il m'a l'air très intéressant ce stage rony80. Si j'étais moins loin et plus jeune, je ferais.

Arpèges

  • Invité
Re : Re : Un petit retour sur la peinture à l'ocre.
« Réponse #19 le: 08 novembre 2018 à 22:43:01 »
Oui, j'aurai du rester sur la recette originelle, je ne peux m’empêcher d'expérimenter c'est plus fort que moi ...
Et je le répète sur le vieux bois ça fonctionne très bien.
En tout cas mettre trop d'eau ce n'est pas bien, ça ne charge pas assez, ça fait une pellicule très mince.
Dissoudre les pigments avant avec un peu d'alun et avec de l'eau pourquoi pas, c'est plus facile à incorporer au mélange farine/eau. Je voudrais voir dans le temps si le bleu résiste mieux.
Il m'a l'air très intéressant ce stage rony80. Si j'étais moins loin et plus jeune, je ferais.

Oui, je pense comme toi. C'est parfait sur un bois un peu abîmé par le temps. Limite laisser les huisseries neuves quelques années sans protection. Puis peindre.
La tenue des pigments bleus à la lumière c'est sans doute non. Ce n'est pas pour rien que cette couleur fut longtemps réservée aux insignes du pouvoir, le pouvoir à toujours un petit coté "je fais mieux que vous" ;-) , fond du drapeau à fleur de Lys, uniformes, l'épopée du pastel, le bleu plaqué or des égyptiens en broyant du lapis-lazuli bien plus "cher" que le pourpre Murex des romains etc.
Et tant qu'a expérimenter, moi aussi z'adore, pourquoi ne pas mélanger à sec les pigments avec la farine, sans alun.
Le sulfate de fer ajouté doit protéger la peinture en tant que biocide (?), l'alun (méta-truc d'aluminium) aussi donc mais c'est plus cher.
;-)