Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - berlo

Pages: [1] 2
1
Bonjour,

Je viens de terminer une étape importante, donc je commence un sujet sur la réfection des planchers à l'étage.
C'est une vieille histoire j'avais commencé à me renseigner ici même en 2012! et ici aussi.

L'histoire du chauffage s'est ajoutée en cours de route, quand je me suis aperçu que le plancher chauffant du rez-de-chaussée risquait d'être insuffisant pour toute la maison. Cela m'ennuyait de mettre des radiateurs électriques d'appoint alors que je suis sur pompe à chaleur. Et mettre des radiateurs à eau chaude impliquait soit d'en mettre des très gros pour fonctionner à la température du plancher chauffant du rez-de-chaussée, soit d'avoir une installation plus compliquée en pompe à chaleur.

Bref, il me fallait :
- un plancher mince avec possibilité de rattraper la non planéité du support de 1 cm à 7 cm.
- un peu souple car ça bouge un peu.
- pas trop lourd pour les vieilles solives.
- pouvoir mettre du parquet mince pour le chauffage au sol.
- pas trop de pétrole, plastique, etc...

Je suis parti pour une solution sur lambourdes avec remplissage au mortier à base de chaux. En théorie comme ça :


En Pratique

* la pose des lambourdes :

J'ai commandé des lambourdes en chêne 24 x 60 mm (3€ le m env.) que j'ai vissé

J'ai d'abords tendu des ficelles autour de la pièce puis les diagonales pour trouver un plan droit (mais pas forcement d’aplomb) le plus bas possible. Quand les diagonales se touchent, c’est bon.

Ensuite j'ai posé les lambourdes externes, puis le reste des lambourdes en me guidant à la règle. Dans certain cas j'ai désépaissi les lambourdes dans les bouts pour gagner un peu d'épaisseur dans les coins. Il faut soulever la lambourde au pied de biche un poil au dessus de sa hauteur finale et visser.
Dans le chêne il faut fraiser la tête avant de visser. Comme j'ai seulement des petites visseuses de 12v, je faisais un pré-trou avec un foret long (4.5 mm dans les solives et je vissais avec du savon sur le filetage.

Il faut des vis complétement filetées pour que la lambourde tienne en hauteur, on peut même marcher dessus.


En pratique, les lambourdes sont tordues et vrillées, Il faut parfois caler un peu. En gros j'ai un entraxe de 25 cm,




2
Bonjour à tous,

Un petit sujet sans but vraiment précis sur la chaux vive.

J'ai éteins de la chaux vive Labasse (-&Fils) que j'ai trouvé dans un "Espace Emeraude", ça ne m'a pas fait du tout comme la première fois (je n'ai pas noté les marques, c'était pour le jardin dans un Gamm Vert). La chaux éteinte est beaucoup plus ferme. Je passe d'une consistance de faisselle un peu ferme à de la crème glacée, comme si elle commençait à prendre (après un mois). C'est déstabilisant, mais a priori c'est normal. Selon le producteur, c'est équivalent à de la "chaux aérienne calcique naturelle CL70"

Tout ça pour dire qu'ils ont un site avec des fiches intéressantes : http://chaux-labasse.com/restauration.html

Pas sûr que ça soit le mieux pour mes enduits mais bon, faut bien que j'utilise les 160l (4 sacs)... Je ferais un enduit avec (chaux/kaolin/poudre blanche) pour le rez de chaussée à appliqué sur la couche de finition du chaux-chanvre qui est loin d'être lisse..
Je poursuis mes essais pour faire une finition lisse et blanche sur du chaux-chanvre (evoqué ici). Toujours rien de transcendant, mais c'est marrant à faire. Je n'ai pas refait beaucoup d'essais, mais maintenant je mets moins de Kaolin et plus de poudre blanche (wollastonite et béatite) et je me lance dans les adjuvants (alun, méthylcellulose, liant acrylique).

3
Réhabilitation / Un petit retour sur la peinture à l'ocre.
« le: 25 août 2014 à 16:49:05 »
Bonjour,

Un petit retour sur la PEINTURE A L'OCRE (recette terre et couleurs).

Il y a 2 ans, nous avons acheté les pigments (blanc de titane, bleu outremer et ocre grise, ici) dans l'idée de faire du bleu pour les menuiseries et gris clair pour les plafonds et poutres intérieures. On est obligé de prendre des pigments de synthèse pour faire certaines couleurs, les ocres naturelles sont limitées aux couleurs terreuses. Le coût de la peinture doit revenir à environ 3€/litre.

La peinture à l'ocre n'accroche que sur le bois brut et de préférence ancien. J'ai donc dû décaper les fenêtres en chêne neuves pour mettre le bois à nu, ce qui n'est pas une super idée, c'est long et pénible, il vaut mieux trouver des fenêtres en bois brut ...

Ensuite grâce à une petite balance de précision nous avons fait des essais sur de petites quantités (500ml), c'est un peu comme une béchamel avec de la farine, de l'huile de lin, du sulfate de fer et les pigments. La peinture est un peu gélifiée, elle ne coule pas, couvre bien et s'étale bien. C'est plus facile à utiliser que certaines peintures de GSB, vraiment bluffant.





Sur les fenêtres/porte :


Vieillissement :

Après 2 années la peinture est un peu passée et les tanins du chêne neuf sont ressortis.

A l'extérieur les tanins du chêne ressortent mais cela devrait s'atténuer dans le futur avec la nouvelle couche que j'appliquerai à la fin des travaux. La dernières couche est un peu délavée, celle du dessous, plus claire, réapparait. Ce qui est un des atouts de cette peinture, elle se délave au lieu de s'écailler, en remettre une couche sera rapide. Pour l'instant ce n'est pas sans charme d'ailleurs, ça fait comme une lasure mate et colorée, un aspect cérusé.





Un essai à l’intérieur sur les vieilles solives et le plafond (photo 2ans après une application sommaire):


En résumé, bonne peinture économique pour les vieux bois intérieur. Pour l'extérieur aussi, mais les tanins du bois neuf compliquent un peu la chose. Le vieillissement semble prometteur, pas d'écaillement.

4
Réhabilitation / Plancher sur lambourde
« le: 21 juin 2014 à 11:13:43 »
Bonjour,

J'étudie la réalisation d'un parquet sur lambourdes pour recouvrir le vieux plancher (sur solives) de l'étage qui n'est pas récupérable. Le sol n'est pas plan et je n'ai pas beaucoup de marge de manœuvre concernant la hauteur finale qui doit être la plus basse possible.

L'idéal serait que je désépaississe les lambourdes à 15mm, voir moins, là ou le sol d'origine remonte (le long des murs essentiellement) est-ce envisageable ?

1 - Quels devraient être la section et l'espacement entre lambourdes ?

2 - Comment les poser ? coller sur une bande de liège ?

merci.

Stéphane


5
Bonjour,

Pour l'étage, je dois recouvrir le vieux parquet qui est trop abimé et non isolé phoniquement par en dessous, mais ce n'est pas droit du tout et je dispose de peu d'épaisseur. Une bonne solution (merci Gérard ;-)), discuter dans un autre fil, serait de faire une chape/ragréage chaux-chanvre. C'est facile, économique et je peux peut-être y insérer un chauffage au sol (je sais, ce n'est pas terrible, mais je n'ai pas trop d'alternative)

J'ai rencontré un fabriquant de parquet en bois massif mince (14 mm, http://www.chignac.fr/), pensez vous qu'il soit possible de coller ce parquet sur du chaux-chanvre ?

Avec des questions connexes :
- doit-on vraiment le coller ? A priori on peut mettre le parquet en dalle flottante, mais ça fait un bruit de stratifié si on ne colle pas.
- existe-t-il des colles à peu près saines ?
- doit-on faire une couche de finition pour aider l'adhérence ?
- doit-on modifier la composition du chaux/chanvre, utiliser un autre liant, un autre dosage

merci.

PS : pour le chauffage, je n'ai guère d'autre possibilités.

6
Réhabilitation / Guide des scieries en Bretagne
« le: 20 avril 2013 à 11:56:51 »
Bonjour à tous,

En surfant, je suis tombé sur un guide des scieries en Bretagne réalisé par Abibois ici :
http://www.abibois.com/images/stories/ABIBOUTIK/supports_techniques/guide_bois-locaux_2013.pdf

Instructif, ça peut servir à vous autre les bretons. Si quelqu'un connait la même chose pour la région nantaise / Pays de Loire, je suis preneur.

7
Réhabilitation / Cloison courbe avec une ossature bois
« le: 23 mars 2013 à 15:11:22 »
Bonjour,

Un petit sujet pour montrer comment j'ai réalisé une cloison courbe avec une ossature en douglas (montant 58x45).

Déjà, pourquoi une cloison courbe ? Hé bien, c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour intégrer un coin baignoire/douche avec les écoulements au bon endroit dans la salle de bain à l'étage qui ne fait que 7,5 m².



Donc, comment courber les bouts de bois :
En faisant des entailles suffisamment rapprochées à la scie circulaire sur trois morceaux identiques et bloqué entre eux avec des serre-joints, ensuite, les courber délicatement ensemble sur un gabarit (ici le cul de la bétonnière) en mouillant un peu.





J'ai laissé quelques jours ainsi, mais le bois n'a pas gardé la forme. J'ai donc gavé les fentes de colle à bois et bloqué les entailles externes avec des petites cales en coins (heureusement j'en avait tout un stock, sinon j'aurai gavé de plâtre peut-être). J'ai coupé la partie des cales qui dépassait et j'ai obtenu ainsi 3 courbes rigoureusement identiques :







Voilà, la suite sera :
1- Plaqué dessus, en Wedi sur l'intérieur et en Fermacell (!?) sur l'extérieur.
2- Trouver la baignoire ovale qui convient, et là ce n'est pas gagné, car les petites baignoires ovales légères à encastrer sont très rares. D'ailleurs si quelqu'un connait un fournisseur de la marque schmidlin, ça peut m’intéresser, mais je pense que c'est hors budget. Sinon, j'ai vu un modèle en acrylique sur une boutique du net, au pire il faudra que je me débrouille avec une baignoire de gsb...

(edit : j'aurai dû mettre ce sujet dans la sous-section "retour d'expérience", à déplacer si besoin, svp)

8
Réhabilitation / ragréage plancher bois
« le: 23 novembre 2012 à 10:20:47 »
Bonjour,

J'aimerai faire un point sur les techniques que vous avez utilisées pour refaire les sols à l'étage. Mon plancher à l'étage n'est pas du tout droit, c'est du vieux parquet de 27mm clouer sur des poutres en chêne, le parquet est trop abimé et n'est pas récupérable. Je vais le recouvrir.
Il y a non seulement une pente de 8 cm sur tout l'étage, mais aussi des bosses au raccord sur certaines poutres et le parquet remonte au pieds des murs.
La pente générale n'est pas trop grave, je vais traiter pièce par pièce. Par contre ce qui m'ennuie c'est les différences de niveau dans une même pièce. Il faudra que je nivelle avant de poser le nouveau sol : j'aimerai bien en parquet massif, voir contrecollé, dans les chambres et salle de bain.

Autres contraintes :
- L'épaisseur, je ne dispose que de 6 cm maxi pour refaire un sol neuf dans les chambres et salle de bain, hormis le pallier qui doit rester très bas à cause de la dernière marche d'escalier et d'une ferme située à 1m83.
- Le poids, pas trop envie de charger plus les vieilles solives.
- Le coût, la "trouvabilité" des matériaux, la respiration...

Une fois bien poncé, je pense que j'aurai déjà rattrapé pas mal de défauts. Mais avec quoi ragréer ?

Peut-on envisager un ragréage à la chaux, un mortier léger à étaler en faible épaisseur ? des granulés de rattrapage ?

Pour le pallier, puis-je envisager de le faire en tommette ?

merci

Stéphane

9
Bonjour,

Je suis à faire les cloisons intérieures et je me pose la question s'il peut y avoir des accumulations d'humidité dans les cloisons entre la salle de bain et les pièces attenantes. Je vais avoir des cloisons en ossature bois (douglas) et laine de bois dense (140kg/m³) avec des parements variables.
De l'intérieur vers l'extérieur de la salle de bain :
- plafond : fermacell 13mm - laine de bois 60mm - OSB 22mm
- chambre : lambris bois 20mm (récup) - laine de bois 60mm - fermacell 10mm
Faut mieux mettre des freins vapeurs derrière les parements de la salle de bain ou non ?

Ah oui, aussi, je compte mettre du Wedi là ou il y projection d'eau (polyuréthane, beurk, si vous avez une meilleure idée en parois légère qui ne fissure pas, la salle de bain et à l'étage), c'est à dire, sol sur vieux plancher bois et parois de douche. Par contre ça sera complétement étanche du coup...

La maison sera correctement ventilé.

merci


10
Réhabilitation / Zinc et chaux, corrosion ou non ?
« le: 30 juin 2012 à 11:00:21 »
Bonjour,

Suite au passage du couvreur (voir ici), je bouche les trous entre le toit et le haut de mes murs en pierre. Il y a un vide entre l'isoroof et le mur, mais parfois il y a du zinc (chéneaux, bandeaux,...)

Je voulais savoir si je peux mettre du chaux-chanvre au contact avec le zinc, existe-t’il un risque de corrosion ?

Sinon si vous avez d'autres idées pour obtenir une bonne étanchéité à l'air...

merci

berlo

11
Bonjour,

N'ayant pas de nouvelles des fenêtres que nous avions commandées et la personne étant injoignable, j'ai vérifié sur societe.com et j'ai pu voir que la société avait été mise en redressement judiciaire 1 semaine avant la signature de la commande... Naturellement nous avions versé un acompte...

Que faut-il faire dans ce cas là ? contacter le Mandataire judiciaire ?

Merci à vous.

12
Bonjour,

Nous allons commander nos fenêtre. Nous avons le choix entre bois/alu et bois (chêne dans les deux cas). Nous préférerions les fenêtres bois pour pouvoir peindre les volets/portes de la même teinte ultérieurement. Dans le cas de fenêtre bois/alu, il sera difficile de reproduire la même teinte avec de la peinture à l'ocre... (un bleu soutenu, ref 5010 pour être précis).

Cependant, pour des raisons de garantie, le fabricant des fenêtres bois impose que les fenêtres soit peinte avant la pose pour éviter les taches de tanin. Il y a un traitement ihf (Insecticide Fongicide Hydrofuge) d'origine.

Quel traitement faire avant la pose ? une couche de peinture à l'ocre définitive (+/- diluée peut-être), autre chose ? Ceci en sachant que les enduit seront fait après la pose des fenêtres.

merci pour vos réponses.

13
Réhabilitation / Ouvrir/Refaire des fenêtres dans mur en pierres.
« le: 04 septembre 2011 à 12:30:00 »
Bonjour,

Je doit ouvrir une fenêtre dans la façade de la maison que je réhabilite.
Celui-ci sera ensuite enduit comme tout le reste de la façade par un enduit chaux-chanvre.
Il n'y aura pas d'encadrement visible.



Qu'est-ce que je peux mettre comme linteau ? un linteau en béton armé préfabriqué ? une poutre en chêne ?

merci.

CR ici :
pour le nouveau linteau :
http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=1234.msg8271#msg8271
pour les autres ouvertures :
http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=1234.msg8676#msg8676
et ici pour les appuis :
http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=1234.msg8677#msg8677

14
Réhabilitation / equivalence poteau bois et poteau acier
« le: 08 juillet 2011 à 12:51:13 »
Bonjour,

je dois mettre 2 poteaux au rdc pour reprendre un peu de poids des cloisons/plafonds du premier.
Comme nous souhaitons faire une sorte de verrière à cette endroit pour séparer le salon de la cuisine, je me demande si je ne pourrait pas mettre directement un poteau en acier sur lequel serait souder plus tard la verrière.

A l'origine, je pensais mettre des poteaux 15x15 en chêne, quel serait l'équivalent en acier pour un tube rectangle ?

merci pour vos lumières ?

Stéphane

15
Bonjour,

Je rebondis sur le post de coralain.

Devant la difficulté de trouver quelques m3 de billes de schiste pour finir ma dalle (j'ai déjà fais une dalle d'une  bonne 10 de cm en billes de schiste).
Je me demande si je vais pas finir avec un béton de pouzzolane.

Vous voyez quoi comme différence entre les 2 ? ce n'est pas déconseillé de mélanger les deux matériaux ainsi ?

Merci

berlo

Pages: [1] 2