Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - berlo

Pages: [1] 2 3 ... 56
1
Le plus important c'est de les faire avec antrain ces travaux...
J'avais loupé celle-là !

Et dans le fond et sans jeu de mot c'est très vrai en plus !

2
Oui, le site de Gérard n'existe plus ou alors il a changé d'adresse, je n'est pas retrouvé.

Oui, tu peux remplir avec du chaux-chanvre. A noté que j'avais mis un échantillon de mon mélange de côté et après 40 jours le poids commence seulement à se stabiliser, c'est long à secher. Il ne faut pas être trop pressé pour poser le parquet.

3
J'ai fait un sujet dans "retour d'expérience" finalement : http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=2231.0

Oui Arpèges tu as raison pour le réglage avec des vis complétement filetées, quand la vis est en buté sur la lambourde, on ne peux (quasiment pas) pas ajuster la hauteur. En fait il faut visser dans la lambourdes suspendue à 5 mm environ au dessus de sa hauteur finale et vissée. Je soulevais d'une main la lambourde au pied de biche et de l'autre je vissais.
Je n'ai pas fait avec des cales, je trouvais que c'était trop laborieux d'avoir la bonne épaisseur au bon moment.

Pour le bruit, je suis d'accord, c'est gênant ce lien solide direct entre lambourde et solive, ce n'est pas terrible. Je me dis qu'il serait peut-être possible d'enlever les vis maintenant que c'est coulé, je n'ai pas essayé !

Mais sinon ce n'est pas Gérard qui avait fait une page web (je n'ai pas retrouvé) avec calage des lambourdes au chaux-chanvre, puis remplissage ?
Je ne l'ai pas fait chez moi à cause de l'épaisseur très faible et la présence du planchers chauffants. Mais sinon, ça me semble très bien comme façon de procéder.

4
Salut Acri,

1) C'est des tuyaux multicouches de 16mm (interne 12 mm), je n'ai pas mesuré, mais oui c'est dans ces eaux-là, les diffuseurs font 19 cm de largeur. En fait j'étais souvent un peu trop serrer, et je n'arrivais que difficilement, voir pas du tout, à passer la tête de l’agrafeuse entre lambourde et tuyau. L'idéal étant de passer le diffuseur sous la lambourde et d’agrafer de chaque côté de cette dernière.

2) Non pas d'isolants sous les diffuseurs, j'ai cherché à faire le plus fin possible. Il n'y a "que" 3 cm de vieux parquet, ce n'est pas impossible que ça chauffe un peu par en dessous, je vous dirais ça l'hiver prochain....

5
* la pose des tuyaux :
Ce n'est pas si difficile finalement, Il faut dérouler au fur et à mesure et agrafer les diffuseurs métalliques (Caléosol).
Il faut découper le bout des lambourdes une fois sur deux pour faire passer les tuyaux dans les bouts, faire demi tour à la fin (sur 2 intervalles) et revenir au point de départ.
Il faut agrafer le tuyau le long des lambourdes d'un côté à l'aller puis de l'autre au retour.
Dans les bouts, j'ai plaqué les tuyaux au sol en agrafant de petits bouts de tissus (toile de fluage Fermacell plié en 3)
Par exemple :

(sous la fenêtre je n'avais pas assez de hauteur pour passer les tuyaux, j'ai fait demi tour avant en passant sous les lambourdes)

J'ai mis ainsi au sol 94 m de tuyau dans la grande chambre de 20 m² et environ 80 m² dans les chambres de 11m

* le remplissage :

J'ai fait le mortier suivant, dans l'ordre d'ajout :
  • 90 à 100l d'eau
  • 2 bouchons de liquide vaisselle
  • 3l de Kaolin
  • 20l de sable
  • 30 kg de chaux NHL3.5
  • 2 sacs de 100 l de vermiculite (80l en pratique)
  • 1 seau de chanvre fibré

La vermiculite pour la légèreté, le Kaolin et le sable pour améliorer la conductivité thermique.

Ensuite il faut bien remplir entre et dessous les lambourdes et lisser à la grande taloche.


Le sur-lendemain j'ai raclé le dessus des lambourdes et resserrer avec une petite taloche.


Sur ma première pièce, ce n'est pas terrible, ça creuse entre les lambourdes, je verrais ça plus tard.

6
Bonjour,

Je viens de terminer une étape importante, donc je commence un sujet sur la réfection des planchers à l'étage.
C'est une vieille histoire j'avais commencé à me renseigner ici même en 2012! et ici aussi.

L'histoire du chauffage s'est ajoutée en cours de route, quand je me suis aperçu que le plancher chauffant du rez-de-chaussée risquait d'être insuffisant pour toute la maison. Cela m'ennuyait de mettre des radiateurs électriques d'appoint alors que je suis sur pompe à chaleur. Et mettre des radiateurs à eau chaude impliquait soit d'en mettre des très gros pour fonctionner à la température du plancher chauffant du rez-de-chaussée, soit d'avoir une installation plus compliquée en pompe à chaleur.

Bref, il me fallait :
- un plancher mince avec possibilité de rattraper la non planéité du support de 1 cm à 7 cm.
- un peu souple car ça bouge un peu.
- pas trop lourd pour les vieilles solives.
- pouvoir mettre du parquet mince pour le chauffage au sol.
- pas trop de pétrole, plastique, etc...

Je suis parti pour une solution sur lambourdes avec remplissage au mortier à base de chaux. En théorie comme ça :


En Pratique

* la pose des lambourdes :

J'ai commandé des lambourdes en chêne 24 x 60 mm (3€ le m env.) que j'ai vissé

J'ai d'abords tendu des ficelles autour de la pièce puis les diagonales pour trouver un plan droit (mais pas forcement d’aplomb) le plus bas possible. Quand les diagonales se touchent, c’est bon.

Ensuite j'ai posé les lambourdes externes, puis le reste des lambourdes en me guidant à la règle. Dans certain cas j'ai désépaissi les lambourdes dans les bouts pour gagner un peu d'épaisseur dans les coins. Il faut soulever la lambourde au pied de biche un poil au dessus de sa hauteur finale et visser.
Dans le chêne il faut fraiser la tête avant de visser. Comme j'ai seulement des petites visseuses de 12v, je faisais un pré-trou avec un foret long (4.5 mm dans les solives et je vissais avec du savon sur le filetage.

Il faut des vis complétement filetées pour que la lambourde tienne en hauteur, on peut même marcher dessus.


En pratique, les lambourdes sont tordues et vrillées, Il faut parfois caler un peu. En gros j'ai un entraxe de 25 cm,




7
Bonjour,

Chez moi, j'ai vissé les lambourdes directement dans les solives avec des vis filetées sur tout la longueur, très important le filetage total, pour que le filetage tienne la lambourdes en lévitation.
C'est un peu pénible à régler mais cela m'a permis de faire une chape fine sur mes vieux planchers, je suis à 1 cm dans certains coins, 3.5cm en moyenne.
Ensuite j'ai mis des tuyaux de plancher chauffant et j'ai coulé un mortier à raz des lambourdes. Mais c'est une autre histoire, je viens de finir d'ailleurs, je ferai prochainement un compte rendu.





8
Isolation écologique / Re : enduit chaux chanvre sur plancher.
« le: 17 juillet 2018 à 15:19:57 »
Bonjour et bienvenue.

Je n'ai pas fait, mais si j'avais conservés mes plancher, j'aurai agrafer sur le plancher un film plastique le long du mur. Film qu'on enlève 2-3 jours après la pose de l'enduit en tirant délicatement dessus et en resserrant l'enduit si besoin.

9
Réhabilitation / Re : Méthode de pose de tomettes
« le: 11 juillet 2018 à 19:03:18 »
C'est ce que j'ai fait aussi. c'est la méthode qui était dans les fiches de Tiez-breiz. Mais alors ce n'est pas évident pour les novices, j'ai rien de droit chez moi ! ça fait encore plus rustique qu'avant les travaux....

10
Isolation écologique / Re : Avis enduit chaux-chanvre
« le: 05 juillet 2018 à 10:28:44 »
Bonjour,

Chaux Boehm et chanvre de poitou-chanvre, comme chez moi !
Je ne pense pas que tu aies besoin d'ajouter du methylcellulose ou de la chaux aérienne. En revanche mouiller de temps en temps et protéger du soleil ne me semble pas idiot. La prise est lente, c'est dur au bout d'une semaine en gros.

11
Je pense aussi que les modèles retenus sont trop gros.

Quand mon vieux perfo-burineur Makita décédera je pense que je me tournerai vers Hitachi, ça m'a l'air d'un bon rapport qualité/prix. genre ça : https://www.manomano.fr/perforateur-burineur/perforateur-burineur-hitachi-sds-830w-32-joules-dh26pc-71967?model_id=71967.

Mais j'aime bien le système de mandrin interchangeable, celui de Makita est très bien sur ce point là. Ce n'est plus du tout le même prix par contre :
https://www.manomano.fr/perforateur-burineur/perforateur-burineur-28mm-sds-plus-850w-34joules-epta-hitachi-dh28pmy-275487

12
J'ai fait à la Makita aussi (HR2450), c'est ma grosse perceuse polyvalente en fait, ce n'est pas si lourd. J'en ai bavé des ronds de chapeau sur ma façade enduit au ciment hyper dosé.
J'en ai acheté une 2eme par la suite (HR2470), elle a claqué assez vite, je ne sais pas si c'est une mauvaise série ou quoi, mais je suis déception...

13
Réhabilitation / Re : besoin de conseil enduit mur humide
« le: 23 juin 2018 à 14:52:26 »
Heu... l'argile c'est un peu comme de la terre.

et pour la chaux, la NHL2 c'est bien pour tout je trouve, voir de la chaux agricole éteinte quand on est joueur.

14
Mais oui, c'est moche l'isolant de tydavbzh, dommage ces incitations fiscales qui poussent à faire un choix qui se révèle mal adapté. Qu'est ce qu'il y a sur l'autre face du mur au fait ? et les dalles de sols ?

Et je suis bien d'accord avec toi Arpèges, on en sait pas assez, on est toujours un peu dans le flou a jamais trop savoir quoi choisir. Les filières bio-matériaux n'ont pas beaucoup de moyens pour faire des études et faire connaître les résultats. Pour moi il vaut mieux choisir le plus imputrescible et la continuité. Donc en gros des enduits chaux chanvre ou peut-être chaux liège (je ne connais pas d'exemple).
La solution de Joss semble séduisante pour avoir une bonne isolation, meilleure qu'un enduit chaux-chanvre de quelques centimètres.

15
Réhabilitation / Re : besoin de conseil enduit mur humide
« le: 12 juin 2018 à 10:25:48 »
Désolé je n'ai plus, le sac ni la référence en tête,
"enduit d'assainissement des maçonnerie Weber.mep" si j'en crois le forum.

Pages: [1] 2 3 ... 56