Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
11
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par Arpèges le 09 décembre 2018 à 13:08:00 »
Et puis ce serait bien aussi d'avoir un avis sur le point évoqué plus haut.
Ce solivage fait partie de la charpente, il reprend la composante horizontale de son poids or les tableaux de résistance en charge supposent juste une charge verticale.
Les environs 430 kg (daN) admis par un madrier en 5 m. font ils toujours 430 pour le même en tension ??
12
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par charles32 le 09 décembre 2018 à 01:24:32 »
Bonsoir Nicolas,

Mon avis de non professionnel:
1. je testerai le fléchissement (ou pas) du plancher et des solives = mettre du poids à l'étage (concentré à un seul endroit) et regarder par dessous si cela à bouger en ayant auparavant mis des repères
2. je traiterai tout le bois (charpente aussi) contre les xylophages par peur d'une attaque qui affaiblirai la structure
3. je ferais des plans des aménagements envisagés (RDC et étage) pour avoir une idée précise des charges à supporter  et répondre à la question double-plafond ou solives apparentes?

Les solutions ont déjà été données pour palier au fléchissement:
- pour le plancher (entraxe 90cm) => réduire l,entraxe en doublant le solivage
- pour les solives(5 m de portée), ou des IPN dans la longueur de la pièce ou des poteaux pour reprendre les solives

13
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par berlo le 08 décembre 2018 à 11:20:46 »
C'est les mêmes poutres que chez moi aussi, du pitchpin c'est bien costaud quand même. Faut voir en vrai, mais c'est vrai que remettre un chevron ça semble pas être très utile, à part tenir le faux-plafond, ce qui ajoute du poids d'ailleurs. Puis voir ce qui va être ajouté à l'étage les cloisons plafonds, meubles, baignoire, etc... ça peut faire du poids. Si c'est juste un dortoir pourquoi pas.

J'avais un entraxe de 95 cm aussi entre certaines solives du salon avec une portée de 4m, j'ai doublé, pour renforcer, mais aussi pour des raisons esthétiques vu que j'avais des entraxes de 50 au niveau des chevêtres.

Dans la maison que je retape, je n'ai pas doublé, je me suis débrouillé pour faire reposer un minimum de poids sur les solives, en suspendant les cloisons et avec quelques poteaux de renfort dissimulés dans des cloisons en dessous. A part la grande chambre au-dessus du salon qui fait un peu salle de bal niveau plancher, ça passera, mais je ne pourrais pas mettre de lit massif avec matelas à eau et baldaquins :D



14
Réhabilitation / Re : Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par Arpèges le 07 décembre 2018 à 17:08:47 »
chaque solive existante soutient les pièces de bois qui soutiennent la charpente.
Comme le montre cette photo :
http://imgbox.com/n1ILqooE
Il me semble bien avoir entendu que tout ça (solives, charpente) fonctionne en solidarité dans le cas de cette maison.

Ah oui mais là ça change tout ;-)
Ce ne sont plus des solives mais des entraits.
Et vous ne pouvez pas! les charger.
Je dirai, avec un peu de fatuité, là c'est plié, vous etes obligé de doubler.
Réaliser des alvéoles (ça n'a rien de simple) mettre le plancher en tension, caler le madrier et laisser le plancher pousser dessus.
Les pierres ne sont si grosses.
15
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par Trolimonnais le 07 décembre 2018 à 16:04:34 »
Bon...........

Arpèges, votre solution, si je la comprends bien (enlever toutes les solives existantes et en ajouter 3 nouvelles pour tout remettre à 0,65 d'entre-axes) ne me semble pas viable, car chaque solive existante soutient les pièces de bois qui soutiennent la charpente.
Comme le montre cette photo :
http://imgbox.com/n1ILqooE
Il me semble bien avoir entendu que tout ça (solives, charpente) fonctionne en solidarité dans le cas de cette maison.

Admettons  que je me décide à doubler le solivage, c'est à dire insérer une nouvelle solive entre chaque existante;
en fait ma réticence n'est pas tant une histoire de temps (j'en ai) et/ou d'argent (beaucoup moins, mais bref) qu'une considération de mise en oeuvre.

Notamment, retirer toutes ces grosses pierres qui composent les murs :
http://imgbox.com/cJhmOcGX
http://imgbox.com/XRBsdAmk
http://imgbox.com/ORB30xA0

Mais je fais sans doute ma fillette, là.

J'imagine qu'une option serait une pose de muralières de chaque côté, placées sous les solives et sur lesquelles viendraient se poser les nouvelles. Cela ne pourra être possible dans mon cas, car les 2 murs comprennent de grandes ouvertures avec linteau sur lesquels viennent reposer des solives, ne laissant donc pas de place pour des muralières.

Disons que j'aurai pris ma décision pour noël, pour mettre ou pas des solives sous le sapin.
Nicolas


16
Réhabilitation / Re : Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par GwenHaDu le 07 décembre 2018 à 13:03:27 »
Aussi, si vous choisissez l'option "aucun renfort", je ne sais pas comment vous imaginez votre sous face (plafond), mais ça risque de fissurer fortement. Il faut aussi prendre en compte ce poids dans ce que porte le solivage.
Là encore, je peux vous donner un retour d'expérience.
Toujours sur ces mêmes solives, j'avais d'origine deux plafonds faits à l'ancienne, càd platre sur lattis en bois. Aucun des deux n'était fissuré nulle part. J'en ai fait tomber un car ils n'étaient pas au même niveau alors que j'avais réuni les deux pièces. De ce côté-là, j'ai refait un plafond suspendu en placo et je l'ai raccordé à l'ancien.
Depuis plusieurs mois, je ne vois pas apparaître la moindre fissure.
Je pense que la souplesse des matériaux absorbe ces petites déformations sans problème. Après bien sur, il ne faut pas que les solives ploient de plusieurs cm, on est d'accord.
17
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par Arpèges le 07 décembre 2018 à 12:59:34 »
La meilleure solution et la moins chère consisterait a tout démonter et refaire avec un écart entre solives de 0,65.
Plus d'osb , trois madriers a trouver , plus de second plancher mais une semaine de travail seul.
Je me dis que si le plancher gondole c'est parce-que la largeur de son appui sur les madriers est faible.
Car du 30 mm sur des 25x25 écart de 80cm j'en ai eu un et ça ne bougeait pas.
Ce qu'effectivement vous prenez en compte c'est l'encombrement visuel, un nouveau madrier entre chaque existant ça va faire chargé.
Un demi-madrier ça va faire moche.
L'option osb+nouveau plancher cher pour un résultat juste.
Et tout demonter-remonter  long.
Vous tombez dans la case choix cornélien ;-)
18
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par Taone le 07 décembre 2018 à 09:36:24 »
En effet on peut s'accorder sur le bon état de l'ensemble.
Et sur le fait que chargé, ca ne va pas s'effondrer. Mais ca va flechir, c'est sur.
un parquet qui grince c'est une chose, des meubles a caler pourquoi pas mais la je reste convaincu qu'avec un aménagement complet, du mobilier et une sdb, l'inconfort généré par les déformations des solives ne va pas être négligeable.
Par ailleurs en terme de charge, vous parlez de sdb : douche, baignoire, faience ?

Même si des travaux peuvent paraître sont importants, ils durent bien moins que la conséquence des décisions que l'on prend !

T.
19
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par matt le 07 décembre 2018 à 07:19:43 »
Aussi, si vous choisissez l'option "aucun renfort", je ne sais pas comment vous imaginez votre sous face (plafond), mais ça risque de fissurer fortement. Il faut aussi prendre en compte ce poids dans ce que porte le solivage.

Pour renforcer le parquet : un osb vissé de par dessus ?

20
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« Dernier message par GwenHaDu le 06 décembre 2018 à 20:02:28 »
En ce qui me concerne et au vu des photos, je dormirai sur mes deux oreilles.
Les solives sont saines, le plancher aussi.
J'ai exactement les mêmes chez moi (mêmes dimensions, même entraxe) avec une portée de 5,50m. Ben ça fait 150 ans à peu près que ça tient. Oui le plancher des étages bouge un peu, oui les meubles sont toujours plus ou moins à caler, mais bon, ça fait partie des vieilles maisons et je ne pense pas que les anciens pesaient moitié moins lourd que nous et ne meublaient pas les pièces. Jamais entendu parler par ici d'un étage effondré ou de quelqu'un qui serait passé à travers ce genre de plancher.
A moins de mettre 3 gros coffre-forts au m2 et de sauter dessus, franchement je ne vois rien de dangereux pour un usage normal moderne.
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10