Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Retour d'expérience de réhabilitation... / Re : Peinture à l'argile
« Dernier message par Arpèges le 18 avril 2019 à 00:31:22 »
;-)
Les peinturlures à la chaux je maîtrise un pneu plus plus.
Sauf qu'en fonction du support, du résultat, des conditions c'est parfois d'une difficile complexité complexe et compliquée. Avec l'argile je cherche un produit plus simple.
Et si le mot à la mode c'est sérendipité, dans mon cas c'est plutôt sérendépité.
Certes tous les mélanges tiennent et l'objectif est mieux cerné. Mais un détail soulevé par hasard me chiffonne. Le savon noir.
Je l'utilise oui comme mouillant sans le préciser (et pas de produits vaisselles à cause des mousses) pour mélanger les pigments ou l'huile de lin.
Sauf que si dans le cas d'un enduit à la chaux on peut l'appliquer (plutot a fresco) sans presque rien changer à la couleur, comme imperméabilisant, dans le cas de l'argile (ceux étudiés) le savon noir fonce la couleur et d'autres savons font la même chose.
C'est génant. Un coup de serpillière savonneuse et paf une trace ou une auréole.
J'espère que c'est juste du à l'argile "polymère" utilisée pour les essais. (trop chère je comptais l'abandonner).
On peut observer sur la photo les bandes horizontales réalisées sur les essais 5 à 9.



On y voit aussi les effets sur la couleur des adjuvants. Léger foncage pour l'acrylique et la colle PP en exces (0 et 1) fort foncage pour l'huile de lin (5, 8 et 9) et pour les mêmes l'effet de transparence du à l'huile. Le trait de feutre ne disparait pas. A moins qu'il ne se soit solubilisé dans le mélange. Je vais tout refaire en resserant l’éventail de paramètres.
En oubliant définitivement l'ajout de chaux (écailles) talc (rien) farine (écailles) et lait (moisissures dans le pot)

Pour l'argile a priori l'Alun est sans objet, en soltion dans l'eau il fait précipiter les oxydes (pigments). Alors que pour la chaux il fixe, disperse, etc.

Citer
et les derniers se sont rétractés et décollés,
Trop chargé en chaux, pas assez en charge inertes. Adjuvantation (a sec c'est obligatoire) mal maitrisée et/ou support inadapté. Classiquement on applique autant de couche que de facteur de dilution. Une pate diluée une fois c'est un badigeon en une couche.
Sur support rigide la caseine (+ assouplisant genre huile de lin ou glycérine) donne de bons résultats. Et avec le methylcellulose (dont l'effet rétenteur d'eau me laisse perplexe) on évite de retouiller toutes les deux minutes, ca s'étale mieux, ça coule moins etc.
Oui le chaulage à la queue de vache c'est facile, la peinture nettement moins ;-)
2
Réhabilitation / Re : Salle de bains au RDC dans une maison semi-enterrée
« Dernier message par rony80 le 16 avril 2019 à 16:53:59 »
Bonjour,

vous êtes en mauvais terme avec votre voisin ?

Pour ce qui est du remblais certain agriculteur en ont besoin et pourrai même venir le chercher.
Si le volume est trop important, il est sans doute possible de le diminuer en hauteur et de décaisser (en faisant attention de ne pas être en-dessous des fondation) au pied de la maison.
3
Retour d'expérience de réhabilitation... / Re : Peinture à l'argile
« Dernier message par berlo le 16 avril 2019 à 15:56:40 »
Oui, bravo Arpèges,

j'ai fait un peu la même tambouille pour des enduits à la chaux, mais je me suis un peu emmêlé les pinceaux, car je n'ai pas eu ta rigueur dans le protocole. Je ferai un CR avec ma recette finale probablement. J'ai fait 8-9 essais aussi et c'est long... et les derniers se sont rétractés et décollés, la loose, sous-dosés en chaux je pense.

Mes impressions sur les éléments en commun :
J'essaie de limiter les adjuvants au minimum: environ 2% du volume de chaux.

- Pour le methylcellulose, ce que j'ai est en poudre (ceci). Je l'ajoute sous forme de gel (ma préparation doit avoir 2 ans maintenant). Il faut le mélanger à l'eau quelques jours avant de l'utiliser il me semble, ça ressemble fortement à de la colle à papier c'est vrai. J'en mets environ une cuillère à soupe (20ml) pour 2 l d'enduit (750ml de chaux en pâte).

- Pour le liant acrylique (ceci, je n'ai pas essayé d'autre colle), j'en mets environ une cuillère à soupe (20ml) pour 2 l d'enduit aussi (750ml de chaux). Je pense que grâce à lui j'évite facilement le poudrage et quelques jours après la surface et lessivable sans blanchir mon éponge. Comme toi, un peu réticent à l'utiliser aussi, il faudrait que je fasse un essai sans pour voir la différence.

- J'ajoute en gros la même proportion de sel d'alun (dispersant, fixateur ??). pas trop sûr de l'effet non plus, mais ce n'est pas cher !

- Le talc, change la plasticité de l'enduit, c'est plus pâte à modeler avec, mais je fais un peu le même constat que toi, avec des poudres très fines comme de l'argile c'est redondant.

- Les pigments/colorants, un peu de blanc de titane et une pointe de bleu outremer produisent un blanc très lumineux, voir trop. Pas la peine d'en mettre énormément dans mon cas, 10% du vol de chaux. J'ai utilisé de la chaux en pâte que j'avais éteinte il y a plus d'un an, à partir de chaux micronisée, un pur régale, très blanche, aucune impureté, mais bon c'est difficile d'en trouver, pourtant elle est très utilisée dans l'industrie et ça doit être pas trop cher....

- savon, j'ajoute toujours une noisette de savon noir, en espérant que cela améliore le mélange, agent mouillant, dispersant,... en tout cas, ça sent bon ! tu pourrais peut-être essayer un peu de savon pour disperser tes grains d'argile et stabiliser l'émulsion.

bonne continuation, bon courage, que le dieu des mélanges soit avec toi !

4
Réhabilitation / Re : Salle de bains au RDC dans une maison semi-enterrée
« Dernier message par thib le 15 avril 2019 à 22:15:05 »
Bonsoir,

je n'avais pas vu que j'avais eu des réponses !

Voici le schéma et les photos : https://www.dropbox.com/sh/305h09qn3h4ktsc/AAAHkHiy_PsMIm7RoJJmF60ca?dl=0


Les nombres entre parenthèses sur le schéma représentent les niveaux approximatifs en cm. Il y a donc un remblai de fou, qui arrive quasiment jusqu'à la hauteur de la panne sablière de la maison rose. Sachant que pour y accéder avec une mini-pelle, il faut traverser le champ du voisin sur environ 200 mètres, et le camion reste à l'extérieur du champ. Donc impossible d'enlever le remblai et de drainer par l'extérieur.
5
Réhabilitation / Re : Re : Refaire toiture dépendance ardoise - rive biaise
« Dernier message par rony80 le 15 avril 2019 à 21:07:40 »
Salut,

https://drive.google.com/open?id=0B5Y3tj8gTRAtdDRPYXJERWw4amJaTkZzWFdJQXZQUkNGRzNF

Pour les plus joueurs, trouverez-vous le défaut ? (un indice, regardez bien les fenêtres de toit)

Tu n'as plus qu'a refaire la fenêtre droite ou mettre des noquets pour assurer l'étanchéité .

Essaye de nettoyer la chaux (si ce n'est pas trop tard) car risque de rester qq années.

Sinon bravo ;)
6
Réhabilitation / Re : Refaire toiture dépendance ardoise - rive biaise
« Dernier message par phoenix440 le 15 avril 2019 à 14:54:40 »
Bonjour à tous,

Voici une image du toit terminé, avec faîtage et solin.

https://drive.google.com/open?id=0B5Y3tj8gTRAtdDRPYXJERWw4amJaTkZzWFdJQXZQUkNGRzNF

Pour les plus joueurs, trouverez-vous le défaut ? (un indice, regardez bien les fenêtres de toit)

Sinon, la ventilation est volontairement "décentrée" car si le l'avais centrée, ça serait tombé pile au dessus d'une grosse poutre de charpente et je me dis que il y a plus de risque de fuite/infiltration via cette aération et je préfères que ça mouille pas la poutre.

Petite retour d'expérience, et bin, pas facile mais très intéressant à faire.

Les points que j'ai trouvé les plus "simple":
 -le démontage de l'ancien toit. Très rapide, pas du tout technique,
 -la gouttière. Ca demande de l'attention mais sur une partie droite comme ça, rien de sorcier,
 -le plan carré quand on est lancé,
 -les coupes. Avec la pince, ça va bien.

Les points que j'ai trouvé difficile:
 -les tracés, ça a été l'horreur avec pas mal d'erreur et de reprise
 -le faîtage, qui n'est pas très "droit"
 -le solin au mortier. C'est technique je trouve et même en protégeant bien on fini par en mettre partout
 -la difficulté physique. Pourtant je suis jeune mais à la fin de la journée on est content d’arrêter.


Si je devais refaire, clairement le point d'amélioration serait de mieux réfléchir et soigner les tracés.
7
Réhabilitation / Re : Salle de bains au RDC dans une maison semi-enterrée
« Dernier message par HDLM le 12 avril 2019 à 08:13:37 »
Bonjour,

Et enlever le remblai .... ?

Pas d'isolant à base de bois en milieu humide à moins de vouloir faire du terreau avec ....
Du liège ou autres granulats isolants injectés dans les doublages; pourquoi pas mais l'humidité sera toujours présente et donc l'isolation ne sera pas optimum, l'ambiance humide persistera. Et sur quelle chape sont montés les doublages ?

A mon sens, traitez le problème à la source en enlevant le remblai et éventuellement en drainant à l'extérieur
8
Réhabilitation / Re : Salle de bains au RDC dans une maison semi-enterrée
« Dernier message par rony80 le 12 avril 2019 à 08:02:03 »
Bonjour,
+1 il nous faut des croquis et si possible quelques photos. Il faut avant de commencer les travaux voir tout les problèmes potentiel. Il faut surtout gérer l'humidité car une maison humide est une maison froide.
9
Retour d'expérience de réhabilitation... / Re : Re : Peinture à l'argile
« Dernier message par Taone le 11 avril 2019 à 22:28:45 »
j'ai comme une pudeur de damoiseau.

Faut pas
Merci aussi, pour cette contribution , et tout le reste.

(Et le Cesar d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre est décerné à...)

T.
10
Réhabilitation / Re : Salle de bains au RDC dans une maison semi-enterrée
« Dernier message par Taone le 11 avril 2019 à 22:24:06 »
Salut Thib

Et bienvenue sur le forum.
Malgré ton message (bien long comme tu l'as pressenti ; ) quelques croquis pourraient aider a la compréhension de l'ensemble.
Même si tu commences par la SdB ca peut être interressant d'avoir une vision globale du projet.

T.
Pages: [1] 2 3 ... 10