Forum Tiez-Breiz - Maisons et Paysages de Bretagne
31 Juillet 2014 à 13:27:20 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Bienvenue sur le forum Tiez Breiz !

Les inscriptions automatiques sont désactivées. Si vous voulez vous inscrire sur ce forum, merci de rechercher la bonne @ courriel (c'est pas trop dur...) et m'envoyer une requête... je créerai votre compte manuellement !
Sincèrement désolé.

Utilisez le moteur de recherche interne (la loupe ici à droite) pour retrouver telle ou telle info déjà traitée !...

Nous rappelons que toute forme de publicité personnelle à caractère commercial est strictement interdite.
 
  Site Tiez-Breiz   Forum   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Que représente cette sculpture réalisée sur un triangle à la base d'un pignon ??  (Lu 4950 fois)
Iffic
Néophyte

Messages: 21


Voir le profil
« le: 14 Février 2011 à 16:47:55 »

Bonjour à tous,

Je rénove une ancienne dépendance d’un petit Manoir du Finistère Sud, et je viens de trouver cette sculpture qui était positionnée sur un pignon Est dans le prolongement d'une cheminée et à la jonction de la façade Nord.

La dépendance était classiquement constituée successivement, d’une partie pour les cochons, puis pour les vaches, puis de la pièce à vivre avec 2 cheminées face à face (la sculpture se trouvant à l’extérieur dans l’alignement de l’une de ces cheminées et à la jonction avec le mur Nord, comme l’aurai été en fait une gargouille), et enfin d’une partie pour les chevaux.

Pouvez-vous m’aider à trouver ce que représente cette sculpture ? est-ce un petit monstre ? l’ancêtre d’un gremlins ?, a-t-elle une signification particulière ? quel était son rôle ? Est-elle caractéristique d’une certaine époque ???

Merci pour toutes vos informations et très bonne journée à tous !!

Iffic
« Dernière édition: 15 Février 2011 à 13:11:11 par Iffic » Journalisée
Iffic
Néophyte

Messages: 21


Voir le profil
« Répondre #1 le: 14 Février 2011 à 16:49:08 »

autre photo ....
« Dernière édition: 15 Février 2011 à 13:11:26 par Iffic » Journalisée
Iffic
Néophyte

Messages: 21


Voir le profil
« Répondre #2 le: 14 Février 2011 à 16:55:40 »

autre photo
« Dernière édition: 15 Février 2011 à 13:11:49 par Iffic » Journalisée
Gérard
Membre Héroïque

Messages: 2.693


Voir le profil
« Répondre #3 le: 15 Février 2011 à 12:50:16 »

Bonjour,

je ne suis pas qualifié pour répondre à la question...
Par contre, les images sont fortement dégradées, car laissées à leur taille d'origine en pixels puis ultra-compressées pour tenir dans les 100 ko impartis. Il faudrait donc les re-échantillonner d'abord, en suivant la méthode décrite dans le lien qui est donné ci-dessus, à gauche du moteur de recherche interne.

Ce serait donc bien de supprimer les images déjà postées pour en proposer de nouvelles qui seront bien plus lisibles.

Gérard.
Journalisée
Iffic
Néophyte

Messages: 21


Voir le profil
« Répondre #4 le: 15 Février 2011 à 13:13:01 »

Merci Gérard, pour le conseil !

Je n'avais effectivement pas le bon logiciel pour réduire à 100 ko....

Bonne journée.

Iffic
Journalisée
maitre es pri
Membre Junior

Messages: 69


Voir le profil
« Répondre #5 le: 17 Février 2011 à 06:26:48 »

Bonjour Iffic,
Sous toute réserve, la sculpture semblerait être un dragon, caractérisée par les ailes. La pierre est posé en pied de chevronnière, le terme de l'ornementation n'est pas une gargouille (dispositif permettant de rejeter les eaux au pied des murs), mais plus communément appelé acrotère(voir l'architecture grecque et romaine).
Renseigne-toi sur la symbolique de la mythologie celtique, pour affiner la recherche. C'est une piste parmi d'autres pour en découvrir le sens. Ce n'est pas une fantaisie gratuite de placer ce symbole sur une habitation.
Bonne recherche...
Journalisée
belledecadix
Membre Senior

Messages: 378



Voir le profil Courriel
« Répondre #6 le: 17 Février 2011 à 10:28:43 »

Bonjour à tous,

Le dragon fait partie depuis plusieurs siècles de l'iconographie chrétienne (saint Michel et saint George), il est le symbole du mal. Concernant l'imagerie celtique, les dragons n'y sont rentrés que depuis que le 19ème a trouvé romantique de s'intéresser à cette période.

Cette iconographie était très présente sur les monuments religieux, intérieur et extérieur. Du fait que la plupart des décors du manoir gothique et des grosses fermes soit puisée à la source de l'architecture chrétienne, il n'y a rien d'anormal dans votre trouvaille.

Quand à la terminologie, l'acrotère est plutôt utilisé pour décrire le sommet d'un fronton, que ce soit les pierres de construction ou le décor lui-même. Ici on parle plutôt de crossette, pierre travaillée située au la bas de la chevronnière.


A plus
Journalisée
Iffic
Néophyte

Messages: 21


Voir le profil
« Répondre #7 le: 17 Février 2011 à 23:06:08 »

Merci à tous pour ces précieuses informations. Dès que j'en sais un peu plus, je viendrais ici vous donner les informations. Bonne fin de semaines !
Journalisée
Kilian
Néophyte

Messages: 4


Voir le profil
« Répondre #8 le: 02 Avril 2011 à 02:35:48 »

Bonsoir,
J'ai tiqué sur les 2 assertions suivantes :
"Le dragon fait partie depuis plusieurs siècles de l'iconographie chrétienne (saint Michel et saint George), il est le symbole du mal." et "Concernant l'imagerie celtique, les dragons n'y sont rentrés que depuis que le 19ème a trouvé romantique de s'intéresser à cette période."
Je crois que le dragon est bien plus ancien dans l'imaginaire celtique que les figures de St-Michel et St-Georges...; quant à dire qu'il est le "symbole du mal", cela me paraît un peu excessif voire "léger" comme propos !
Les dragons sont présents depuis plus de 1000 ans (et plus) dans l'imaginaire celtique.
Je reproduis ici un extrait du dictionnaire de mythologie celtique de Philippe Jouët concernant la figure du dragon :
"Le dragon occupe une place de choix dans le répertoire figuré et narratif des Celtes.
Dans l’iconographie, on nomme "paire de dragons" les tenants de l’Arbre de Vie. Inspirés du griffon et du dragon classiques, ils expriment une conception celtique. Les monstres anguipèdes ont des affinités avec l'eau. Cette figure fondamentale rappelle les paires complémentaires Jour / Nuit et Été / Hiver. La constellation du dragon était très proche du pôle céleste. [...]
Le succès du dragon en Britannie est dû pour une part à son emploi vexillologique britto-romain (d’où la tête de dragon en bronze doré de Niederbieber près de Neuwied, dans un castellum tenu par des Bretons). Il continue l'antique figure du serpent et de monstres zoomorphes celtiques. Les capacités aériennes du dragon, développées par exemple dans Historia Brittonum [texte écrit au IXe siècle, attribué au Breton Nennius et regroupant des documents ayant trait à l'histoire de l'île de Bretagne, et notamment à celle du pays de Galles], en font un être composite participant à la fois de l'eau et de l'air, et du feu. C'est donc une figure synthétique qui repose sur des figurations récentes et des idées très anciennes.
Journalisée
Kilian
Néophyte

Messages: 4


Voir le profil
« Répondre #9 le: 02 Avril 2011 à 02:36:48 »

Suite :
"Le dragon [...] a donné lieu à des métaphores militaires et royales, présentes dès le Gododdin et dans Canu Taliesin. Dans son De Excidio, Gildas (VIe s.) qualifie le roi Maglocunus de insularis draco, avec les connotations voisines de chef de guerre et meneur d'hommes. Le père d’Arthur est Uther Pendragon (Historia Regum Britanniae), ce qui peut renvoyer tant à la dignité britto-romaine de porte-enseigne qu’à l’image de la constellation péri-polaire. Geoffrey de Monmouth fait annoncer à Uther la mort d'Ambrosius Aurelianus par l'apparition d'une comète en forme de dragon (ch. 133).[...] Uther fait fabriquer deux dragons d'or semblables à l'étoile, l'un pour la cathédrale de Winchester, l'autre comme étendard de guerre, en or, utilisé avec l'aigle d'or dans la bataille de la Siesia. Arthur adopte le même emblème qui figure sur son casque. [...] Au XIIe siècle encore la suite du roi Madawg est mur dragon "rempart des dragons" chez Cynddelw, 9, 7. Dans un récit irlandais [...],  Bodhbh Dhearg fils du Dagda est "le dragon rouge et hardi" qui affronte le champion Anluan.
Le dragon est aussi le traditionnel gardien des trésors. C'est le serpent affronté par Peredur. Il garde une pierre qui procure de l'or, agent du renouveau universel."
Journalisée
Kilian
Néophyte

Messages: 4


Voir le profil
« Répondre #10 le: 02 Avril 2011 à 02:37:26 »

Suite :
"L'un des trois fléaux qui ravagent la Britannie sous le règne de Lludd est le cri poussé par le dragon breton en lutte contre le dragon saxon. L'épisode des dragons de Historia Regum Britanniae n'est pas une création de Geoffroy mais est tiré de la tradition brittonique. Il est proche de l'Historia Brittonum [...] : Ambrosius révèle à Guorthigernus pourquoi sa forteresse de l'Eryri s'effondre régulièrement. Sous le pavement se trouve un étang dans lequel sont cachés deux vases et une tenture qui abrite dans ses plis duo vermes, (créatures en forme de serpents) unus albus et alter rufus. Ces animaux combattent sur le drap jusqu'à l'expulsion du rouge. Identifiés comme deux dracones symbolisant les Saxons pour le blanc et les Brittons pour le rouge (couleur de vie, force ignée), ils illustrent la prophétie du triomphe breton. Ces dragons sont intégrés dans les Triades [...].  Le dragon est un emblème national brittonique. On le retrouve dans la symbolique bretonne médiévale (et moderne) : dragon amené au roi de Brest par Derrien et Neventer, dragon soumis par d’autres saints dits fondateurs, bannières au dragon, interventions légendaires et merveilleuses des contes etc."
Tout cela ne vous aide sûrement pas à déterminer ce qui est représenté sur cette pierre mais j'espère avoir toutefois effacé quelque peu le qualificatif très judéo-chrétien d'animal maléfique attribué à notre aerouant bien breton !
Bien à vous,
kilian
Journalisée
belledecadix
Membre Senior

Messages: 378



Voir le profil Courriel
« Répondre #11 le: 02 Avril 2011 à 13:06:00 »

Bonjour,

Je ne remets pas en cause l'existence du dragon en culture celte.
Mais interpréter "le dragon" selon le seul prisme celte est trop réducteur et insuffisant.

La question est de savoir si les personnes qui ont édifié ce bâtiment connaissaient la mythologie celte en y faisant consciemment référence. La réponse est non.
Je ne remets pas en cause l'existence du dragon celte mais son iconographie est parvenue jusqu'à l'époque moderne en suivant plusieurs canaux, l'iconographie de la Grèce antique, celle de l'Egypte antique, celle de la Culture celte et païenne plus généralement. Toute ces cultures, au sens humain du terme, se sont éteintes avant le Moyen âge. La résurgence, ou la pérennité, c'est selon, de l'iconographie du dragon s'est évidemment constituée au Moyen-Âge à partir de toutes ses sources. Les chrétiens y ont une part importante. Nul ne saurait dire si les dragons de la légende arthurienne se sont constitués sur le seul substrat de la culture celte, tant de siècles les séparent.

Poser une interprétation d'un décor de bâtiment civile privé suit plusieurs axes, moyen financier du propriétaire, religion, niveau de culture...mais surtout il est présidé par l'iconographie en vogue dans cette société à l'époque supposée de l'édification du bâtiment.
Or les modèles pour édifier un manoir sont pour la plupart puisés à  la source de l'architecture religieuse, tant sur le plan architectural que décoratif. Voilà une des raisons pour lesquelles la présence de cette sculpture est tout simplement due à une  iconographie semblable mais située sur les édifices religieux.

.../...
« Dernière édition: 02 Avril 2011 à 13:08:23 par belledecadix » Journalisée
belledecadix
Membre Senior

Messages: 378



Voir le profil Courriel
« Répondre #12 le: 02 Avril 2011 à 13:06:18 »

quant à dire qu'il est le "symbole du mal", cela me paraît un peu excessif voire "léger" comme propos !
J'ai placé clairement ce propos dans le contexte de l'iconographie chrétienne, ce qui ne peut être remis en cause.

mais j'espère avoir toutefois effacé quelque peu le qualificatif très judéo-chrétien d'animal maléfique attribué à notre aerouant bien breton !
Ce terrain est glissant. Le patos en iconographie, très peu pour moi !
Il ne faut pas confondre l'Histoire, les interprétations scientifiques, ésotériques et une quête identitaire légitime mais qui n'est pas le propos de ce forum.

Bonne journée,

Journalisée
Kilian
Néophyte

Messages: 4


Voir le profil
« Répondre #13 le: 02 Avril 2011 à 14:22:22 »

Histoire, explications scientifiques, géologie, moyens, savoir-faires, cultures, modes etc. sont liés; il est bien sûr possible de les dissocier mais c'est justement cet ensemble qui contribue à faire le patrimoine architectural d'une région / d'un pays.
Une question par curiosité : savez-vous si la représentation du dragon est plus présente dans l'architecture bretonne qu'ailleurs en France par exemple ?
Cordialement
ps : pourquoi parler de "quête" identitaire lorsqu'on s'intéresse au patrimoine architectural ? C'était une boutade cet "aerouant bien breton" !
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !