Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - SylvainLG

Pages: [1]
1
Réhabilitation / aération d'une écurie
« le: 16 juillet 2016 à 12:55:03 »
Bonjour,

mon écurie est un bâtiment aux murs de pierres montées à la terre ; la couverture est en fibrociment sans gouttières et une dalle béton a été coulée il y a sans doute quarante ans. Il y a une dizaine de fenêtres à soufflet, simple vitrage.

Actuellement, je réhabilite le bâtiment principal. L'écurie viendra ensuite (cassage de la dalle en priorité).

Dans cette écurie règne une humidité très perceptible. Est-il pertinent de laisser les fenêtres entrouvertes en permanence ?

Merci,

Sylvain

2
Réhabilitation / Test de sédimentation
« le: 01 juin 2016 à 10:16:30 »
Bonjour,

j'ai laissé reposer de la terre extraite de mon jardin pendant 36 heures.



Détail :



A votre avis, à quoi correspond la couche d'argile ? Je ne sais pas différencier l'argile d'un sable très fin...


Merci

Sylvain



3
Réhabilitation / Normes, distance au feu, réhabilitation
« le: 03 mai 2016 à 15:49:01 »
Bonjour,

je suppose que certains d'entre vous disposent d'une chaudière à bois ou d'un poêle.

J'aimerais utiliser mes conduits de cheminée existant en les tubant pour y raccorder des poêles à bois. Or, en lisant les normes de distance au feu, je ne vois pas comment être dans les clous.

Une distance de 16 cm doit être respectée entre l'extérieur du conduit de cheminée et tout élément inflammable (solive, plancher, volige... ). Cela me semble impossible à réaliser, ne serait-ce qu'au niveau du toit.

Evidemment, il est simple de poser un tube avec une traversée de toit mais cela défigurerait complètement la maison.

Comment avez-vous fait ?

merci





4
Réhabilitation / enduit pour pierre vues
« le: 30 avril 2016 à 15:03:26 »
Bonjour,

les murs de la bâtisse que je réhabilite dans le Morbihan font environ 80 cm d'épaisseur, en pierres montées à la terre. Ils ont été malheureusement recouverts d'un enduit ciment que je fais sauter. Parfois, je découvre les traces de l'ancien enduit à la chaux, et certaines parties des murs n'ayant pas été enduites de ciment, on peut observer que l'enduit de chaux est ocre clair.

Je suppose que les bâtisseurs n'ont pas fait livrer des big bags d'argile il y a 200 ans, aussi, j'ai creusé sur le terrain pour extraire de la terre minérale. Chance, je suis tombé sur un filon sans aucun caillou.





Les gros grains - composés d'une sorte de granit pourri - se réduisent à la main.

Quels essais (ajout de sable ?) dois-je mettre en œuvre pour m'assurer d'une enduit de qualité, l'objectif étant de rejointer les murs à pierres vues ?

Merci







5
Réhabilitation / fabrication de la chaux en pâte
« le: 30 avril 2016 à 14:52:16 »
Bonjour,

en suivant les explications de Gérard trouvée ici : http://maison-tregor.eu/sable.htm, j'ai éteint de la chaux vive agricole.

J'ai procédé avec 1 sac de chaux vive en granulés de 25 kg pour 65 litres d'eau dans un premier bidon, puis un sac de chaux vive en poudre (25 kg pour 65 litres d'eau).

Voici une photo de chaque, après 48 heures et plusieurs brassages.

Chaux en granulés (la couleur jaune est due au flash, en réalité, c'est blanc) :



Chaux en poudre (couche de calcite ? en surface) :



  • Le contenu du bidon est lourd (90 kg...) : comment le transvaser dans un récipient en plastique ?
  • Que faire de l'eau forte qui se trouve au-dessus de la chaux en pâte ?

Merci,

Sylvain






6
Bâti ancien en péril !!! / démarche pour sauvetage ?
« le: 30 avril 2016 à 14:37:52 »
Bonjour,

le corps de ferme que je réhabilite possède un bâtiment en ruine :




J'ai appris qu'il était encore debout et utilisé il y a 30 ans.

Sans couverture, les murs ont vite perdu leur argile. Je crains qu'ils ne s'effondre.

Aussi, pour des raisons de sécurité et de sauvegarde du patrimoine, j'aimerais le restaurer, du moins, dans un premier temps, le "stabiliser".

Auprès de qui m'adresser pour recevoir des informations sur pareil chantier ?

Cordialement,

Sylvain







7
Réhabilitation / Isolation, pare-vent et frein-vapeur
« le: 07 avril 2016 à 11:06:46 »
Bonjour à tous,

je partage avec vous le fruit de mes réflexions sur l'isolation d'un corps de ferme en Bretagne.

Je précise que mes combles sont perdus (et le resteront). C'est un paramètre essentiel pour la suite de l'histoire.


La lecture de forums, de documentations techniques et de livres (celui de Jean-Pierre Oliva compris) présentent un consensus pour une isolation de qualité :

- parement
- frein vapeur
- isolant
- pare-pluie HPV
- couverture

Très simple à mettre en œuvre dans le neuf. Dans le cas d'une réhabilitation, c'est parfois compliqué...

Après moultes discussions avec des artisans, j'ai fini par contacter directement le bureau d'étude de ProClimat. D'après ce bureau, dans le cas de mon habitation, la solution préconisée est différente !

En Bretagne, les ardoises sont clouées (il y a du vent... ), ce qui est incompatible avec un pare-pluie s'il s'interpose entre ardoises et volige, le pare-pluie n'aimant pas être percé...

Une solution : chevronnage + écran sous-toiture HPV + contre-chevronnage (lame-d'air) + volige + ardoises.

Un écran sous-toiture HPV permet de se couper du vent et d'ainsi protéger l'isolant aux conditions suivantes :
- l'écran sous-toiture HPV est en contact direct avec l'isolant
- l'isolant est très aéré (ouate de cellulose, laine de bois souple... ) car ce genre d'isolant perd ses qualités en cas de mouvements d'air.

Au final, il m'a été conseillé de ne pas utiliser d'écran sous-toiture pour obtenir un effet pare-vent, mais de partir sur une isolation utilisant de la laine de bois dense selon cette disposition :

- parement
- frein vapeur
- isolant (laine de bois souple)
- isolant (laine de bois dense)
- pare pluie (?)
- couverture

La pose de l'isolant souple se fera entre les lambourdes (fixées aux entraits). Sur les lambourdes sera posée la laine de bois dense.

Je dois encore discuter avec les couvreurs pour le pare-pluie. Ceux que j'ai rencontrés proposent de base un feutre bitumeux, directement sur la volige, ce qui ne semble pas conforme aux préconisations des fabricants (lame d'air obligatoire).


Sylvain














8
Réhabilitation / Évacuation eaux pluviales
« le: 31 mars 2016 à 19:30:58 »
Bonjour à tous,

je souhaite poser une gouttière sur un pan de toiture, d'une longueur de 20,3 m.
L'eau sera collectée vers un regard d'où elle repartira vers une citerne.
Généralement, on pose deux descentes aux extrémités.



Mais des éléments du système d'assainissement se trouvent sur la trajectoire du tuyau d'évacuation.

Un des tuyaux par vers la ventilation, l'autre vers la cuve.


Notez les deux sorties PVC des tés de raccordement à la cuve. Tout à gauche, la ventilation.



Comment résoudre ce problème ?

J'ai pensé à surdimensionner la gouttière (développé de 33) et utiliser une unique descente, mais avec 5 mm de pente, cela revient à un écart de 10 cm entre le point haut et le point bas de la gouttière.

Qu'en pensez-vous ?

Merci



9
Réhabilitation / Drainage périphérique
« le: 24 février 2016 à 21:41:35 »
Bonjour à tous,

je souhaite réaliser un drainage périphérique tel que préconisé dans ses pages.

Toutefois, je m'interroge sur le cas particulier que je rencontre :
  • la maison est prolongée à l'est par un appentis que jouxte un arbre ;
  • à l'ouest, l'espace entre un atelier en parpaing et l'étable est étroit (35 cm au plus étroit).

Quelle serait la bonne stratégie pour ce drainage, sachant que la maison n'a pas de fondations ?


Merci de vos conseils,

Sylvain


L'appentis et son arbre :



La maison et l'étable (atelier au fond) :


L'étable et l'atelier :

10
Réhabilitation / Passage sous fondations
« le: 04 février 2016 à 14:50:40 »
Bonjour,

dans le sujet http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=1914.0 où on parle de passage de gaines et d'évacuation sous les fondations, Arpèges écrit :

Citer
Ce que par exemple il ne faut pas faire vis à vis des fondations c'est ajouter un "point dur" lors du passage des conduits sous le mur. On est tenté de bétonner le passage, a priori il ne faut pas.

Je vais être confronté à la même situation : devoir faire passer gaines et évacuation sous fondation, ou à la base du mur.


Comment éviter ce fameux "point dur" ? Et pourquoi l'éviter ?

Merci :)

Sylvain




11
Réhabilitation / Hérisson et terre battue
« le: 05 janvier 2016 à 16:28:41 »
Bonjour,

est-il possible de poser des tomettes sur une chape maigre sans hérisson, dans une maison au sol de terre battue en place depuis au moins 150 ans ?

Quels seraient les risques ?

Merci,

Sylvain

12
Réhabilitation / enduit chaux/chanvre ou brique de chanvre
« le: 05 janvier 2016 à 16:23:44 »
Bonjour,

monter un plaquage en briques de chanvre sur des murs de pierre, en intérieur, me séduit par la mise en œuvre et le coût.

L'objectif est d'apporte une correction thermique pour se couper de l'effet mur de pierre froid.

Je n'ai rien trouvé sur le forum de relatif à cette solution.

Qu'en pensez-vous ?


Merci,

Sylvain

13
Réhabilitation / plâtre sur mur de pierre
« le: 05 janvier 2016 à 16:17:17 »
Bonjour,

les murs de pierre  (75 cm d'épaisseur) de ma future maison ont été recouvert de plâtre puis de papier peint.

J'aimerais faire une correction thermique avec un enduit de chaux/chanvre.

Dans quelle mesure faut-il supprimer la couche de plâtre ?

Merci,

Sylvain

14
Réhabilitation / Dalle pour poêle de masse
« le: 29 novembre 2015 à 22:54:32 »
Bonjour,

on me conseille un poêle de masse qui pèsera 5 tonnes, ce qui d'après l'artisan, nécessite une dalle de béton féraillée de 40 cm d'épaisseur, correspondant à l'emplacement du poêle (1,3 x 0,9 m) avec un débord de 20 centimètres (soient 1,7 x 1, 3 m).

Pour préserver les murs de pierre (80 cm d'épaisseur) de ma maison, une dalle en chaux est prévue.

Comment intégrer alors ce type de dalle béton dans la dalle en chaux afin de garantir la bonne circulation de la vapeur d'eau ?


Cordialement,

Sylvain

15
Réhabilitation / Enduit chaux/chanvre sur mur de refend ?
« le: 24 novembre 2015 à 21:47:24 »
Bonjour à tous,

je prépare la rénovation d'un corps de ferme dans le Morbihan.

Les murs de pierres mesurent entre 80 et 70 cm d'épaisseur. Je compte les faire enduire à l'intérieur par un enduit chaux/chanvre de 6 cm. Un drainage extérieur sera réalisé.

Il y a un mur de refend séparant le bâtiment en deux.

Y a-t-il un impératif à l'enduire également ?

Merci de vos lumières,

Sylvain

Pages: [1]