Auteur Sujet: Peinture à l'argile  (Lu 15102 fois)

jonneve

  • Membre Senior
  • Messages: 404
    • Voir le profil
    • Site web professionel (traducteur)
Peinture à l'argile
« le: 04 septembre 2012 à 10:13:49 »
Bonjour à tous,

Un petit retour d'expérience sur une peinture à l'argile que j'envisage depuis assez longtemps et que j'ai enfin pris le temps de réaliser (enfin, il m'en reste une couche à faire, mais bon...). Il s'agit d'une peinture nommée "alis" en anglais, et dont on n'entend guère parler que sur des sites anglophones, principalement ceux consacrés à la construction en bauge (http://www.cobcottage.com/ par example). J'ai donc trouvé qu'ici en France, personne ne semblait connaître. Une personne à qui j'ai demandé conseil m'a dit que d'après la description, ça ressemblait à une sorte de "stuc à l'argile, très difficile à réaliser". En fait, il n'en est rien, la réalisation est très simple, et personnellement, j'aime bien le rendu.

Il s'agit donc tout simplement d'une peinture à base d'argile (j'utilise du kaolin + du pigment pour obtenir la teinte souhaitée), de pâte de farine, et d'une charge minérale (en général on utilise de la poudre de mica, mais pour les premières couches j'ai utilisé du sablon, un peu moins fin que le mica, et nettement moins cher). Ca fait une sorte de peinture très épaisse, qu'on tartine sur le mur généreusement sans technique particulière. On peut presque dire que c'est à mi chemin entre une peinture classique et un enduit de finition, car du fait de la charge minérale et de la consistence épaisse, on peut facilement rattraper les aspérités de l'enduit. Bien sûr, on garde les ondulations et les indentations, mais on recouvre le grain de l'enduit et en en mettant plusieurs couches, on finit par avoir une texture plutôt lisse au toucher, sans la rugosité des grains de sable.

Une fois sèche, la peinture se lustre au chiffon, ce qui la rend encore plus lisse, et légèrement brillante, ou plutôt reluisante, du fait des particules de mica. Je trouve personnellement que ça permet d'avoir un rendu très sympa tout en restant beaucoup plus abordante, techniquement, qu'un enduit de finition genre stuc ou tadelact destiné à obtenir le même effet. Le rendu est sans doute moins "noble" et plus "rustique" qu'un stuc, mais aussi du coup plus chaleureux.

Bref, je n'ai pas encore de photos à donner puisqu'il me reste une couche à faire (j'avais fait des tests pour voir l'aspect fini, mais je les ai recouverts), mais j'en posterai ici quand ce sera fini si ça intéresse quelqu'un.

Jonathan.
Le suivi de notre chantier sur mon blog : http://valdeloir.wordpress.com
Traducteur anglais / français : http://www.jntraductions.fr

tixi

  • Membre Senior
  • Messages: 254
    • Voir le profil
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #1 le: 04 septembre 2012 à 10:54:12 »

bonjour,

je suis super intéressé. pas de retrait, pas de faïençage ?

merci
thierry

jonneve

  • Membre Senior
  • Messages: 404
    • Voir le profil
    • Site web professionel (traducteur)
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #2 le: 04 septembre 2012 à 11:09:07 »
Non, pas du tout. Par rapport à un enduit, ça reste très fin tout-de-même (à peine un mm). Je pense aussi que la pâte de farine sert de fixateur, car je trouve cette peinture très "propre" par rapport aux enduits terre que j'ai faits (c'est peut-être par manque d'expérience, mais je trouve mes enduits terre poussièreux, si on passe la main sur l'enduit, même doucement, on fait tomber des grains de sable). Si on passe la main sur la peinture, on sent un peu le sable, mais à peine, et surtout, il n'y a rien qui tombe. Contrairement à un badigeon à la chaux, on ne se met pas non plus de pigment sur les mains en passant la main dessus (c'est peut-être aussi une erreur de ma part, mais le badigeon que j'ai fait a un peu cet effet, même si c'est très léger et pas gênant du tout).

En tous cas, la peinture doit être finie ce week-end ou le week-end d'après, donc je posterai des photos dès que ce sera sec (quelques jours suffisent).

Jonathan.
Le suivi de notre chantier sur mon blog : http://valdeloir.wordpress.com
Traducteur anglais / français : http://www.jntraductions.fr

jonneve

  • Membre Senior
  • Messages: 404
    • Voir le profil
    • Site web professionel (traducteur)
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #3 le: 04 septembre 2012 à 11:20:08 »
En attendant mes photos, il y en a des pas mal ici : http://trctimberworks.com/tag/alis-clay-paint/
Le suivi de notre chantier sur mon blog : http://valdeloir.wordpress.com
Traducteur anglais / français : http://www.jntraductions.fr

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 874
    • Voir le profil
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #4 le: 05 septembre 2012 à 11:37:38 »
Bonjour,

merci pour ton retour d'expérience et tes recherches, j'ai hâte de voir les photos.

Argile + farine, les ingrédients font penser à la peinture à l'ocre.
Dans la peinture à l'ocre il y a en plus un tout petit peu de sulfate de fer pour éviter les développements d'algues, lichens..., mais en intérieur ce n'est peut-être pas indispensable, et un peu de savon noir (pour émulsifier je suppose).


jonneve

  • Membre Senior
  • Messages: 404
    • Voir le profil
    • Site web professionel (traducteur)
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #5 le: 05 septembre 2012 à 11:46:48 »
Effectivement, les ingrédients sont similaires. Une différence très importante, c'est la charge, qui donne du corps à la peinture et en fait presque une sorte d'enduit très fin. Techniquement, c'est plus un enduit qu'une peinture. Pour la même raison, je doute que ça tienne bien sur du bois. L'autre différence, c'est que la peinture à l'ocre contient un peu d'huile de lin, qui sert de liant.

En tout cas le rendu n'a rien à voir. La peinture à l'ocre a un rendu plus granuleux. Elle coûte aussi beaucoup plus cher, puisqu'elle contient beaucoup de pigments. Dans la peinture alis, le pigment n'est pas nécessaire, on en rajoute éventuellement un peu, mais juste pour la couleur (j'ai essayé une fois d'obtenir un blanc avec de la peinture à l'ocre, en utilisant du kaolin à la place du pigment ocre, ça ne marche pas du tout, ça ne couvrait pas et en plus ce n'était pas vraiment blanc...).
Le suivi de notre chantier sur mon blog : http://valdeloir.wordpress.com
Traducteur anglais / français : http://www.jntraductions.fr

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 834
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #6 le: 09 janvier 2019 à 17:53:54 »
Bonjour,
Je me penche enfin' sur la réalisation pratique du sujet.
Et un détail m'interpelle ; le prix...
L'argile même en poudre technique pour céramiste exigeant se négocie au pire à 2€/kg. (par 25 kg) il en faudrait au plus 500 gr. pour un litre de peinture.
Or ces dernières vendues préparées affichent sans problème des tarifs excédant 10-15€/l. voire bien plus.
Il y a des ingrédients magiques dedans ?
Quelqu'un a déjà étudié/confronté/gratté le sujet plus en détail ?
Et joyeunoiel oui.

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 834
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #7 le: 07 février 2019 à 00:10:13 »
Bonsoir.
Merci pour les retours.
Par le plus grand des hasards (et un peu de tambouille) j'ai fini par fabriquer une méthode simple et pas chère.
A base d'argiles auto-durcissante,  quelques milli-litres de colle blanche et des pigments.
Quelques variantes à l'huile de lin et autres décors possibles.
Je vous en reparlerai dès que possible. C'est une soluce à moins de 20 centimes d'€ le m2.
Et ça ne tache pas quand on s'y frotte (hourra!)
Cordialement.

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 874
    • Voir le profil
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #8 le: 07 février 2019 à 09:05:02 »
ça c'est de l'aguichage, je suis impatience.

rony80

  • Membre Complet
  • Messages: 227
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #9 le: 07 février 2019 à 14:09:18 »
Je drap :)

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 834
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #10 le: 09 février 2019 à 21:16:41 »
Bonsoir,
Après avoir essayé les recettes à base de colles de farine cuite (et autres ingredients dont l'apport est parfois mal compris) glanées sur le net le constat est que ça fonctionne en terme de peinture mais que le résultat est loin d'être celui esperé.
La peinture est suffisament épaisse pour réaliser des effets de matières, genre peinture cordée mais une fois sec un bon coup de main et ca se décolle.
Alors j'ai arreté de trier/tamiser/filtrer mes argiles et j'en ai acheté des pains tout prêt (pour le modelage recréatif) in the commerce.
Deux fabricants souvent trouvés ; Solargil et Céradel (sous plusieures marques, conditionnement et prix différents) , deux qualités trouvées auto-durcissante et standard, quatre couleurs (blanc cassé, beiges variables, rouge et noire) et des conditionnement de 1 à 10 kg.
Seule difficulté relative la mise en solution.
Découper votre pain en petit cubes (couteau suffit) de 2 sur 2, remplissez un récipient en tassant un peu les cubes et ajoutez de l'eau à niveau. Laissez reposer un à plusieurs jours puis touillez.
Il faut partir d'une pate épaisse et diluer très progressivement pour obtenir un litre par kilo. Si vous mettez trop d'eau dès le départ la mise en solution de l'argile est compliqué voire impossible.
Vous verrez vite que 1 l. par kilo est la bonne mesure car au bout de quelques jours l'argile décante à peine.
Vous pouvez battre au mixer (de cuisine) ou au malaxeur pour affiner le mélange et tamiser pour éviter les morceaux.
Le tamisage n'est pas simple lui et on colle de l'argile un peu partout. Sur certains supports ca s'enlevera très difficilement.
Pour épaissir et fixer mieux l'argile (qui tient dejà à ce stade très bien toute seule) deux possibilités explorées.
La colle de peau et la colle vinylique blanche (celui qui devient transparente au sechage peut-etre que les colles acryliques convienent aussi ?).
La colle de peau à environ 5 gr/l. La colle blanche à environ 25 ml/litre. Vous pouvez diluer si c'est trop épais ou faire une première couche d'impression. Le résulat est net, mat et solide. Facile à appliquer au spalter et la peinture est tirable. Il faut tout de même humidifier le support si il est très absobant. Ca ne tient pas sur surfaces lisses ou peintes. Mais sur la chaux, le chaux/chanvre, la terre bien entendu et le bois (presque) c'est farpait.

(suite next message)

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 834
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #11 le: 09 février 2019 à 21:17:50 »
Ma préférence va à la colle de peau, malgré ses inconvénients. Elle n'est pas si simple à préparer, la viscosité du mélange dépend de la température, la durée de conservation n'est pas eternelle et elle seche moins vite (un peu) que le mélange à la colle vynilique.
Le seul défaut de la colle vynilque c'est sa réaction avec le métal (du pinceau par exemple).
Autre avantage (supposé) de la colle de peau c'est au mouillage du support. C'est pas prévu la peinture n'est pas lessivable mais sait'on jamais.
Le mélange au vynile se solubilise et coule, sur du blanc c'est sans importance, sur des teintes plus foncées ca fait des traces. La colle de peau y est moins sensible.
Pour la dilution/ajout des pigments pas de problème particulier. Separer une partie de la peinture, mixer vos pigments puis ajouter au reste et mélangez.
Un peu de savon noir et/ou d'alun peut grandement faciliter la chose.
Tous les pigments/naturels/synthétiques/oxydes/colorants sont miscibles apparement. Tous ne tiendront pas à la lumière eternelement.

J'ai essayé l'ajout d'huile de lin. Jusqu'a 5% elle facilite un peu l'etalement de la peinture sans modifier la couleur mais ca seche bcp moins vite au dela c'est contrasté. Elle fonce certaines couleurs, ca peut etre recherché, elle rend la peinture moins couvrante, pour les effets aquarellés ca peut etre aussi recherché. En bref il faut savoir pourquoi on l'utilise. Si on augmente les quantités il faut la tiedir pour la mélanger. Il n'y a pas de limite à ses proportions. De simple adjuvant à moins de 5% à corps de peinture dès 50% (je n'y connais pas grand chose en huile de lin d'ailleurs).

Le rendement : gros seau mot d'eau : 8m2/litre (donc kilo) soit avec de l'autodurcissante de 0,5 à 0,25€/m2 et beaucoup, beaucoup moins avec l'argile standard (0,1 ...)
Non inclu le prix des pigments. Le cout des colles est négligeable.
Et pourquoi pas ajouter une charge ? comme du blanc de meudon ou de la poudre de marbre. Car ca fait des patons et qu'il faut passer par la case "colle de farine" et rebelotte c'est moins solide. De plus ca ne réduit pas le prix (le blanc de meudon peut etre très cher, pour ce que c'est).
Pas de chaux non plus sauf à vouloir un mélange plus blanc oui mais! la chaux filtrée en pate pour peinture coute un bras.
« Modifié: 09 février 2019 à 21:25:41 par Arpèges »

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 834
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #12 le: 09 février 2019 à 21:20:35 »
(suite et fin)

Les traitements de protection ? Pas d'idées... L'huile de lin par dessus fonce les couleurs très nettement (et rend transparente certaines d'entre elles. La cire de Carnauba (carnaubex) est variable. Et souci en cas de projections de colorants liposolubles (fréquents en salles de bains) la protection va se 'tacher" irrémédiablement.
Le passage de savon noir ? Comme pour le tadelakt. Essayé mais je ne maitrise pas les résultats (y a tout et surtout n'importe quoi).
Les trucs que j'essayerai : la dilution à la biere et le lavis à la biere sur la peinture à l'argile pour densifier la couleur.
Voilà pour l'instant. Notez (notez bien!!) que ceci n'a pas encore été pratiqué sur de très grandes surfaces ni soumis à des tests de longues durées.

[Edit ; je viens d'essayer la recette au lait, lue sur EspritCabane, et le résultat est étonnant.
Mélangé 750 gr d'argile à 500 ml d'eau pour obtenir ma bouillie puis battu le tout avec 750 ml de lait demi-ecrémé ajouté progressivement qui fait monter le mélange et donne une peinture de type pâte nappante très épaisse. Aussi facile à appliquer qu'avec les recettes précedentes mais que je ne peux pas comparer car c'est une argile de couleur différente]

Ps: si j'ai laissé autant de faute d'orthographe c'est pour affûter votre sens de l'observation, ahem.
« Modifié: 09 février 2019 à 23:11:58 par Arpèges »

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 874
    • Voir le profil
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #13 le: 19 février 2019 à 14:11:40 »
Intéressant Arpèges tes essais, surtout le dernier avec le lait, tu pourrais mettre un peu de photos à l'avenir ? J'aimerai voir les couleurs.
Il faudrait que j'essaie avec le Kaolin, il m'en reste un peu.
Hier je suis passé chez Biosfaire à Nantes, ça évolue tout ça. Ici on a les produits Argilus, une carrière en Vendée, c'est de plus en plus convaincant je trouve, par contre niveau couleur faut aimer les couleurs beige, gris, maron....

Arpèges

  • Membre Héroïque
  • Messages: 834
    • Voir le profil
    • De la chaux mais pas Niestlé
    • E-mail
Re : Peinture à l'argile
« Réponse #14 le: 01 mars 2019 à 20:55:33 »
Oui mais non ;-)
- Je n'approfondirais pas mes essais/recherches/fouillages sur la peinture lait-argile. Elle a des qualités c'est évident, des défauts c'est clair aussi ; c'est du lait -> pas de conservation et contrairement à la chaux l'argile ne le protège pas. La structure de la caséine en milieu basique est connue mais que se passe t'il si se développent des moisissures ?
-Je ne vais pas trop chercher du coté du mélange farine-argile non plus. Pour la raison de la conservation de la peinture aussi et surtout parce que sa proximité avec la peinture Suédoise m'a fait toucher du doigt qu'il y a deux paramètres (trop) peu détaillés. La cuisson doit être longue (pourquoi ? comment ? température ? concentration ?) et les ocres ajoutés sont en fait de l'argile (colorée aux oxydes de métaux) mais dans les recettes originelles (terre de Falun) c'est quand même un concentré de fer et de cuivre. Alors est-ce pour cela qu'elle tient si bien en rouge et se délite assez rapidement avec les "ocres" et pigments trop souvent cités en remplacement ?
- Je vais alors continuer sur deux pistes.
. La colle blanche (vinylique, à papier ou à bois c'est la même) qui émulsionne parfaitement l'argile (à des taux ridicules) la rendant facile à poser et l'ajout d'un stabilisateur pour protéger l'ensemble. Au choix le latex (genre Sikatruc) ou plus simplement la methyl-cellulose (colle papier peint).
. la colle de peau pour le coté 100% naturel.
Et il restera l'adjonction d'huile de lin qui donne aux deux pistes précédente une tenue bien meilleure. Sauf qu'elle n'est pas compatible avec toutes les couleurs (elle fonce les claires, éclaircit les noires, tonifie les rouges) et que c'est un produit complexe sur lequel je me perds en conjectures en relisant les archives de Dotapea (heureux qui comme Ulysse découvrit Dotapea ;-)

Et pour les peintures industrielles (je n'ai rien contre l'industrie, c'est moins drôle  quand on ferme l'usine) ce sera non. Le pot de badigeon argilux à 65€/15m² c'est du lux comme précisé dans le titre. Et pas le lux de la lumière.

Ps : mon cher berlo votre recette bleu acier (???) is on internet : https://patinedautrefois.fr/blog/produit/peinture-a-l-ocre/ ;-))))