Auteur Sujet: les rejingots  (Lu 8261 fois)

fred70

  • Néophyte
  • Messages: 18
    • Voir le profil
    • E-mail
les rejingots
« le: 21 septembre 2011 à 17:09:27 »
Salut à tous,

J'ai fini la réhabilitation de ma maison mais j'ai toujours plaisir à lire les fils de ce forum.
Je me permets de lancer ici une discussion sur un point parfois difficile à gérer : le rejingot. Une fois l'ouverture posée, si le rejingot laisse passer l'eau c'est une vraie galère à gérer.
En quel matériau le réalisez-vous ?
On m'a parlé d'un mortier de chaux NHL3.5 additionné de poudre de brique pilée mais je ne l'ai pas testé. Cela revient à hydrauliser le mortier, un peu comme le ferait une pointe de ciment blanc.  Là, de chez moi, je viens d'entendre Gérard hurler à l'hérésie ...
Le problème est moindre pour les bandes de redressement mais c'est aussi un point sensible.
Et vous, comment faites-vous ?
« Modifié: 21 septembre 2011 à 17:12:21 par fred70 »

Gérard

  • Membre Héroïque
  • Messages: 2.990
    • Voir le profil
Re : les rejingots
« Réponse #1 le: 21 septembre 2011 à 20:59:04 »
Bonsoir !

non non, je ne hurle pas !!! Dans des endroits aussi stratégiques, le ciment a sa place, pour une bande de redressement typiquement !

Et le ciment prompt est un ciment naturel !...

Gérard.

jonneve

  • Membre Senior
  • Messages: 404
    • Voir le profil
    • Site web professionel (traducteur)
Re : les rejingots
« Réponse #2 le: 23 septembre 2011 à 09:00:25 »
Bonjour,

Cette discussion m'intéresse, car je suis en plein dans les créations ou modifications d'ouvertures.

J'ai fait une ouverture il y a quelques mois pour une fenêtre : ouverture dans le mur en pierres, puis remontage des jambages en pierres et chaux. J'en profite pour constituer une feuillure à gauche et à droite (c'est-à-dire que je pose les jambages de telle manière que la largeur extérieure de l'ouverture est légèrement inférieure à la largeur intérieure, afin que je puisse poser le dormant de la fenêtre contre cette feuillure). J'ai posé le linteau extérieur (en pierres de tuffeau) légèrement plus bas que les linteaux intérieurs (en bois), dans le même but.

Reste le côté inférieur : la fenêtre étant scellée dans le mur par des pattes de scellement (au ciment prompt...), elle ne repose sur rien, verticalement. J'ai donc simplement comblé l'espace sous la fenêtre avec un mortier de paille et de chaux (NHL 3.5 si je me souviens bien), puis avec un enduit de finition à la chaux aérienne. Côté extérieur, j'ai comblé de la même manière le petit jour qu'il y avait entre l'appui de fenêtre en pierres et le dormant de la fenêtre. J'ai monté l'appui légèrement en pente vers l'extérieur, et je compte le finir avec un enduit à la chaux et peut-être un badigeon.

Donc tout ça pour dire que je me demande si ma façon de faire est correcte, même si je n'y vois personnellement pas d'inconvénient. A quoi servirait un rejingot?
Le suivi de notre chantier sur mon blog : http://valdeloir.wordpress.com
Traducteur anglais / français : http://www.jntraductions.fr

berlo

  • Membre Héroïque
  • Messages: 1.041
    • Voir le profil
Re : les rejingots
« Réponse #3 le: 24 septembre 2011 à 16:03:25 »
moi aussi ça m’intéresse je suis dedans en ce moment.

Je vais faire comme Jonneve, une feuillure pour poser les fenêtres.
par contre, j'aimerai bien couler directement des appuis en chaux pour faire genre tuffeau et intégrer un rejingot dedans.

On m'a parlé de faire un joint au SIKA pour l'étanchéité maçonnerie/fenêtre. D'habitude je ne suis pas trop pour c'est produits là, mais c'est vrai qu'une bonne étanchéité c'est quand même mieux...

martial

  • Néophyte
  • Messages: 34
    • Voir le profil
Re : les rejingots
« Réponse #4 le: 13 octobre 2011 à 12:19:58 »
Je te confirme le sika 11fc est un trés bon produit , l'idéale est de faire un joint entre la maconerie et la menuiserie ,puis de faire tes raccords de chaux afin de masquer le  joint .

Martial