Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Arpèges

Pages: [1] 2 3 ... 51
1
Oui,
Ne prenez pas cette histoire d'humidité à la légère avec les isolants bois, un intervenant est revenu nous expliquer tous les problèmes qu'il avait eus : http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=2190.msg17026#msg17026
Et c'était pas drôle en fait.

2
Réhabilitation / Re : Re : maison pierre années 1970 perspirante?
« le: 18 septembre 2018 à 22:11:38 »
dès que l'on ouvre un livre sur les systèmes de construction/réhabilitation écoresponsable ça a l'air d'être une condition indispensable au bien être.
Etudiez le principe des maisons ossatures bois, écolo, bio, bbc, greencarbonearthfriendly etc. ce sont des camisoles plastiques.
"Nous" parlons en permanence de porosité (moi) de perspirance (d'autres) car nos murs sont les pieds dans le sol et humides. Vous comprenez qu'une ventilation bien étudiée à l'intérieur et des enduits bien réalisés à l'extérieur mettront vos murs secs à l'abri de l'humidité produite à l'intérieur et apportée à l'extérieur.

Citation de: Igloo29
Mon projet est justement de faire un enduit de 5 à 6cm pour couper cette sensation de paroi froide, je penchais personnellement pour du terre/paille car disponible chez moi pour de la terre à environ 25% d'argile et à 500m pour la paille ( voisin ).
Pouvez-vous me confirmer qu'il faut tout de même que je gratte ce "gobetti"

C'est une très bonne idée, laissez le gobetis existant. Faites du terre-paille (il y a un forum bcp + spécialisé sur la toile pour cet aspect, j'ai oublié le nom). Ca n'isole pas grand chose, mais vu le prix vous n'y perdez rien. Et puis ça s’enlève.

Citation de: Igloo29
J'ai également une petite question annexe : le menuisier lorsqu'il a remplacé les fenêtres a fait un joint en mousse polyuréthane tout autour , je ne m'attendais pas à cela. Dois- je le gratter ou enduire dessus?
J'ignorais que ça se faisait encore. La mousse PU ne résiste pas au UV elle doit être couverte.
Comment ? J'sais pas.

3
Gratter et retirer l'ensemble de mon chaulage raté jusqu’à récupérer mon enduit chaux chanvre et à partir de là appliquer une collature dans les règles de l’art.
Si vous ne trouvez pas de poudre de marbre à prix décent. Je vais un peu nuancer.
- Grattez à la brosse laiton fine ce qui tombe franchement, sans insister.
- Poncez votre chaulage raté au grain 120 à l'orbitale raccordée à un aspirateur, sans insister. Juste enlever ce qui "dépasse". (Toute les cinq minutes nettoyez votre disque à la brosse laiton fine pour le décrasser)
- Passez une éponge à l'eau vinaigrée pour dépoussiérer, finir et humidifier.
- Utilisez un enduit dit de lissage (bon marché) pour lisser les irrégularités. Etaler à la lisseuse, platoir, juste pour remplir les "trous", enlevez les surplus ou laissez des traces de lisseuse c'est parfois joli. (ces enduits de lissage sont en fait des mélanges de carbonates, de plâtre, chaux, plastifiants etc. ou fabriquez le vous même mais sans poudre de marbre c'est souvent plus cher)
- Laisser sécher pour contrôler l'aspect. (sur du très lisse les défauts se voient bcp plus que si l'ensemble est irrégulier).
Puis colature chaux au blanc de Meudon ou d'Espagne. En petit conditionnement (1kg) ne consentez pas plus de 4 €.
Ensuite pour obtenir telle ou telle couleur plus ou moins soutenue c'est tout un bazar dont c'est vrai il conviendrait de discuter avant.

Citation de: Acri
Ah zut
En vrac, soit une ou plusieurs réactions impliquées dans les traditionnels chaines Alcali-silice bien que les conditions soient différentes, soit ces sables ne sont pas de la silice mais autre chose qui réagit aussi. C'est dommage vu qu'avec une granulométrie 0,2-0,8 je pensais faire facilement (sans tamiser) l'antépénultième couche d'un stuc marmorino blablabla ou des enduits très fins et bien non.
Tous mes essais sur cadre ont foirés. Ce n'est peut-être que ce sable là. Mais je n'ai plus réessayé.
Comme quoi, les essais...
;-)

4
Réhabilitation / Re : maison pierre années 1970 perspirante?
« le: 18 septembre 2018 à 11:39:21 »
Bonjour,
Avis mitigé, certes le mortier de hourdage au ciment n'est pas si étanche que cela en fait (ce n'est pas un béton ou un enduit) mais comme vos murs récents sont sur rupture capillaire, vide sanitaire et sains la porosité n'est pas pour vous un objectif prioritaire.
Cordialement.

5
Bonjour,
Chez moi la poudre de marbre, la béatite (de St Beat, pyrénéennes) de la marque OMG se trouve facilement. environ 25€/20Kg en deux granulo, prendre la plus grosse.
Le talc c'est trop fin et trop cher, le blanc de meudon un peu moins.
Sinon vous pouvez tamiser sur un voilage de fenetre (ajouté sur un tamis) du sable 0-2 calcaire (trouvé par chez moi chez M. Bricolage) vous obtiendrez un granulat à 600/800 microns.
Pour des raisons que j'ignore (complètement) le sable quartz pour sablage, ultra fin, ne prend pas.
Vous pouvez aussi utiliser du plâtre gros prise lente... (50/50) et alors là dépasser la surface, mais là ce n'est plus les mêmes délais d'application.
Et même une argile décorative (50/50) pareil, avec d'autres contraintes.

Pour votre usage, la prédose ST (20€/1kg!!) à utiliser à la moitié de sa préconisation (1 kg/10 kg de chaux pâte) serait tout indiquée (il faut laisser sa caséine se solubiliser 24 h. dans le mélange avant utilisation)

Attention, comme vous réalisez une technique un peu hors cadre (= c'est pas comme ça qu'on fait mais on peut le faire quand même) veillez à ne pas charger. Rattrapez juste les irrégularité du support pour venir à fleur de chanvre. Si ce n'est pas assez fin/lisse à votre gout. Vous finirez à la colature : https://blog-patrimoine-facades.com/badigeon-eau-forte-colature/ qui elle supporte plusieurs couches.
Dans l'ensemble, si vous savez ce que vous faites vous avez de très nombreuses possibilités.

6
J’ai procédé de la façon suivante : j’ai fortement humidifié le support puis application à la main de la pâte de chaux. Trouvant que ma première couche séchait relativement vite et semblait tenir de manière optimale, j’ai pris le parti d’appliquer une deuxième couche dans la foulée. C’est là que peu de temps après je me suis rendu compte que la couche se décollait par endroit avec faïençage.

Bonsoir, sans le savoir vous avez tenté un graissage : https://blog-patrimoine-facades.com/les-enduits-graisses/ effet plus satiné et fin que le badigeon mais moins que le stuc.
Sauf que l'enduit graissé se réalise en une passe et frais/frais sur un enduit taloché.
Votre première couche a du remplir les irrégularité du c/c, la seconde est venue tirer et faiencer dessus. Un peu comme le ferait un badigeon trop chargé. Rien d'anormal.

Une méthode plus sure aurait consisté à réaliser votre première passe fine raclée et lissée sur le support avec un mélange "gras" 1/2 pâte de chaux, 1/2 poudre de marbre. Et appliquer dessus une "collature" (voir les compositions) adjuvantée (caséine etc.)  plus régulière qu'un badigeon.

Maintenant il faut enlever cette deuxième couche sans abîmer exagérément le support. Le ponçage à l'éponge abrasive pour bois peut-être ?

7
Réhabilitation / Re : Problème huile sur tomettes
« le: 11 septembre 2018 à 21:06:22 »
Bonsoir, ce n'est pas bien grave.
Vos carreaux peut-être moins poreux que prévu n'absorbent plus rien. L'huile en surface bien que siccative s'oxyde doucement, colle, s'encrasse etc. Il faut l'enlever oui ;-)
Commencez par appliquer une solution de soude caustique à 10% tiède (gants+lunettes), frottez pour favoriser le contact (évitez les projections sur disons tout, on ne sait jamais), laissez agir 30 minutes.
Vous réalisez ainsi une espèce de saponification, bien imparfaite certes.
Ensuite lavez au savon (genre lessive St-Marc + agent moussant ex produit vaisselle), rincez correctement, laissez sécher.
Recommencez le cas échéant.

Ne chargez pas en soude votre solution au prétexte que plus y en a plus c'est actif, oui mais vous risquez (outre les dangers inhérent au produit) de laisser des traces blanchâtres de soude cristallisée.

8
Réhabilitation / Re : Re : Enduit sur pignon ouest
« le: 05 septembre 2018 à 21:52:25 »
J'ai commandé 20 kg de pigment naturel marron (merci Rony80!).
Avec le jaune du sable je vais tenter d'obtenir une couleur beige.
Concernant la préparation, les pigments sont ils à incorporer à sec au mélange chaux sable ou bien dilué dans l'eau?
J'ai noté qu'il fallait compter entre 1 et 15 % de pigment par rapport au poids de chaux.

Bonsoir, je préférais votre idée de départ ; une quantité limitée d'argiles pour colorer votre enduit. Et son lavage subséquent. Bon c'est fait passons à autre chose ;-)
Dans votre configuration les pigments naturels se diluent facilement dans l'eau de gâchage un peu savonneuse (Savon noir, Teepol, liquide vaisselle etc.) avant de l'ajouter à la bétonnière.
Pour améliorer leur dispersion et leur fixation à court terme il est conseillé d'ajouter 0,5 % de sel d'Alun (cela fonctionne très bien).
Leurs concentrations (pigments) ne pourra pas dépasser 5 à 8 % du poids de chaux, le seuil de saturation (après la teinte ne varie plus).
Votre sable jaune (lavé) ne donnera aucune couleur à l'enduit et le résultat sera homogène, même couleur vu de près comme de loin. Et un peu terne autant vous le dire de suite.
C'est de toute façon mieux qu'un enduit préparé.

9
Réhabilitation / Re : Re : Enduit sur pignon ouest
« le: 05 septembre 2018 à 16:22:57 »
A part de la terre argileuse y a t il d'autre solution?
Quant au choix entre NHL 3,5 et CL 90 ou NHL 2 que conseillez vous?
Nhl2 car c'est plus simple.
La terre argileuse ok, vérifiez qu'elle est 'colorante', elle doit colorer le mélange sur le frais nettement (il s'éclaircira)
Pas plus de 10% (90 % sables)
Autre technique conjointe (l'effet est différent) trouvez de la brique pilée et du schiste broyé.
Passez au tamis de 8 et 12, éliminez les fines et les diam > à 6 mm.
Troisième 'coup de main' à ajouter : Appliquez votre enduit, resserez-le au chiffon, une heure plus tard épongez le doucement pour le noyer sur les pierres et découvrir le granulat.
Laissez prendre trois jours. Passez l'ensemble au vinaigre tiède, ceci découvre encore un peu plus le granulat (et nettoie les pierres).

Notez (petit crayon, petit carnet) que ces techniques provoquent un vieillissement artificiel de l'enduit.
C'est de la tambouille.
;-)

10
Réhabilitation / Re : Re : Enduit sur pignon ouest
« le: 04 septembre 2018 à 10:03:46 »
Citation de: Manu5031
Voici le pignon.
D'après-vous plutôt joints ou enduit?!

Si ca ne tenait qu'a moi... Enduit à pierres vues ou joints largement débordants à fleur de pierres.
Surtout pas trop clair. Et un enduit de soubassement (pas trop fin, plus foncé) pour protéger le bas de mur. L'ABF du coin a peut être un avis ? Anticipez sur la teinte grise que va prendre le bardage.

Citation de: Matt
Pourquoi avoir bardé le haut ?
Peut-être pour isoler ? Je ne suis pas fan non plus mais bon ça s’enlève facilement.

11
Réhabilitation / Re : Enduit sur pignon ouest
« le: 03 septembre 2018 à 23:00:06 »
Pour plussoyer avec Acri et Matt.
Le dosage conseillé NHL2/sables (en volumes) c'est bien 1 pour 3 en moyenne.
Moins il y a de fines dans le sable plus vous pouvez charger en liant (1 pour 2 - 2,5) et limiter la quantité d'eau. Plus il y a de fines moins il faut doser (1 pour 3 à 5), ajouter plus d'eau (hélas) et alors plus travailler l'enduit (protection et resserage soignés).

Les dosages CESA suivent les consignes DTU 26-1 (très dosé, pas de fines) pour la forme légale.
Ca reste cohérent.
J'espère que vous maîtrisez les autres aspects du travail et avez fait quelques essais.
Cordialement.

12
Isolation écologique / Re : enduit chaux où chaux chanvre?
« le: 01 septembre 2018 à 13:43:42 »
Bonjour.
C'est le phénomène paroi froide qui est sensible. Le chauffage de la masse d'air de la pièce ne suffit pas à chauffer les murs, ils sont un peu plus froid. Sauf si vous chauffiez 24/24 à température de consigne fixe, ce qui en pratique n'est jamais le cas. Alors vous allez isoler.
Isoler au chaux-chanvre, mal mais isolant tout de même (sur le principe qu'a priori c'est mieux que rien).

Dans votre cas en supposant arretée l'idée du chaux-chanvre, vous pouvez salir le support chaux-sable (propre, dépoussiéré et humidifié) avec un gobetis très chargé en liant pouvant déjà contenir du chanvre sur qq mm.
Réaliser en deux passes de 2 à 2,5 cm votre enduit chaux-chanvre moins chargé en liant. Ou bancher sur 5 cm. ou appliquer à la machine (hélas le coût est rédhibitoire) la même épaisseur (ou plus).
Réaliser (ou pas) une finition 8 mm à 1 cm au chanvre de plus petit calibre, à la pailette de lin, à la terre, chaux platre, chaux, etc. c'est au choix, chaque matériau a ses contraintes.
Cordialement.

13
Isolation écologique / Re : enduit chaux où chaux chanvre?
« le: 23 août 2018 à 13:48:04 »
Bonjour, dilemme léger toutefois.
L'avis serait ; faites bien comme vous voulez avec une préférence pour la conservation de l'enduit existant, recouvert de c/c ou pas .
Ceci juste pour vous donner 'un avis'.

14
Bonjour,
son site n'existe plus mais il y a des sauvegardes sur Internet:

La WayBAck Machine est même plus magique que prévu. Elle laisse aussi la possibilité de forcer la capture d'une page.
Ah si j'avais su... ;-)

15
(C'est qui entrain, une copine à parcimonie ? ...)

Il y deux éléments à intégrer que moi que je vois.
- la coupe est (biaise) rétrécie sur l'avant alors plus d'eau arrive en bas qu'il n'en était parti en haut.
- un toit d'amateur est rarement sans devers (ça penche aussi d'un coté ou l'autre, voire les deux.

Pages: [1] 2 3 ... 51