Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - HDLM

Pages: [1] 2 3 ... 30
1
Réhabilitation / Re : Renforcement - solidité vieux parquet
« le: 05 décembre 2018 à 15:00:51 »
Bonjour,

Citer
La fonction de ce parquet serait quand même de supporter tout l'étage.. (60m2, cloisons, salle de bains, chambres. pas de meubles lourds hormis lits, douche +wc). .../...

Citer
Sur d'autres forum, des entraxes de 50 ou 60cm sont déjà considérés comme très insuffisants..
Disons que je préfère fermer les yeux là dessus. A grand tort sans doute.

Citer
est-il vraiment aberrant, voire inutile, que les solives de renfort fassent moitié moins en hauteur que celles existantes ? (c'est à dire environ 11 au lieu des 22,5) ? Afin qu'elles soient "contenues" visuellement dans le faux-plafond...
: Oui

Bon ...
De toute façon vous avez décidé de faire des bêtises, parce que ce que vous envisagez ne sert à rien. les demis madriers que vous voulez mettre sont inopérants à résoudre votre problème et la rigidité générale de votre étage. Dans la construction ou la réhabilitation il y a des étapes sur lesquelles il est très difficile de revenir.
Ce qui est dommage, c'est que vous allez le regretter :-/

2
Réhabilitation / Re : Liège expansé sous parquet
« le: 03 décembre 2018 à 10:32:34 »
bonjour,

If faut être clair, ce que vous envisagez est une solution bancale.

Le souci du polyane évoqué depuis des lustres, bien connu c'est qu'en bloquant l'humidité sous l'isolant, elle remontera par les murs ou a la jonction de entre les murs et la couche que vous voulez mettre. Exit le polyane !

Ensuite la compressibilité du liège sur 3cm n'est pas compatible avec la pose directe d'un sol stratifié clipsable (pour moi c'est pas du parquet) il ne résistera pas, donc il faudrait intercaler une couche dure pour répartir la pression par exemple des dalles d'OSB bouvetées collées entre elles.

pour les 3mm de liège en sous couche de parquet flottant c'est une sous couche résiliente destinée à atténuer les bruits d'impacts et éventuellement gommer les petites aspérités. Il y a des sous couches en fibres de bois aussi que vous pouvez trouver partout.

Comme je ne connais pas ni la planéité de cette chape, la destination de la pièce et l'usage que vous voulez en faire, le volumes de votre fortune... d'autres pistes :
- se contenter d'un sol en OSB  (attention aux échardes)
- remplacer le liège expansé par du granulé d'égalisation (style fermacel à base de béton cellulaire, d'argile expansée ou de perlite mais ça existe dans d'autres marque et même en GSB) ce qui permet de rattraper l’irrégularité du support et d'éventuels faux niveaux mais c'est moins isolant par contre ne mettez pas de plâtre si risque d'humidité, remplacer par des dalles bouvetées collées en OSB-3 env 5,5€ /m²

3
Réhabilitation / Re : Dalle de chaux et parquet
« le: 29 novembre 2018 à 21:53:44 »
Citer
Citation de: Arpèges le 28 novembre 2018 à 22:01:37
L'air tiré de la pièce sous le plancher c'est sans doute un problème plus qu'une solution.  .../...
Pourquoi ?
Voilà une question intéressante.
Je suis parti du principe suivant: au lieu d'utiliser la VMC à tirer de l'air chaud et sec au plafond et à laisser le dessous du plancher croupir dans de l'air froid et humide, j'utilise la VMC à tirer l'air froid et humide de sous le plancher.
Dans les deux cas, je renouvelle l'air de la pièce exactement de la même façon en ce qui concerne le volume, j'assèche le bas des murs qui est sujet à des remontées d'humidité avec des murs montés à la terre, je protège la sous-face de mon parquet de tous les dangers d'une humidité excessive et confinée (mérule et autres)...
Est-ce que mon raisonnement est mauvais quelques part ?

Oui, parce que l'air chaud peut contenir beaucoup plus d'humidité que l'air froid , donc l'air que vous croyez sec que vous tirez au plafond (20°C - 50% HR) contient sans doute plus de vapeur d'eau que de l'air froid que vous seriez aller chercher à l'extérieur en hiver  par un temps pluvieux (10°C - 100% HR). cet air au contact d'une paroi froide va se condenser en libérant de l'énergie .....
Il serait curieux de voir le long des murs s'échapper un léger brouillard vite dissipé en absorbant l'énergie de votre chauffage.

C'est une expérience hasardeuse que vous nous avez fait là ....
Citer
Citation de: Arpèges le 28 novembre 2018 à 22:01:37
 Plus chaud, il va venir condenser sur les parties froides sous le plancher (mais lesquelles ?)

Il aurait fallu isoler votre plancher dans l'épaisseur des solives et ventiler le vide sanitaire par de l'air puisé à extérieur par des grilles de ventilation placées sur des façades opposées.

J'ai le souvenir de vous avoir posé la question de ou venait cet air que vous insufflez sous votre plancher, à l'époque ou vous aviez évoqué cette VMC dans vos messages .... sans réponse.

Mais alors y a t'il un exutoire à cet air vicié ? et l'apport d'air frais se fait ou ?

P.S.
Une question en passant sans vouloir faire l'inquisiteur : vous l'avez cloué avec quoi votre plancher ?( parce que si c'est avec un cloueur de finition qui envoie des pointes de même pas 1 mm c'est facile à démonter)

4
Réhabilitation / Re : Isolation d’un sol béton
« le: 26 novembre 2018 à 21:00:20 »
70 mm donc complètement insuffisant pour isolation et chape de revêtement final. Donc cassage de chape décaissage (attention au niveau des fondations) hérisson et isolation, nouvelle chape et revêtement... du tout à fait classique et habituel en pareil cas  ;-)

donc le temps de faire le décaissage nous serons en plein hiver et vous pourrez voir si votre fond de forme se transforme en lavoir  :D

5
Réhabilitation / Re : Isolation d’un sol béton
« le: 25 novembre 2018 à 10:38:14 »
Bonjour,

Tout d'abord il faut bien identifier ce que c'est que cette sensation d'humidité, condensation ou remontées capillaires ...
Même s'il a un peu plu ces derniers temps globalement c'est un automne très sec que nous avons. Avez vous vu cette pièce lors d'un hiver très humide
Si vos murs ont été maçonnés au ciment  ou a la terre, la problématique ne sera pas la même. Les murs maçonnés à la terre étant beaucoup plus sujets aux remontées capillaires.
Il y a aussi les niveaux de sols finis et les finitions que vous envisagez qui rentrent en ligne de compte pour savoir s'il vous faudra ou non casser cette chape et  décaisser pour éventuellement poser un hérisson et isolation. de quelle hauteur disposez vous pour isoler ?




6
Réhabilitation / Re : Plancher bois
« le: 19 novembre 2018 à 22:42:52 »
Bonsoir,
Oui bien sur que ça doit être possible de restaurer tout ça mais c'est aussi évident qu'il sera plus facile de changer les solives par le dessus.ce qui permettra aussi de refixer ce parquet de façon correcte. Ce qui implique un repérage minutieux et systématique de tous les éléments avant leur démontage.

Cependant  seul un examen approfondi sur site permettra à l'homme ou à la femme de l'art de se rendre compte du travail à réaliser

7
Réhabilitation / Re : Escalier pierre extérieur
« le: 17 novembre 2018 à 10:18:55 »
Par escalier extérieur je pense à une longère typique du sud du Morbihan, ce sont des éléments qui font le charme de cette architecture si particulière à préserver.
Ilustration : Une femme et deux enfants sont assis en face de leur longère au toit de chaume avec escalier extérieur, Auray, Morbihan 1929. Bretagne .France


C'est bien cela ?


Pourriez vous poster des photos d'ensemble et de détail.

Question mortier, j'utiliserai une NHL 5 avec un sable assorti au reste de la construction

8
Isolation écologique / Re : Isolation Comble avec Couverture Bac Acier
« le: 05 novembre 2018 à 20:22:51 »
Non, le pare pluie à une autre fonction : pare vent. protection de l'isolant
De plus les couvreurs ont la flacheuse habitude de mettre le pare pluie juste sous la couverture, ce n'est pas là qu'on l'attend mais sous la ventilation de toiture.

Dans votre cas, avec couverture bac-acier que j'imagine fixés directement sur les pannes, se pose la question de la dépose, repose qui ne serait pas si chère ...(quelques solins sans doutes à refaire et gèrer le décalage de hauteur du à la ventilation)  avec création d'une ventilation de toiture efficace ....

Ce bac acier est il destiné à perdurer ?

9
Réhabilitation / Re : plancher bois
« le: 03 novembre 2018 à 08:44:45 »
Mille excuse pour ce hors sujet qui s'enlise, Si le modérateur veut déplacer ou supprimer tout le HS pas de soucis,  j'avais l'intention de ne pas répondre mais :
Arpèges .... Je vais rester poli.
Pour votre culture, 53 minutes de conférence ; écoutez bien tous les mots .... https://youtu.be/bFoSmr8TISg

10
Réhabilitation / Re : maison pierre années 1970 perspirante?
« le: 31 octobre 2018 à 22:42:06 »
Non ce n'est pas le début ou la fin , ni l'alpha ni l'omega.
La mousse polyuréthane n'est pas interdite mais elle ne doit en aucun cas se substituer au dispositifs d’étanchéité à l'eau et a l'air (en clair : mastic colle et compribande).  Même si elle est particulièrement crade c'est un excellent isolant quel'on peut enduire avec ce qu'on veut.
De mon point de vue : Dans le cadre d'un travail bien fait et concernant la rénovation du bati ancien ; ce qui n'est pas le cas dans ce sujet, c'est une hérésie.
Cependant, à choisir entre remplir l'espace entre le bâti de la menuiserie de mortier et cette mousse en bombe, elle peut être un moindre mal en évitant des ponts thermiques et des points de condensations dans ces points très sensibles et difficiles. Une bonne alternative me semble le liège


11
ventilez abondamment sous le bac acier, pare pluie, isolant, et pare vapeur standard !

12
.... Stockez des bottes de paille du sol au plafond dans le cellier ....

13
Réhabilitation / Re : maison pierre années 1970 perspirante?
« le: 30 octobre 2018 à 22:51:16 »
Hé bien vous allez être content de me relire ....


Une maison des années 70 est une passoire thermique, vous allez isoler tout ça du sol au rampant et y compris avec de la mousse de polytruc en 10 ou 15 cm de préférence en extérieur revêtue de ceci ou celà ...  et vous ferez bien ce que vous voulez à l’intérieur

14
Réhabilitation / Re : plancher bois
« le: 30 octobre 2018 à 22:40:12 »
"on" m'a appelé : je suis là !

Vous parlez de solives posées sur terre battue (jamais vu ça) soyez précis ! .... ce ne serait pas des lambourdes ?

Pour vous rappeler les principes de base.

Les sous faces de planchers en RDC  doivent être isolés et à l'abris de l'humidité. (on est en 2018 et je pense que vous voudrez avoir 20°C quand il fait 0°C dehors et tout le confort moderne qui va avec sans pour autant dépenser une quantité d'énergie qui se révèle de plus en plus précieuse)
Les écarts aux murs doivent être respectés.

Les planchers cloués doivent être posés avec des pointes de 50 mm / Dia 2.4 mm tête plate à 45° au dessus de la languette dans des conditions d'hygrométrie et de température représentatives de l'utilisation des locaux et sur des supports adaptés.
A défaut vous vous exposez au gonflement et gondolement du plancher, des retraits et écarts disgracieux,  grincements ... etc ...

Comme vous êtes charpentier et ex menuisier  (l'un comme l'autre, on le reste) vous maîtrisez les dalles bois et vous n'aurez aucun mal à adapter une solution isolante ventilée à la façon d'un vide sanitaire à votre cas que si peu d'éléments factuels ne nous permettent pas de d’appréhender dans sa globalité.
Comme autre solution sur hérisson (de préférence ventilé mais c'est à voir) et agrégats isolants de poser sur lambourdes flottantes noyées dans l'agrégat pour vous économiser que dalle coût et la hauteur qui les deux si précieux nous manquent souvent. gloups

>>> Si des des précisions vous désirez, des détails vous fournirez <<<


PS : je me relis et me corrige. l'exigence de la loi de la conservation de l'énergie veut que l'énergie ne se dépense pas, tout au plus elle s'utilise.





15
Bonjour,

Tout d'abord les avertissements d'usage pour les parquets en RDC restent d'actualité !
10 cm de hérisson c'est peu ! en graviers 14/20 c'est trop petit ...
Si votre fond de forme ou le bas des murs est humide vous aurez des soucis de pourriture.

Les granulats de verre se dament aussi à la main, dans le cas de faibles épaisseurs, ici comme chez moi on perd au damage à la louche 20% chez moi j'ai fait la pose des lambourdes (faites maison chène 40X70 L 4m20) sur le granulat damé avec de légers plot de ciment/granulats tous les 1m20 et rempli de granulats à fleur de lambourdes et re-damé. c'est possible !
Le damage produit de la poussière qui tombe dans le fond, géotextile souhaitable sur hérisson fermé avec cailloux plus petit et damé.
Concernant la régulation de l'humidité, ça la laisse passer.... l'eau liquide aussi et en plus ça flotte

Pages: [1] 2 3 ... 30