Tiez Breiz Tiez Breiz Maisons et Paysages de Bretagne

Depuis le 16 mars 2017 : retrouvez-nous sur notre nouveau site sur www.tiez-breiz.bzh !

Evénements autour du bâti ancien en 2009

La Charte Patrimoine s'expose

Techniques & savoir-faire du bâti ancien du 7 au 9 novembre 2009 Au Parc des expos de Lorient

L'association UCQPAB (Union pour une Charte de Qualité du Patrimoine Architectural Breton) œuvre pour la sauvegarde du patrimoine bâti en Bretagne par la conservation, la promotion et la transmission des techniques et savoir-faire qui lui sont liés.

Cette exposition sera l'occasion pour les membres, les entreprises agréées et les collaborateurs de La Charte de se retrouver afin de présenter leur savoir-faire et les techniques du bâti ancien.

De la taille de la pierre au châssis 15è, vous pourrez approcher la technique de la limousinerie, la mise en place d'un pan-de-bois, des hourdis, des enduits en terre.

Démonstration de hourdis sur pan-de-bois et de travail du bois sur établi à 15 heures samedi 7 et dimanche 8.

Pour apprendre à connaître le bâti ancien, savoir le respecter, lui redonner toute sa valeur, venez nous retrouver au stand B5.

CONTACT Coordinatrice : Anne LE MEUR - La Charte Patrimoine - 3 rue Jean Lemaistre - 35000 RENNES
02 99 33 73 68 / 06 63 26 19 95 / ucqpab CHEZ wanadoo.fr / www.ucqpab.com

Un adhérent innove sur sa maison ancienne !

Le mercredi 28 octobre 2009 avait lieu à St Mayeux près de Mur-de-Bretagne (22), une présentation sur un chantier innovant sur une maison du XVIème siècle, propriété de Vincent Aubin et Valérie Le Sabazec, au lieu-dit Kerauter, magnifique hameau... Ceci sous l'égide de Bâtipole.

Le cahier des charges prescrit par les maîtres d'ouvrage à leur architecte, Pascal Ruffault de Loudéac, était celui-ci :

Une étude thermique a été réalisée pour guider l'architecte et les maîtres d'ouvrage pour le choix des matériaux.

La maison est orientée plein sud, sans ouverture au nord. Le principe retenu est audacieux :

Nous découvrons l'ensemble (la photo ne montre pas une dépendance tout à gauche).

L'intérieur du sas

Vue verticale de l'intérieur du sas.

Quelques points techniques :

La ventilation est une simple flux, mais pas simple pour autant... Le sas préchauffe l'air, et cela suffit pour éviter la double flux. L'été, un circuit d'air de fort diamètre alimentera l'étage, en provenance d'une dépendance fraîche. L'hiver, l'air sera prélevé du haut de la serre pour alimenter l'intérieur. En cas de mauvais ensoleillement prolongé (ça arrive...) un poêle à bois prendra le relais.

Le jour de notre visite, était prévu le test de mise en dépression (ou surpression, au choix !) à 50 Pa (équivalent à un vent de 32 km/h sur toutes les parois) pour vérifier l'étanchéité à l'air de la partie centrale. Une porte d'entrée annexe a été remplacée par une autre équipée d'une puissante soufflerie. Une sonde mesure la pression dans le bâti. Pendant ce temps, le technicien parcourt l'intérieur avec un appareil fumigène pour détecter les éventuelles fuites. L'objectif est d'atteindre une surface totale de fuites équivalente à la surface d'une carte bancaire... hélas, il restait encore pas mal de boulot pour y parvenir ! il estimait qu'on était plus proche du format A3 que du format CB ! Des problèmes de fuites sous la baie vitrée en particulier, de murs de refend peu étanches susbistent.

Démarrage de la mise sous pression (50 Pa)

Test au fumigène

Une grosse fuite a été localisée sous la baie vitrée coulissante...

Revenons sur la façade :

Celle-ci a été remaniée de façon raisonnable et raisonnée.

Enfin, un test thermographique (avec une caméra thermique) aurait dû être réalisé... mais la trop grande douceur du temps nous en a privés ! il faut en effet 10°C minimum entre l'intérieur et l'extérieur pour que ce test fonctionne.

Cette innovation est remarquable ! on n'ose pas parler de rénovation, ni de réhabilitation, alors parlons d'innovation ! Des compromis ont été réalisés, comme toujours, ils sont audacieux et ont été réalisés en préservant l'essentiel du bâti.

Les regrets de l'auteur de ces lignes seraient :

Mais ceci n'est pas irrémédiable ! De toutes façons, chacun y verra quelque chose à redire... seuls ceux qui ne font rien ne se trompent pas !

Remercions nos hôtes, Valérie et Vincent pour leur accueil ! Merci également à Patrick Le Provost et Emmanuel Le Maitre de Bâtipole pour avoir organisé cette réunion d'information. A signaler qu'une fiche technique sera éditée par cet organisme, ainsi qu'un film de 26 mn retraçant l'histoire du chantier, qui devrait sortir en février 2010.


Droit de réponse de l'architecte du projet, Pascal Ruffault de l'atelier d'Architecture VIDELO-RUFFAULT : Je souhaitais apporter quelques précisions :


Informations complémentaires fournies par le propriétaire, Vincent Aubin, en septembre 2011 :

Voilà maintenant plus d'un an et demi que nous vivons dans notre maison. Il est difficile pour moi de décrire en quelques lignes nos impressions. Ce qui est certains, c'est que l'on s'y sent bien. Nous avons un réel confort thermique. Jamais froid l'hiver et jamais trop chaud l'été (malgré que le système de ventilation "été" ne soit pas encore opérationnel).

L'hiver dernier, nous avons complété nos besoins en chauffage par notre petit poêle avec une corde de bois environ. Nous sommes quelque peu déçus du "rendement" du chauffage solaire. Nous n'avons pas su optimiser le transfert d'énergie du soleil à la dalle chauffante. J'ai travaillé sur les réglages cet été pour répartir au mieux le chauffage. Nous en verrons les conséquences l'hiver prochain. Il me semble aussi que l'intérieur de notre maison manque d'inertie. Nous aurions pu l'accentuer par d'autres matériaux intérieurs comme l'avait prévu Pascal Ruffault initialement(parois intérieures en terre). Nous n'avons pas connu de grand froid l'hiver dernier, cependant nous avons constaté que lorsque la température tombe à -8°C à l'extérieur, il fait encore 9°C dans la verrière (espace tampon).

L'été, la température au rdc ne dépasse jamais 23°C. Quant à l'étage, une ventilation naturelle avec portes et fenêtres suffisent à limiter les excès de températures.

Pour terminer, nos consommations en électricité s'élèvent à 3100 kWh pour l'année dernière.


Informations complémentaires fournies par Vincent Aubin, en janvier 2013 :

  • chauffage solaire plutôt insuffisant,
  • complément au bois avec un poële "1er prix" qui consomme 4 m3 de bois pour l'hiver,
  • une inertie un peu juste,
  • un éclairage naturelle limite en cas de temps couvert.

Par contre, l'impression intérieur est très agréable. Bonne régulation de l'humidité, température très agréable l'été, pas de surchauffe. Nous sommes sur le point de terminer l'aménagement de la partie la plus ancienne (avec la tourelle en pierre). Nous avons opté pour des enduits sable-terre-chaux sur les murs est et sud (après avoir isolé avec 7 à 8 cm de chaux-chanvre).

Restauration de la fontaine du Golven à Lanloup (22)

Cette belle restauration a été réalisée par Yann Chancerel, adhérent Tiez Breiz, et ses amis...

Ouest-France du 28 août 2009

La Presse d'Armor du 29 avril 2009

Ouest-France du 4 juin 2009

Le Télégramme du 4 juin 2009

Découvrez quelques images de ce chantier ici.

Maison en danger à Ploëzal (22)

Ouest-France du 4 juillet 2009

Le bâti ancien s'expose...

... du 6 au 26 juin 2009

Techniques et savoir-faire, exposition,s démonstrations, conférences.

Au Service Départemental d'Architecture et du Patrimoine des Côtes-d'Armor 13 rue Saint-Benoît, 22000 Saint-Brieuc

Entrée libre et gratuite du lundi au samedi nocturne le vendredi 12 juin jusquà 21h30.

Retrouvez plusieurs de nos entreprises agréées. Venez découvrir les approches et les techniques mises en oeuvre dans le bâti ancien. Participez aux causeries les samedis 13 et 20 juin dans l'après midi par les artisans eux-mêmes.

Programme des conférences et démonstrations :

Best online blackjack casino games https://onlineblackjack.money/games/.